Avertir le modérateur

Shopping

  • SELECTIONS 2019 : LES QUATRE CHINON INCONTOURNABLES

    Le LOGIS de la BOUCHARDIERECHINON Le LOGIS de la BOUCHARDIERE

    Le LOGIS de la BOUCHARDIERE 

    (CHINON)
    Serge et Bruno Sourdais
    La Bouchardière
    37500 Cravant-Les-Coteaux
    Téléphone :02 47 93 04 27 
    Email : info@sergeetbrunosourdais.com 
    Site : www.sergeetbrunosourdais.com 

    Un vignoble de 50 ha réparti pour les 3/4 en coteaux et 1/4 en plateaux, planté en Cabernet franc, avec un âge moyen des vignes de 30 ans, les plus vieilles atteignant 80 ans, plantées sur des sols à dominante argilo-siliceuse sur les plateaux et les coteaux, et des sols de sable et de graviers en plaine. 
    On se régale toujours avec le Chinon cuvée Les Clos 2016, Cabernet franc sur sol argilo-silicieux, très pauvre avec beaucoup de silex et de l'argile rouge en sous sol, dominé par la fraise des bois mûre et l’humus, mêle finesse et concentration, bien charnu, d’une belle longueur en bouche, aux tanins équilibrés. Très beau Chinon Les Cornuelles 2016, Cabernet franc, élevé en foudres et barriques pendant 18 mois, au nez dominé par le cassis mûr et l'humus, aux taninsprésents mais bien soyeux, de couleur pourpre, Goûtez aussi le Chinon cuvée Sourdais Taveau 2017, au nez persistant de framboise, aux tanins bien enveloppés, très abordable. Le Chinon cuvée la Bouchardière 2017, Cabernet franc, est ferme et bouqueté, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse. Et le Chinon cuvée Le Chêne Vert 2016, Cabernet franc, élevé 1 an en barriques, un vin avec ces notes caractéristiques et persistantes de cerise, de fumé et d'épices, aux tanins puissants mais très fins, il est complet et gras. Nous apprécions également le Chinon rosé 2017, Cabernet francsaignée avec macération à froid des jus entre 24 et 48 heures, de jolie teinte saumonée, toute en gourmandise.
     

    Domaine des BOUQUERRIESCHINON Domaine des BOUQUERRIES

    Domaine des BOUQUERRIES 

    (CHINON)
    Guillaume et Jérôme Sourdais
    4, Les Bouquerries
    37500 Cravant-Les-Coteaux
    Téléphone :02 47 93 10 50 
    Email : gaecdesbouquerries@wanadoo.fr 
    Site : www.domainedesbouquerries.com 

    Depuis 1935, la famille exploite le domaine des Bouquerries. Guillaume et Jérôme de pérennisent le développement de ce domaine de 29 ha. Les vignes sont enherbées et les contre-bourgeons éliminés afin de maîtriser les rendements
    Une référence avec le Chinon cuvée Confidence 2015, corsé, de belle robe soutenue, ample et distingué, tout en bouche, fin et charnu à la fois, avec des arômes de fruits bien mûrs. On se fait aussi plaisir avec le Chinon blanc Coteaux de Sonnay 2017, il est très séduisant, de robe pâle, brillante et limpide, un vin gras, qui associe la fraîcheur à l’élégance, et une jolie complexité aromatique. 
    Dans la même lignée le Chinon rouge Tradition 2017, intense, belle rondeur, ferme en bouche, tout en nuances aromatiquesfruitsrouges, épices. Goûtez aussi le Chinon rosé Plaisir 2017, de robe délicate, c’est un vin régulièrement réussi souplefrais, puissant en bouche, parfumé (rose, fraise...), sec et suave à la fois. Et pour finir le Chinon rouge cuvée Royale Vieilles vignes 2017, un vincomplexe, intense et charmeur, bien typé, qui sent bon les fruits cuits.

    Domaine GOURONCHINON Domaine GOURON

    Domaine GOURON 

    (CHINON)
    Laurent et Stéphane Gouron
    2, La Croix-de-Bois
    37500 Cravant-les-Coteaux
    Téléphone :02 47 93 15 33 
    Email : info@domaine-gouron.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/gouron 
    Site : www.domaine-gouron.fr 

    Au sommet, Laurent et Stéphane, vinifient et commercialisent ensemble les vins provenant des 27 ha morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaires et argilo-siliceuses, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruitéeen plaine et corsée sur les coteaux. Toute l’année un travail important est effectué à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de l’environnement. Les vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. 
    “Malgré une sécheresse importante de juillet à octobre, nous dit Laurent Gouron, le 2018 nous a surpris par une très bonne quantité et une qualité extraordinaire, avec de belle maturité, aux fruits noirs bien mûrs, une belle longueur en bouche. Les premières cuvéesseront friandes et bien équilibrées et de très grands vins de garde arriveront ultérieurement.
    Les ventes en 2019 : cuvée Domaine rouge et rosé 2018, cuvée Terroir 2017, Chinon rouge vieilles vignes 2014, blanc 2017.”
    Vous allez adorer ce Chinon rouge cuvée Vieilles vignes 2014, un pur Cabernet franc issu de vignes de plus de 45 ans, puissant et complexe, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, c’est un vin aux tanins bien fondus, bien équilibrés, charnu, d’excellente garde.
    Leur Chinon cuvée Terroir 2017, a une jolie robebouqueté, un nez de petits fruits rouges macérés, une très bonne charpente, il est très charmeur et tout en rondeur.
    Remarquable Chinon rouge 2018, (fermentationmacération, puis élevage en cuves Inox), souple parfumé (griotte, prunehumus), bien charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins mûrs et savoureux. Et le Chinon rosé, de robe très limpide, au nez subtil de fraisesec et friandvif et parfumé en bouche.

    Domaine de NOIRÉCHINON Domaine de NOIRÉ

    Domaine de NOIRÉ 

    (CHINON)
    Odile et Jean-Max Manceau
    160, rue de L'Olive
    37500 Chinon
    Téléphone :02 47 93 44 89 
    Email : contact@domainedenoire.fr 
    Site : www.domainedenoire.com 

    Un vignoble de 15 ha où Jean-Max et Odile Manceau, forts de 30 ans d'expérience, redonnent ses lettres de noblesses à ce terroir réputé. L'encépagement est composé exclusivement de Cabernet franc dont certaines vignes ont plus de 50 ans. Le Domaine a le label Agriculture Biologique depuis 2014.
    Pour Olivier Robin, collaborateur de Jean-Max Manceau, “grâce au beau temps d’Août et de Septembre, l’année 2018 a été superbe, en qualité et aussi en quantité avec des volumes satisfaisants dans les trois couleurs. Les rouges sont fruités, sur la cerise, avec des arômes épicés. Les blancs sont de 2 types, les uns, élevés en amphores sont minéraux, les autres, élevés en barriques sont floraux et tanniques. Les rosés de presse ont des notes de pêches de vigne. En vente en 2019, les rosés 2018, les rouges 2014 et 2015, les blancs2019 puis 2017.
    Trois cuvées ont retenu l’attention du jury du Concours des Ligers lors de la 23e édition du Salon des Vins de Loire à Angers. Médaille d’Or pour la cuvée Soif de Tendresse 2018, et médailles d’Argent pour les cuvées Amphora 2017 et Élégance 2017.”
    Toujours de beaux Vins, notamment avec ce Chinon Caractère 2014, Cabernet francvignes de 45 à 70 ans en moyenne, c’est une référence, classique, de robe soutenue, au nez puissant, aux connotations de petits fruits cuits et de cuir, corsé en bouche, de garde. Tout comme le Chinon Élégance 2015, Cabernetfrancvignes de 35 à 50 ans en moyenne, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fruits à noyau, aux tanins présents mais savoureux, de garde également. 
    Très gourmand le Chinon Soif de Tendresse 2017, Cabernet francvignes de 25 à 30 ans en moyenne, au nez dominé par la fraise et la mûre, riche, structuré, d’une jolie finale, un vin classique, aux tanins mûrs.
    Goûtez aussi le Chinon rosé, de belle teinte, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, très charmeur.
    Côté œnotourisme : embarquez sur la gabare de Julien Ayrault au port de Chinon pour une promenade gourmande à la découverte des Vins du domaine, une dégustation commentée et admirez les vues sur la forteresse de Chinon et les rives de la Vienne.
    Découvrez les Apéros-Concerts de l’été (blues, jazz, rock, chansons) !

  • EN CHAMPAGNE, SACHEZ FAIRE LES BONS CHOIX !

    Tous les Classements du Site sont actualisés en permanence, selon les dernières dégustations, et tiennent compte du rapport qualité-prix-typicité.

    Les vins ne sont intrinsèquement pas comparables, les Classements ne font donc que les situer les uns par rapport aux autres, selon l’évolution des millésimes et de leur prix de vente.

    Il faut donc bien sûr tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand cru, sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre cru, moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix est excellent. Cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher).

    Un grand vin, en soi, cela n’existe pas : il n’y a que les vins racés, et les autres. C’est une histoire de goût, de moment, d’humeur, de partage, d’expérience. Se faire plaisir avec un Pauillac, un vin Corse, un grand rosé de Provence, un Sancerre qui sent le silex, un Puligny suave ou un Chablis minéral, un Gevrey-Chambertin qui sent la griotte, un Côte-Rôtie qui peine à se dévoiler, un Morgon marqué par sa prune, un Pomerol par la truffe ou un Saumur-Champigny qui fleure la violette, un Pessac chaleureux comme un Champagne qui sent sa “craie”...la liste est longue, elle regroupe toute la France. C’est cela, le vin : le plaisir d’accéder à cette spécificité territoriale unique, rien d’autre.

    Les Premiers Grands Vins Classés

    Le sommet, même il s’agit de « comparer » non plus uniquement l’image de marque mais une réelle et très grande régularité qualitative. Aux côtés de crus incontournables et historiques (principalement en Médoc ou Champagne), d’autres atteignent des sommets, selon les années, notamment pour récompenser un savoir-faire et un rapport qualité-prix indéniable. 

    Il est impératif de suivre la hiérarchie interne de chaque classement, les premiers des Premiers Grands Vins classés étant supérieurs aux autres Premiers. On l’aura compris, ce sont de grands “coups de cœur”.

    Les Deuxièmes Grands Vins Classés

    À Bordeaux (Médoc et Saint-Émilion, surtout), et surtout en Champagne, notamment, c’est la catégorie qui réserve le plus de surprises, et les coups de cœur y sont également nombreux. 

    À elle seule, cette catégorie est une véritable hiérarchie, et de nombreux producteurs y évoluent selon les derniers vins dégustés. 

    Aux côtés de certains « grands » crus (ou marques) historiques qui parviennent à se maintenir au plus haut niveau, des vins moins connus y figurent, grâce à la régularité qualitative et un exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir.

    Les « premiers » des Deuxièmes Grands Vins classés, par exemple, sont très proches de la catégorie des Premiers Grands Vins classés. Certains vins peuvent d’ailleurs atteindre des sommets (ils ont alors un *), et d’autres méritent largement leur place grâce à un rapport qualité-prix-typicité exceptionnel, même s’il faut savoir aussi respecter la hiérarchie interne de cette catégorie, qui bouge régulièrement.

    En tout cas, de grandes valeurs sûres, et l’on peut noter que certains vignerons, dont la notoriété n’existait pas il y a quelques décennies, parviennent, chacun dans sa catégorie, à s’imposer et à devenir incontournables.

    Les Troisièmes Grands Vins Classés

    C’est principalement une position « d’attente » où l’on trouve des vignerons qui élèvent des vins précédemment mieux notés mais avec des millésimes ou cuvées parfois décevants, le prix tenant bien sûr une grande importance par rapport à d’autres vins de la même appellation, et qui ont besoin d’être de nouveau suffisamment dégustés. Les prochains échantillons feront le point.

     

     

    CLASSEMENT CHAMPAGNE

     

     

    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    BOLLINGER
    KRUG (Grande Cuvée) (r)
    LAURENT-PERRIER (Grand Siècle) (r)
    POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)
    ELLNER (Réserve) (r)
    DEUTZ (William Deutz)
    DOM PERIGNON
    Charles HEIDSIECK (Millénaires) 
    PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
    ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)
    MUMM (R. Lalou)
    VINCENT D'ASTRÉE (Novæ)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    GOSSET (Grand millésime) (r)
    ROEDERER (Cristal) (r)
    DE SOUSA (Caudalies) (r)
    PAUL BARA (Réserve) (r)
    LEGRAS et HAAS (Blanc de Blancs) (r)
    PERRIER JOUËT (Belle Epoque)
    TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)
    DE TELMONT (O.R.1735)
    DE VENOGE (Les Princes) (r)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    Michel ARNOULD (Grande Cuvée)
    BARON ALBERT (La Préférence) (r)
    BARON FUENTÉ (Grand Millésime) (r)
    BRIXON-COQUILLARD (Extra brut))
    CAMIAT (Prestige)
    CASTELNAU (Millésimé) (r)
    CHARPENTIER (Terre d'Émotion) (r)
    CUPERLY (Prestige)
    Franck DEBUT (Prestige)
    Jacques DEFRANCE (Excellence)
    DEVAVRY (Achille)
    Philippe GAMET (Caractères)*
    GATINOIS (Millésime) (r)
    GOUTORBE (Percussion) (r)
    HAMM (La Preuve par Trois) (r)
    HUOT (Carte Noire)
    JEAUNAUX-ROBIN (Eclats de Meulière)
    LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
    LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
    LEJEUNE-DIRVANG (Noir et Blanc)
    Michel LITTIERE (Grande Cuvée)
    Xavier LORIOT (Cuvée 100S)
    Rémy MASSIN (Intégrale)
    MORIZE (Sélection) (r)
    Etienne OUDART (Référence) (r)
    Jean-Michel PELLETIER (Confidentielle)*
    PHLIPAUX Père et Fils (Grande Réserve) (r)
    René RUTAT (Nature) (r)
    THÉVENET-DELOUVIN (Insolite) (r)
    VAZART-COQUART (Grand Bouquet)
    Maurice VESSELLE (Hauts Chemins) (r)
    VEUVE OLIVIER (Perle de Lumière) (r)
    BARDOUX (Millésimé)
    BOCHET-LEMOINE (Réserve)*
    BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)*
    Christian BOURMAULT (Grand Éloge)*
    Christian BRIARD (Ambre)
    BRIAUX-LENIQUE (Les Semons)*
    CARLINI (Réserve)
    J. CHARPENTIER (Pierre-Henri)
    CHEURLIN-DANGIN (Origance)*
    DAUPHIN (Instant Inpérial)
    DETHUNE (Blanc de Noirs)
    DISSAUX VERDOOLAEGHE (Svenerick)*
    DORE LEGUILLETTE (Vieilles Vignes)
    DOUSSOT (Ernestine)*
    Jean Pol HAUTBOIS (Grande Réserve)*
    Paul LAURENT (L'Essentiel)
    LEGOUGE-COPIN (Inspirations)*
    Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)*
    Olivier et Laetitia MARTEAUX (Terre d'Origine) (r)
    MARY-SESSILE (Sessile)*
    MOREL Père et Fils (Cuvée Gabriel)
    MOUSSE-GALOTEAU (Réserve)*
    Ghislain PAYER (Nature)*
    Daniel PERRIN (Millésime)
    PINARD Pierre (Tradition)
    ROGGE-CERESER (Excellence)
    Diogène TISSIER et Fils (Vintage)
    Maxime BLIN (L'Onirique)*
    BONNET Colette (Naur'Elle)
    BOUCHÉ (Blanc de noirs)*
    Richard CHEURLIN (L'Incontournable)*
    Didier CHOPIN (Exception)*
    COESSENS (Sens Boisés)
    COLLET (Esprit Couture) (r)
    Daniel COLLIN (Grande Réserve)*
    Hubert FAVIER (Réserve)*
    FORGET-BRIMONT (Blanc de blancs)*
    GUY MEA (Nature)
    HUGUENOT-TASSIN (Les Fioles)
    LALLEMENT (Réserve)
    LALLIER (Ouvrage)*
    LETE VAUTRAIN (Millésimé)
    LOUVET Rémy (Prestige)*
    Serge MATHIEU (Prestige)*
    PHILIPPART (Blanc de Noirs)*
    POINTILLART & Fils (Rencontre)*
    Serge RAFFLIN (Prestige)*
    RODEZ (Grands Vintages)*
    Alfred TRITANT (Mes Racines)*
    VILMART (Grand Cellier)*
    VRAIN-AUGÉ (Prestige) (r)*
    BAILLETTE-PRUDHOMME (Réserve)*
    BRUN DE NEUVILLE (Extra Brut)*
    CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)*
    FRANÇOIS BROSSOLETTE (Réserve)
    GREMILLET 
    JM GOBILLARD*
    Charles LEGEND (Royal)
    PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*
    GALICHET (Réserve)
    André TIXIER et Fils (Millésime)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BEAUMONT DES CRAYERES (Grande Réserve) (r)
    Franck BONVILLE (Les Belles Voyes)*
    BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)
    Jean-Bernard BOURGEOIS (Millésime)
    BOURGEOIS-BOULONNAIS (Blanc de blancs) (r)
    BOUTILLEZ MARCHAND (Millésimé)
    BRICE (Vintage)
    Edouard BRUN (L'Élégante) (r)
    CLERGEOT Père et Fils (Grande Réserve) (r)
    Lucien COLLARD (Millésime)
    COUTIER (Blanc de Blancs) (r)
    DAVIAUX (Extra brut)
    DILIGENT (Millésime) (r)
    DRAPPIER (Grande Sendrée) (r)
    Emmanuel DRAVIGNY (L'Esprit Meunier)
    FLEURY-GILLE (Pierre-Louis)
    GRASSET-STERN (Blanc de Blancs)
    Guy LARMANDIER (Grand Cru)
    Xavier LECONTE (Scellés de Terroirs)
    Eric LEGRAND (Réminiscence)*
    Pierre LEGRAS (Blanc de blancs)
    Alain LITTIÈRE (Cuvée Alain)
    Gérard LORIOT (Sélection)
    MANNOURY (Ultra brut) (r)
    MARGAINE (M de Margaine) (r)
    Charles MIGNON (Comte de Marne) (r)
    Pierre MIGNON (Clos des Graviers) (r)*
    Albert de MILLY (Prestige) (r)
    MOYAT-JAURY-GUILBAUD (Extra brut)
    PÉHU-GUIARDEL (Emotion) (r)
    Alexandre PENET (Nature)
    PERSON (L'Audacieuse)
    PIPER-HEIDSIECK (Rare)*
    POINSOT Frères (Prestige) (r)
    RENAUDIN (Réserve) (r)
    ROYER (Vintage)
    SADI-MALOT (Nature)
    SOLEMME (Millésime)
    TAILLET (Sur le Grand Marais)*
    Michel TURGY (Réserve Sélection) (r)*
    BRIGITTE BARONI*
    BERTHELOT PIOT (Prestige)*
    BLONDEL (Blanc de blancs)*
    BOATAS (Extra brut)*
    BRETON Corentin (Blanc de Blancs)
    BRIMONCOURT (Régence)*
    CHARLOT-TANNEUX (Blanc de blancs)*
    CHASSENAY d'ARCE (Extra brut)
    CORDEUIL (Nature)*
    DEVILLIERS (Millésimé))
    FANIEL-FILAINE (Millésime)*
    GUILLOZET (Origine)*
    Denis MARX (Confident)*
    MATHIEU-PRINCET (Blanc de Chardonnay)
    MILAN (Terres de Noël)*
    Yvon MOUSSY (Prestige)*
    Hubert PAULET (Millésime)*
    VERRIER (Raymond Verrier)
    ALEXANDRE Yann (Blanc de Noirs)*
    (AYALA (La Perle)*)
    BARBIER-ROZE (Réserve)*
    BEAUGRAND (Réserve)
    BONNET-GILMERT (Millésimé)
    Louise BRISON (Tendresse)*
    COPINET Marie (Extra)
    DOUE (Le Truchat)*
    ESTERLIN (Cléo)
    FALLET DART (Clos du Mont)
    JACQUESSON (Cuvée 741)*
    MOUTARD (Persin)*
    ROCHET-BOCART (Nature)*
    Frédéric SAVART (Extra brut)*
    VIGNON Père et Fils (Réserve Marquises)*
    Roger BARNIER (Millésimé)
    COLLET (René Collet)*
    DANGIN (Prestige)*
    FANIEL et Fils (Agrapane)*
    GRUMIER (Extra brut)
    PASCAL (Harmonie)
    DEKEYNE (Blanc de blancs)
    JAMART (Tentation)
    Louis NICAISE (Noces Blanches)*
    TROUILLARD (Extra Sélection)
    (Gaston CHIQUET (Or))
    COLIN 
    COSNARD (Blanc de blancs)*
    B. GIRARDIN (Appoggiature)
    Didier GOUSSARD (Tentation)
    GRATIOT (Secret d'Almanach)
    (LOMBARD (Grand Cru))

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    JACQUART (Nominée)
    ASPASIE 
    Charles COLLIN (Blanc de noirs)
    COQUARD-BOUR (Vintage)*
    FARFELAN (Millésime)
    GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)*
    LAFORGE-TESTA (Millésime)*
    (MAÎTRE (Sélection))
    MALETREZ (Premier Cru)
    Camille MARCEL (Adage)
    OLIVIER Père et Fils (Aparté)*
    PANNIER (Réserve)
    (PÉLISSOT Père et Fils (Réserve)*)
    PERSEVAL-FARGE (Jean-Baptiste)
    RICHARDOT (Heritage)
    VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)*
    BAUCHET (Signature)
    CASTELGER (Eugène)
    Christian COQUET
    Élise DECHANNE (Essentielle)
    GARDET (Selected)
    Paul GOERG (Millésime)
    Pierre GOULARD (Sélection)
    GUYARD-LAMOUREUX (Séduction)
    (Olivier HORIOT (Blanc de noirs))
    Hervé LECLERE (Reflet Sélection)
    François LECOMPTE (Céleste)*
    Laurent LEQUART (Blanc de Blancs)
    MATHELIN (L'Orée des Chênes)
    Carole NOIZET (Perle Noire)
    Prestige des SACRES (Privilège)
    E. BARNAUT
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    (BEAUDOUIN-LATROMPETTE (Blanc de blancs)*)
    BOREL LUCAS (Art Divin)*
    DEHOURS (Extra brut Terre de meunier)
    EGROT (Extra brut)*
    Nathalie FALMET (Nature)*
    FOURRIER (L'Exception)*
    (GIMONNET Pierre (Fleuron))
    GRUET (3 Blancs)*
    Robert JACOB (Collection Privée)*
    Bernard LONCLAS (Prestige)*
    (MALINGRE (Symphonie)*)
    MANCHIN Pascal (Prestige)
    (PRÉLAT (Les Reines)*)
    Vincent RENOIR (Zéro)
    RIGOLLOT (Grande Réserve)
    (ROBERT-ALLAIT (Prestige)*)
    RUFFIN (Roséanne)
    J.M TISSIER (Apollon)*
    Florent VIARD (Absolu)
    BOIZEL (Grand Vintage)*
    (André ROBERT (Mesnil)*)
    Alain BAILLY (Prestige)*
    DÉROT-DELUGNY (Coiffe d'Or)
    DESMOULINS (Blanc de blancs)
    Pascal DOQUET (Mont Aimé)
    François DUBOIS (Pure)*
    GALLIMARD Père et Fils (Réserve)
    Michel LABBÉ (Prestige)*
    LACUISSE Frères (Cuvée Cosson)
    LEBLOND-LENOIR (Héritage)
    Fernand LEMAIRE Millésimé)
    Adrien SIMON (Millésime)*
    WIRTH et MICHEL (3 Cépages)
  • PIC SAINT LOUP ET MINERVOIS : les grands coups de cœur de l'annee

    Château D'AGELMINERVOIS Château D'AGEL

    Château D'AGEL 

    (MINERVOIS)
    Propriéyaire Robin Budowski Régisseur : Olivier Ringot
    Les Crozes
    34210 Agel
    Téléphone :04 68 91 37 74 et 06 31 29 27 98 
    Télécopie : 04 68 91 12 76 
    Email : contact@chateaudagel.com 
    Site : www.chateaudagel.com 

    Une propriété vinicole d’une cinquantaine d’hectares située à l’est de l’appellation
    La récolte de l’année 2018 a été superbe tant au point de vue qualitatif qu’au point de vue quantitatif, les degrés sont moins élevés, nous explique Joseph Smith, collaborateur d’Olivier Ringot.
    Nous présentons à la vente cette année, notre gamme SyrahGrenache et Carignan, en rouges 2018 et 2016 pour les vins élevés en barriques. Le 2018 en blancs et en rosés.”
    Séduisant Minervois rouge cuvée Château d’Agel 2015, un vin aux tanins présents et savoureux à la fois, de belle robe soutenue, très parfumé (griotte, fraise, réglisse), alliant charpente et rondeur. Le Minervois Les Bonnes rouge 2018, d’une belle charpente, est un vin avec de la matière et des tanins, aux senteurs de fruits cuits et de sous-bois, corsé. Joli Minervois Les Bonnes blanc 2017, c’est un vin avec ce joli nez expressif de fumé et de poire, qui est tout en structure et parfums. 
    Le Minervois rouge Grenu 2016, avec ces notes de fruits macérés et d’épices, est gras, aux tanins très équilibrés, au charnucaractéristique. Excellent Minervois rouge Caudios 2016, aux arômes d’épices et de fruits confits, il est fort bien élevé, c’est un vin ferme et très parfumé, de bouche puissante et de bonne garde. Et le Minervois rouge In Extremis 2016, avec ces notes de fumé, d’humus et d’épices, aux tanins puissants, est complet, riche et souple à la fois, très réussi.

    Domaine CAVAILLESMINERVOIS Domaine CAVAILLES

    Domaine CAVAILLES 

    (MINERVOIS)
    Didier et Martine Cavailles
    2, Grand-Rue
    34210 Minerve
    Téléphone :04 68 91 12 60 et 06 71 87 64 08 
    Email : didier.cavailles0486@orange.fr 

    Didier Cavailles, fils et petit-fils de vigneron, assure la culture des 12,5 ha de vignes du domaine, situés sur des terres argilo-calcaires
    Superbe Minervois rouge cuvée Coralie 2015, 47% Carignan, 40% Grenache, 13% Syrah, bien classique, un vin ferme et très fruité, finement épicé, de bouche puissante et croquante, se goûte, lui, avec des côtes d'agneau aux herbes ou un rôti de porc froid. 
    On se régale encore avec ce Minervois rouge 2016, typé Syrah 80%, 9% Grenache et 11% Carignanmacération carbonique, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, c’est un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, ample avec des tanins veloutéset puissants. 


    Domaine de L'HERBE SAINTEMINERVOIS Domaine de L'HERBE SAINTE

    Domaine de L'HERBE SAINTE 

    (MINERVOIS)
    Famille Greuzard
    Route de Ginestas
    11120 Mirepeisset
    Téléphone :06 09 38 90 36 et 06 22 25 44 29 
    Email : herbe.sainte@wanadoo.fr 
    Site : www.herbe-sainte.com 

    Acquisition par la famille Greuzard en 2001 de ce vignoble qui compte aujourd’hui 85 ha. Herbe Sainte a pour origine “Herbo Santo”, qui signifie en occitan l'ensemble des plantes aromatiques
    Fin 2005, achat de la maison du Domaine de l’Herbe Sainte, la propriété est complète. On privilégie les pratiques limitant les risques parasitaires, et le maintien d'une haute diversité biologique de l'écosystème viticole et de ses alentours, mais aussi à réduire la pollution des eaux, du sol et de l'air. Développement de l’œnotourisme.
    Remarquable Minervois rouge cuvée Ambroisie 2016, d’une belle couleur grenat, c’est une cuvée fort bien élevée, bien typée, aux notes de sous-bois et de mûre, un vin épicé, intense et structuré, de bouche riche, qui commence à très bien se goûter. 
    Très joli Minervois rouge cuvée Tradition 2016, de bouche classique et corsée, avec des tanins fins mais bien présents, aux notes de cassis bien mûr, à savourer avec du boudin noir ou un civet de porcelet aux petits oignons.
    Sur la gourmandise, l’IGP Pays d’Oc blanc Chardonnay 2017, il est harmonieux, au parfum de noisettes et de pêche blanche, d’une très belle ampleur au nezcomme en bouche. L’IGP Pays d’Oc blanc Colombard 2017, au nez de fleurs et de petits fruits secs, est très charmeur, tout comme l’IGP Pays d’Oc rouge Merlot 2017, avec cette touche de fraise des bois bien mûre, c’est un vin riche et charnusouple et corsé à la fois, de très bonne évolution.
    Et l’IGP Pays d’Oc rouge Malbec 2017, de couleur pourpre, il est corsé, aux tanins riches, avec ces nuances de poivre et de groseille mûre, tout en distinction et structure.

    Domaine PECH D'ANDRÉMINERVOIS Domaine PECH D'ANDRÉ

    Domaine PECH D'ANDRÉ 

    (MINERVOIS)
    Mireille Remaury et Philippe Lelong
    Route d'Olonzac
    34210 Azillanet
    Téléphone :04 68 91 22 66 et 06 87 34 67 04 
    Email : contact@lepechdandre.fr 
    Site : www.lepechdandre.fr 

    Depuis 1701, dix générations de la famille d’André accompagnent ce lieu au naturel dans l’expression de son terroir. Depuis 1966, Marc et Germaine Remaury ont élaboré, dans le respect de la nature, des vins aromatiques et élégants. 
    Sans désherbants ni engrais chimiques depuis toujours, le vignoble s’étend harmonieusement devant le domaine entre murets de pierres sèches, bandes enherbées, garrigues et haies d’amandiers ou de figuiers sauvages. C’est Mireille leur fille, qui depuis 2008, préside aux destinées du vignoble entièrement en agriculture biologique.
    Toujours remarquable Minervois rouge Le Château de Mon Père 2014, 70% Mourvèdre, 20% Grenache et 10% Cinsault, au nez de fruitssurmûris (framboisecassis) et d’humus, de bouche dominée par le pruneau confit, c’est un vin très équilibré, tout en persistance. Le Minervois cuvée Azerole rouge 2015, 80% Syrah et 20% Grenache, est intense en couleur comme en arômes avec des notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d’épices, de réglisse, il séduit par son ampleur.  Tout en bouche, le Minervois rouge Grand terroir 2014, 65% Mourvèdre et 35% Syrah, est un vin de couleur rubis profond, au nez puissant dominé par la garrigue et la cerise noire, de jolie matière, avec ces notes persistantes de fumé, de cassis et d’épices. L’IGP rouge Caracole d’Aramon 2017, 80% Aramon et 20% Grenache, a une belle intensité, aux arômes de fruits rouges et d’épices, d’une belle structure, très bien équilibré, aux tanins présents, ample et volumineux en finale, tout en nuances, idéal sur une épaule de veau aux oignons ou un râble de lapereau en feuilleté. Vous pouvez trouver des gîtes sur place. 

    Château PEPUSQUEMINERVOIS Château PEPUSQUE

    Château PEPUSQUE 

    (MINERVOIS)
    Renée et Benoît Laburthe
    7, rue du 11 Novembre 1918
    11700 Pépieux
    Téléphone :04 68 91 41 38 
    Email : chateau.pepusque@orange.fr 
    Site : www.chateau-pepusque.fr 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un couple chaleureux qui se passionne pour ce vignoble qui s’étend autour du village de Pépieux et sur les premières pentes de la montagne Noire, en AOC Minervois. Le climat y est très sec et chaud mais le vent qui descend de la montagne apporte fraîcheur et parfums. Les coteaux de Pépieux offrent un terroirexceptionnel donnant des Vins élégants ayant une vivacité, une acidité, remarquées par les connaisseurs. 
    C'est là qu'est né le “vin des Cathares” qui a fait la réputation du village et on y trouve aujourd'hui les Syrahs aux arômes de cassis et de réglisse. Le domaine bénéficie aussi de vignes sur le terroir de La Livinière, classé première “appellation village” des AOC du Languedoc. Profitant de cette situation exceptionnelle, Renée et Benoît Laburthe sont revenus travailler les vignes de leur grand-père, en 1986.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    “Riche, parfumée, volumineuse, tannique, qualitative, quantitative, telle se présente à nous la récolte 2018, nous précise Benoît Laburthe. 
    Pourtant, nous avons eu une attaque du mildiou à laquelle nous avons bien réagi, et les vignes qui avaient un grand potentiel de croissance grâce à la pluie ont donné de beaux raisins, malgré, ensuite, les grandes chaleurs, puis les assemblages ont été parfaits.
    Notre gamme de Vins à vendre en 2019 : Les Gravettes 2018 (GrenacheSyrah et un peu de Carignan) : rond et souple, Les Terres Rouges 2016 et 2017, Les Terres Fines 2016 et 2017, Les Cailloux blanc 2016 et 2017, Les Petits Cailloux 2016 et 2017, et le rosé 2018.
    Entre l’an dernier et cette année, nous dit-il, j’ai planté 3,50 ha de raisins blancs : Roussane, Viognier, VermentinoGrenache blanc, pour intensifier la production de Vins blancs.”
    C’est toujours un plaisir de goûter les Vins de ce chaleureux couple, il nous propose ce Minervois rouge Terre de Pépusque 2016, un vin de robe grenat, qui a un nez de mûre et de framboise, des tanins soyeux, aux connotations complexes de cassis et de cannelle au palais, corsé et typé
    Egalement le Minervois La Livinière rouge Les Cailloux blancs 2016, au nez bien persistant où dominent des notes de griotte, de poivre et d’épices, c’est un vin riche et long en bouche, aux tanins amples, d’excellente garde, superbe, par exemple, avec un porc à la sauge ou un poulet rôti
    Beau Minervois La Livinière rouge Les Petits Cailloux 2016, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, c’est un vin avec une structure harmonieuse, bien ferme en bouche, vraiment très réussi.
    Le Minervois rouge Les Terres Rouges 2015, au nez de fruits mûrs (cassis, griotte) et d’humus, aux tanins équilibrés, est riches et savoureux, un vin coloré et corsé.
    Savoureux Minervois rosé 2017, de robe délicate, alliant nervosité et rondeur, il a des saveurs de fruits, c’est un vin de bouche ronde et complexe, avec cette pointe d’épices bien séduisante, idéal, notamment, sur un foie de veau à la vénitienne ou un carpaccio de boeuf. 
    Le Minervois rouge Les Gravettes 2016 a une jolie robe intense, est tout en arômes (framboiseprune, réglisse...), avec cette bouche bien charnue, de robepourpre et profonde. Et le Minervois rouge Les Terres Fines 2016, d’une robe de velours grenat, aux arômes de cerise, de mûre, de cacao et d’amande grillée, est un vin ample, puissant, charnu au palais.

    Domaine de La VIEILLEPIC SAINT-LOUP Domaine de La VIEILLE

    Domaine de La VIEILLE 

    (PIC SAINT-LOUP)
    Guy et Julien Ratier

    34270 Saint-Mathieu-de-Tréviers
    Téléphone :04 67 55 35 17 et 06 86 46 44 25 
    Email : domainedelavieille@orange.fr 
    Site : www.domainedelavieille.fr 

    Depuis des générations la famille Ratier cultive ses vignes sur ce fabuleux terroiren Pic Saint-loup. En 2002, lors du départ à la retraite de ses parents, Guy Ratier a pris la suite en créant un nouveau chai. Domaine de 20 ha. Nouveaux bâtiment et cuverie. Vins en Agriculture Biologique depuis 2014. “Nous avons évolué vers des traitements phytosanitaires à base de décoctions de plantes, fleurs et huiles essentielles afin de réduire nos doses cuivre et de souffre. Pour les plantes, il s’agit de prêle, d’ortie et pissenlit. Pour les fleurs, nous privilégions l’achillée millefeuille et la camomille; les huiles essentielles de lavande et d’orange douce sont utilisées à doses homéopathiques, soit quelques gouttes par hectare.”
    On est bien au sommet de l’appellation avec ce Pic Saint-loup Le Sang du Wisigoth 2016, qui doit son nom aux parcelles de production sur lesquelles a é́té dé́couvert un cimetière Wisigoth, sols argilo-calcaires exposés plein sud, l’assemblage de Syrah et de Grenache à 50% chacun se faisant à la récolte..., un vin de bouche charnue, riche et structuré, aux notes de cassis et de prune.
    Très agréable aussi, ce Languedoc rosé J... Vrai 2017, de couleur rosé clair, de bouche friande, avec des notes d’abricot, de jolie teinte. Savoureux Vin de France rosé La Fille de Gélone 2016, dont le nom rend hommage à Véronique Ratier, son épouse, qui est originaire de Saint-Guilhem le Désert, il a une belle teinte rosé foncée, un vin franc, tout en charme, gourmand.

  • LOIRE : LES VINS N'ONT JAMAIS ETE AUSSI BONS !

    Top Vignerons Région Val De Loire

     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur 

    Jean-Charles Borgnat (Commanderie)
    Bruno et Patricia Denis (Renaudie)
    Famille Godineau
    Jean-Christophe Mandard
    Pierre Picot (Chaillot)
    Sheilla et François Plumejeau (Gonorderie)
    Jean-Max Roger
    Marc et Laurence Vincent (Paleine)

     

    Prix d’Excellence 

    Famille Le Capitaine
    Stéphane Réal

     

    Satisfecits 

    Bruno et Nicolas Lecomte
    Eric Louis
    Romain Paire (Pothiers)
    Jean-Claude Roux
    Anne-Cécile Roy
    Frédéric Sigonneau (L'R)
    Christian Thirot-Fournier

     

  • SÉLECTION MILLESIMES 2019 : LES SIX MEURSAULT ET GEVREY-CHAMBERTIN DE L'ANNÉE

    Gevrey-ChambertinIci, les sols sont calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses, donnant puissance et rondeur. Vignobles de pente, Gevrey produit ses communales entre 240 et 280 m, et ses Premiers et Grands Crus entre 260 et 320 m. Le vignoble recouvre 380 ha sur les villages de Gevrey-Chambertin et Brochon. Les Grands Crus, dont la spécificité propre à chacun est un bon exemple de l’extrême complexité des terroirs bourguignons. Les Grands Crus sont le Chambertin, le Chambertin Clos de Bèze, Chapelle-Chambertin, Charmes-Chambertin, Mazoyères-Chambertin, Griotte-Chambertin, Latricières-Chambertin, Mazis-Chambertin, Ruchottes-Chambertin. Le Chambertin est l’un des plus beaux crus de la région, très caractéristique d’un terroir situé sur une pente douce, au sol calcaire enrichi de marnes rouges ferrugineuses. Aux côtés du Chambertin, trois “cousins” restent très proches qualitativement et tiennent la tête des autres très grands vins de cette commune : Mazis et Latricières-Chambertin, puis Charmes-Chambertin, et de beaux Premiers Crus comme Les Cazetiers, Le Clos Saint-Jacques, Aux Échezeaux, La Combe aux Moines. Suit l’appellation Gevrey-Chambertin (environ 20 % classés en Premiers Crus).

     

    Pierre BOURÉE FilsGEVREY-CHAMBERTIN Pierre BOURÉE Fils

    Pierre BOURÉE Fils 

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Bernard et Jean-Christophe Vallet
    13, route de Beaune
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 25 
    Email : contact@pierre-bouree-fils.com 
    Site : www.pierre-bouree-fils.com 

    Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. En 1922, son fils Bernard lui succède et crée l’enseigne actuelle : Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes-Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd’hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
    On apprécie ce remarquable Gevrey rouge Clos de la Justice 2015, c’est un vin coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Exceptionnel Charmes Chambertin Grand Cru 2012, de belle robe pourpre, complexe au nezcomme en bouche (griotte, épices, poivre), il est riche, très classique, typé comme nous les aimons, un vin aux tanins fermes et fondus à la fois, de garde
    Son Clos de la Roche Grand Cru 2012, est particulièrement charmeur, aux tanins enrobés, un vin typé, ample, de bouche puissante, au nez envoûtant avec ces notes de violette et de pruneau. Nous avons également goûté le Morey rouge 2000, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux taninssoyeux mais bien présents, un vin généreux et souple, idéal sur des viandes en sauce. On se fait aussi plaisir avec ce Maranges rouge 2014, qui associe charpente et distinction, un nez où dominent les fruits mûrs et les épices, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris. Très agréable Saint-Aubin blanc 2016, où dominent les fruits frais et les fleurs blanches, savoureux et réussi, il est classique et séduisant, il s’associera très bien avec une tourte au poisson.
    A découvrir dans ce beau village, La Table de Pierre Bourée, où l’on propose des menus-dégustation avec 5, 7 et 9 vins.
     

    Frédéric ESMONINGEVREY-CHAMBERTIN Frédéric ESMONIN

    Frédéric ESMONIN 

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    12, rue du Chêne
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :09 79 66 20 27 
    Email : fredesmonin@orange.fr 

    Toujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. 
    “Le millésime 2018 me satisfait pleinement, nous dit Frédéric Esmonin, nous avons commencé les vendanges le 2 Septembre, la maturité était parfaite avec un bon équilibre sucre-acidité, il ne fallait pas attendre davantage et ceux qui ne l’ont pas fait ont eu des soucis. Avec les sucres résiduels, des degrés trop élevés : 14,5 -15°, et des volatils qui grimpaient. De ce fait, il y aura de gros écarts de qualité dont les consommateurs devront tenir compte. Je commercialise, actuellement, le millésime 2017, mis en bouteilles en fin d’année dernière.”
    On patiente avec ce splendide Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2015, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2014 mêle finesse et charpente, très séduisant, aux connotations de fruits et de cannelle au palais, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), charnu, associe charpente et distinction. 
    Le Chambertin Clos de Bèze 2010, est superbe, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux tanins souples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, de garde
    Quant à son Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d'épices et de sous-bois, un grand vin typé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Superbe 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais, parfait aujourd’hui sur un magret de canard au poivre vert ou un bœuf miroton.
    Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2014, un vin aux connotations de réglisse et de cerise mûre, marqué par son terroir, de robe intense, tout en bouche, un régal avec un boeuf Bourguignon.

    Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

    Philippe LECLERC 

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    13, rue des Halles
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 72 
    Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr 
    Site : www.philippe-leclerc.com 

    Au sommet. “De nombreuses générations ont permis de constituer mon patrimoine viticole, précise Philippe Leclerc. Succédant à mon père, j’ai, voici quelques années, repris le flambeau en m’efforçant de créer et de faire vivre mes vins dans le même état d’esprit que mes ancêtres. Dès l’adolescence j’ai été très attentif à me faire offrir cette fabuleuse richesse, faite de techniques et de passions, que les vignerons d’antan ont véhiculée de père en fils depuis des centaines d’années. De part mon éducation familiale, et parallèlement en recherchant le dialogue avec les anciens et les pairs du village, je me suis imprégné de la culture, de la compréhension et du respect de notre noble travail. Retrouvez dans mes vins la saveur et le charme qui ont fait la grandeur et la notoriété de notre vignoble depuis presque mille ans, telle est mon ambition, tel est le travail que je m’impose pour retrouver la typicité d’autrefois.”
    “L’actualité au domaine est l’ouverture du musée courant 2019, 4 000 m2 de souterrains dédiés au vin où seront exposés des outils ancestraux. Nous proposons également des explications sur la vigne, le cycle de croissance du plant, les gestes à adopter tout au long de son évolution dans l’année jusqu'à la récolte... Entrée libre pour la visite du musée et des caves , nous sommes là, au caveau, pour répondre à toutes les questions sur le vin et le domaine. Nous sommes uniquement fermés le 25 Décembre et le 1er Janvier, nous recevons sans rdv sauf pour les groupes et à partir de 10 personnes. 
    C’est l’occasion de faire découvrir en ce moment le 2015, le 2014, certains 2012 et 2013 pour les Premiers Crus. Nous avons aussi de vieux millésimes, 2003 pour les Champeaux, 2001, 2006 et 2008 pour la Combe aux Moines. On trouvera aussi nos 2016 en Bourgogne et certains Chambolle-Musigny, puis nos autres Crus.”

    Vous allez apprécier ce superbe Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2015, (sous-sol, dont les couches rocheuses très denses, rendent difficile la pénétration des racines qui alimentent la grappe), qui allie fermeté et distinction, au nez où dominent la myrtille et le poivre, puis, en bouche, un vin où le velouté s'allie à la structure, d'une matière pleine, de garde comme le montre le 2010, un beau vin typé, avec ces notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus. Très beau Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2015, un vin très typé, qui développe des tanins mûrs et très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des senteurs complexes de griotte et de réglisse, ample en bouche, tout en nuances. Le 2014, mêle finesse et richesse aromatique, une bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris), un vin riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Champonnets 2015, est bien charnu et gras, dévoile un nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de mûre et d’épices au palais. Il y a encore ce Gevrey-Chambertin En Champs 2015, de jolie robe grenat soutenu, bien charpenté, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin ferme, avec une bouche puissante et persistante où se décèlent la groseille cuite et le cuir. Excellent 2014, parfumé avec ces notes de mûre et de griotte, qui mêle finesse et structure, aux tanins soyeux, bien corsé.

     

    Meursault. Le vignoble est étalé en pentes douces, entre 230 et 360 m d’altitude. L’orientation est très favorable par son ensoleillement maximal. L’abondance de marnes blanches en milieu calcaire explique la prédominance de la production de vins blancs, car elles sont plus compatibles à l’acclimatation du Chardonnay. Le Meursault blanc a un bouquet très capiteux, typé amande amère ou sèche, feuillage, croûte de pain chaude, pomme reinette ; ils sont, en bouche, très consistants, avec un moelleux abondant qui touche à l’onctuosité. Leur persistance est sensationnelle. Certains Premiers Crus comme Aux Perrières, Le Poruzot, Les Bouchottes, Les Caillerets, Les Genevrières ou Les Charmes, provenant de propriétaires hors pair, sont alors exceptionnels, envoûtants, riches, moelleux, très typés, puissamment mais subtilement bouquetés (fleurs blanches et fruits secs), d’excellente évolution. Avec eux, nous entrons dans la catégorie des plus grands vins du monde. Les (rares) vins rouges sont fins et de charpente souple.

    Robert AMPEAU et FilsMEURSAULT Robert AMPEAU et Fils

    Robert AMPEAU et Fils 

    (MEURSAULT)
    Michel Ampeau
    6, rue du Cromin
    21190 Meursault
    Téléphone :03 80 21 20 35 
    Email : michel.ampeau@wanadoo.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/ampeau 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Dans la famille Ampeau, on est vigneron hors pair de père en fils. Ici le vin est une affaire de passion et de grand art. Ils ne proposent que du vin à maturité, bon à être savouré, c'est dire à quel point le respect et la passion qu'ils portent à leurs Vins. Des Vins rouges envoûtants par leur suavité, volumineux et pleins en bouche, avec des taninsbien fondus, avec beaucoup de charme et qui développent une grande persistance aromatique. Les Blancs évoluent parfaitement, très typés, intenses, classiques et très élégants.
    ”La Nature nous a gâtés en 2018, nous dit Michel Ampeau, année où la quantité et la qualité frisent l’excellence et nous promettent un grand millésime. Les ventes en 2019 concernent les 1997 et 1998.”
    On ne peut qu’apprécier ce splendide Meursault Charmes 1996, marqué par son terroir, aux effluves de petits fruits frais et de pain grillé, d’une belle onctuosité, de bouche puissante, dense, tout en nuances, un vin alliant finesse et structure, à déboucher sur des cassolettes d'écrevisses et de girolles ou un poulet aux amandes. Superbe Meursault Premier Cru La Pièce Sous le Bois 1995, très typé, avec des arômes discrètement minéraux, un vin dense et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance, vraiment très agréable sur un flan de crevettes au persil ou une crème de cèpes aux langoustines. Le Blagny La Pièce Sous le Bois rouge 1990, à la fois fin et corsé, a des notes très persistantes de mûre, de violette et d’épices, des tanins très veloutés, un vin tout en bouche, charmeur. Excellent Savigny-lès-Beaune Lavières 1997, tout en élégance, très fruité, aux tanins très harmonieux mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre). Grand Pommard 1996, ample et dense, aux tanins amples, gras, très parfumé (fruits frais, sous-bois, d’épices...).
     

    Domaine Guy BOCARD

    Domaine Guy BOCARD 

    (MEURSAULT)

    4, rue de Mazeray
    21190 Meursault
    Téléphone :03 80 21 26 06 
    Email : domaineguybocard@gmail.com 

    Un domaine familial, où la culture et les vinifications sont traditionnelles et respectueuses des terroirs.
    Voilà un très beau Meursault Charmes Premier Cru 2015, provenant d'un élevage traditionnel en fûts de chêne sur lies fines, mise en bouteilles sans filtrage, un vin suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de noix, d’abricot frais et de bruyère, c’est un vin harmonieux, riche et fin à la fois, de belle garde. Excellent 2013, d’un très beau fondu en bouche, au nezintense où dominent le musc, la vanille et l’aubépine, tout en harmonie, de bouche persistante et subtile, très séduisant. Le 2012 se goûte parfaitement aujourd’hui, de bouche intense où dominent les agrumes mûrs et les petits fruits secs, de robeséduisante, parfumé, dense et typé, que l’on peut déboucher, par exemple, sur une salade de perdreaux aux cèpes et aux chataignes ou un sandre au sabayon de céleri. Le 2011, où s’associent rondeur et distinction, très aromatique, épicé, à la fois très fin et très structuré, d’une belle finale dominée par des nuances de tilleul et d’abricot frais, il est très plaisant par sa structure et sa persistance d’arômes au palais. Le Meursault Les Narvaux 2013, sol argilo-calcaire, exposition sud, très caractéristique de son terroir, d’une grande complexité aromatique (fruits secs, pain grillé), est très équilibrégras en bouche, toujours racé comme cet autre Meursault Limozin 2013, au nez de narcisse, qui dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, tout en bouche. 
    Goûtez le Meursault Vieilles Vignes, aux notes subtiles de fleurs et de noisette, de bouche puissante et subtile, un vin tout en nuances et persistance.

    Domaine Bernard DELAGRANGE et FilsMEURSAULT Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils

    Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils 

    (MEURSAULT)
    Philippe Delagrange
    10, rue du 11 Novembre
    21190 Meursault
    Téléphone :03 80 21 22 72 
    Email : bernard.delagrange@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-bernarddelagrange.com 

    Une exploitation familiale (vignoble de 23 ha). Bernard Delagrange, viticulteur à Volnay de père en fils depuis plusieurs générations, installe son exploitation et son habitation à Meursault en 1972. Il a su recréer un ensemble de bâtiments harmonieux, la demeure principale, les communs et les chais enserrant une cour très joliment fleurie, aidé par son fils Philippe et son petit-fils Alban la continuité est assurée.
    Voilà un superbe Meursault 2017, typé comme il se doit, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, il est ample et très long en bouche. Remarquable Volnay Premier Cru Caillerets 2016, qui développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et le musc, mêlant puissance et finesse, un vin élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale. 
    Beau Meursault Premier Cru Charmes 2016, onctueux en bouche, très équilibréharmonieux,  de robe dorée, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère). Le Pommard Premier Cru Poutures 2016, est très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus
    Il y a aussi cet excellent Beaune rouge 2016, typé, riche, où se mêlent la fraise, le cassis et la cannelle, avec ses tanins savoureux, un vin d’une belle harmonie. 
    Très agréable Saint-Romain blanc 2017, au nez puissant (acacia, fougère, poire), d’un très bon équilibre, il a une bouche ample, aux notes de pêche et de noisette, de belle robeferme et suave, d’une jolie finesse. A goûter aussi le Bourgogne Hautes-côtes-de-Beaune rouge 2017, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise, il dégage des notes de violette au palais.
  • CHAMPAGNE : LE CLASSEMENT DES MEILLEURS

    Nous commençons nos dégustations Champagne pour le prochain GUIDE. Ici, le travail accompli par beaucoup de vignerons et “petites” maisons est exceptionnel. On reconquiert les lettres de noblesse de son terroir, car la force des sols est bien réelle ici et vient s’allier à cet art exceptionnel de l’assemblage que chaque vigneron ou maître de chai va marquer de sa “patte”, créant une bouteille unique, que personne n’a réussi à égaler, partout dans le monde.
    Les cuvées deviennent plus passionnantes les unes que les autres, à des prix fort sages quand on les compare aux aberrations d’autres vins tranquilles, chaque cépage est désormais mieux mis en avant selon son territoire, et l’on ne peut que s’en réjouir.
     

     

    CLASSEMENT DU GUIDE ACTUEL CHAMPAGNE

     

     

    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     
    Accédez gratuitement aux commentaires du GUIDE DUSSERT-GERBER en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    BOLLINGER
    KRUG (Grande Cuvée) (r)
    LAURENT-PERRIER (Grand Siècle) (r)
    POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)
    ELLNER (Réserve) (r)
    DEUTZ (William Deutz)
    DOM PERIGNON
    Charles HEIDSIECK (Millénaires) 
    PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
    ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)
    MUMM (R. Lalou)
    VINCENT D'ASTRÉE (Novæ)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    GOSSET (Grand millésime) (r)
    ROEDERER (Cristal) (r)
    DE SOUSA (Caudalies) (r)
    PAUL BARA (Réserve) (r)
    LEGRAS et HAAS (Blanc de Blancs) (r)
    PERRIER JOUËT (Belle Epoque)
    TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)
    DE TELMONT (O.R.1735)
    DE VENOGE (Les Princes) (r)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    Michel ARNOULD (Grande Cuvée)
    BARON ALBERT (La Préférence) (r)
    BARON FUENTÉ (Grand Millésime) (r)
    BRIXON-COQUILLARD (Extra brut))
    CAMIAT (Prestige)
    CASTELNAU (Millésimé) (r)
    CHARPENTIER (Terre d'Émotion) (r)
    CUPERLY (Prestige)
    Franck DEBUT (Prestige)
    Jacques DEFRANCE (Excellence)
    DEVAVRY (Achille)
    Philippe GAMET (Caractères)*
    GATINOIS (Millésime) (r)
    GOUTORBE (Percussion) (r)
    HAMM (La Preuve par Trois) (r)
    HUOT (Carte Noire)
    JEAUNAUX-ROBIN (Eclats de Meulière)
    LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
    LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
    LEJEUNE-DIRVANG (Noir et Blanc)
    Michel LITTIERE (Grande Cuvée)
    Xavier LORIOT (Cuvée 100S)
    Rémy MASSIN (Intégrale)
    MORIZE (Sélection) (r)
    Etienne OUDART (Référence) (r)
    Jean-Michel PELLETIER (Confidentielle)*
    PHLIPAUX Père et Fils (Grande Réserve) (r)
    René RUTAT (Nature) (r)
    THÉVENET-DELOUVIN (Insolite) (r)
    VAZART-COQUART (Grand Bouquet)
    Maurice VESSELLE (Hauts Chemins) (r)
    VEUVE OLIVIER (Perle de Lumière) (r)
    BARDOUX (Millésimé)
    BOCHET-LEMOINE (Réserve)*
    BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)*
    Christian BOURMAULT (Grand Éloge)*
    Christian BRIARD (Ambre)
    BRIAUX-LENIQUE (Les Semons)*
    CARLINI (Réserve)
    J. CHARPENTIER (Pierre-Henri)
    CHEURLIN-DANGIN (Origance)*
    DAUPHIN (Instant Inpérial)
    DETHUNE (Blanc de Noirs)
    DISSAUX VERDOOLAEGHE (Svenerick)*
    DORE LEGUILLETTE (Vieilles Vignes)
    DOUSSOT (Ernestine)*
    Jean Pol HAUTBOIS (Grande Réserve)*
    Paul LAURENT (L'Essentiel)
    LEGOUGE-COPIN (Inspirations)*
    Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)*
    Olivier et Laetitia MARTEAUX (Terre d'Origine) (r)
    MARY-SESSILE (Sessile)*
    MOREL Père et Fils (Cuvée Gabriel)
    MOUSSE-GALOTEAU (Réserve)*
    Ghislain PAYER (Nature)*
    Daniel PERRIN (Millésime)
    PINARD Pierre (Tradition)
    ROGGE-CERESER (Excellence)
    Diogène TISSIER et Fils (Vintage)
    Maxime BLIN (L'Onirique)*
    BONNET Colette (Naur'Elle)
    BOUCHÉ (Blanc de noirs)*
    Richard CHEURLIN (L'Incontournable)*
    Didier CHOPIN (Exception)*
    COESSENS (Sens Boisés)
    COLLET (Esprit Couture) (r)
    Daniel COLLIN (Grande Réserve)*
    Hubert FAVIER (Réserve)*
    FORGET-BRIMONT (Blanc de blancs)*
    GUY MEA (Nature)
    HUGUENOT-TASSIN (Les Fioles)
    LALLEMENT (Réserve)
    LALLIER (Ouvrage)*
    LETE VAUTRAIN (Millésimé)
    LOUVET Rémy (Prestige)*
    Serge MATHIEU (Prestige)*
    PHILIPPART (Blanc de Noirs)*
    POINTILLART & Fils (Rencontre)*
    Serge RAFFLIN (Prestige)*
    RODEZ (Grands Vintages)*
    Alfred TRITANT (Mes Racines)*
    VILMART (Grand Cellier)*
    VRAIN-AUGÉ (Prestige) (r)*
    BAILLETTE-PRUDHOMME (Réserve)*
    BRUN DE NEUVILLE (Extra Brut)*
    CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)*
    FRANÇOIS BROSSOLETTE (Réserve)
    GREMILLET 
    JM GOBILLARD*
    Charles LEGEND (Royal)
    PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*
    GALICHET (Réserve)
    André TIXIER et Fils (Millésime)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BEAUMONT DES CRAYERES (Grande Réserve) (r)
    Franck BONVILLE (Les Belles Voyes)*
    BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)
    Jean-Bernard BOURGEOIS (Millésime)
    BOURGEOIS-BOULONNAIS (Blanc de blancs) (r)
    BOUTILLEZ MARCHAND (Millésimé)
    BRICE (Vintage)
    Edouard BRUN (L'Élégante) (r)
    CLERGEOT Père et Fils (Grande Réserve) (r)
    Lucien COLLARD (Millésime)
    COUTIER (Blanc de Blancs) (r)
    DAVIAUX (Extra brut)
    DILIGENT (Millésime) (r)
    DRAPPIER (Grande Sendrée) (r)
    Emmanuel DRAVIGNY (L'Esprit Meunier)
    FLEURY-GILLE (Pierre-Louis)
    GRASSET-STERN (Blanc de Blancs)
    Guy LARMANDIER (Grand Cru)
    Xavier LECONTE (Scellés de Terroirs)
    Eric LEGRAND (Réminiscence)*
    Pierre LEGRAS (Blanc de blancs)
    Alain LITTIÈRE (Cuvée Alain)
    Gérard LORIOT (Sélection)
    MANNOURY (Ultra brut) (r)
    MARGAINE (M de Margaine) (r)
    Charles MIGNON (Comte de Marne) (r)
    Pierre MIGNON (Clos des Graviers) (r)*
    Albert de MILLY (Prestige) (r)
    MOYAT-JAURY-GUILBAUD (Extra brut)
    PÉHU-GUIARDEL (Emotion) (r)
    Alexandre PENET (Nature)
    PERSON (L'Audacieuse)
    PIPER-HEIDSIECK (Rare)*
    POINSOT Frères (Prestige) (r)
    RENAUDIN (Réserve) (r)
    ROYER (Vintage)
    SADI-MALOT (Nature)
    SOLEMME (Millésime)
    TAILLET (Sur le Grand Marais)*
    Michel TURGY (Réserve Sélection) (r)*
    BRIGITTE BARONI*
    BERTHELOT PIOT (Prestige)*
    BLONDEL (Blanc de blancs)*
    BOATAS (Extra brut)*
    BRETON Corentin (Blanc de Blancs)
    BRIMONCOURT (Régence)*
    CHARLOT-TANNEUX (Blanc de blancs)*
    CHASSENAY d'ARCE (Extra brut)
    CORDEUIL (Nature)*
    DEVILLIERS (Millésimé))
    FANIEL-FILAINE (Millésime)*
    GUILLOZET (Origine)*
    Denis MARX (Confident)*
    MATHIEU-PRINCET (Blanc de Chardonnay)
    MILAN (Terres de Noël)*
    Yvon MOUSSY (Prestige)*
    Hubert PAULET (Millésime)*
    VERRIER (Raymond Verrier)
    ALEXANDRE Yann (Blanc de Noirs)*
    (AYALA (La Perle)*)
    BARBIER-ROZE (Réserve)*
    BEAUGRAND (Réserve)
    BONNET-GILMERT (Millésimé)
    Louise BRISON (Tendresse)*
    COPINET Marie (Extra)
    DEHOURS (Extra brut Terre de meunier)*
    DOUE (Le Truchat)*
    ESTERLIN (Cléo)
    FALLET DART (Clos du Mont)
    JACQUESSON (Cuvée 741)*
    MOUTARD (Persin)*
    ROCHET-BOCART (Nature)*
    Frédéric SAVART (Extra brut)*
    VIGNON Père et Fils (Réserve Marquises)*
    Roger BARNIER (Millésimé)
    COLLET (René Collet)*
    DANGIN (Prestige)*
    FANIEL et Fils (Agrapane)*
    GRUMIER (Extra brut)
    PASCAL (Harmonie)
    DEKEYNE (Blanc de blancs)
    JAMART (Tentation)
    Louis NICAISE (Noces Blanches)*
    TROUILLARD (Extra Sélection)
    (Gaston CHIQUET (Or))
    COLIN 
    COSNARD (Blanc de blancs)*
    B. GIRARDIN (Appoggiature)
    Didier GOUSSARD (Tentation)
    GRATIOT (Secret d'Almanach)
    (LOMBARD (Grand Cru))

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    JACQUART (Nominée)
    ASPASIE 
    E. BARNAUT
    Charles COLLIN (Blanc de noirs)
    COQUARD-BOUR (Vintage)*
    FARFELAN (Millésime)
    GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)*
    LAFORGE-TESTA (Millésime)*
    (MAÎTRE (Sélection))
    MALETREZ (Premier Cru)
    Camille MARCEL (Adage)
    OLIVIER Père et Fils (Aparté)*
    PANNIER (Réserve)
    (PÉLISSOT Père et Fils (Réserve)*)
    PERSEVAL-FARGE (Jean-Baptiste)
    RICHARDOT (Heritage)
    VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)*
    BAUCHET (Signature)
    CASTELGER (Eugène)
    Christian COQUET
    Élise DECHANNE (Essentielle)
    GARDET (Selected)
    Paul GOERG (Millésime)
    Pierre GOULARD (Sélection)
    GUYARD-LAMOUREUX (Séduction)
    (Olivier HORIOT (Blanc de noirs))
    Hervé LECLERE (Reflet Sélection)
    François LECOMPTE (Céleste)*
    Laurent LEQUART (Blanc de Blancs)
    MATHELIN (L'Orée des Chênes)
    Carole NOIZET (Perle Noire)
    Prestige des SACRES (Privilège)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    (BEAUDOUIN-LATROMPETTE (Blanc de blancs)*)
    BOREL LUCAS (Art Divin)*
    EGROT (Extra brut)*
    Nathalie FALMET (Nature)*
    FOURRIER (L'Exception)*
    (GIMONNET Pierre (Fleuron))
    GRUET (3 Blancs)*
    Robert JACOB (Collection Privée)*
    Bernard LONCLAS (Prestige)*
    (MALINGRE (Symphonie)*)
    MANCHIN Pascal (Prestige)
    (PRÉLAT (Les Reines)*)
    Vincent RENOIR (Zéro)
    RIGOLLOT (Grande Réserve)
    (ROBERT-ALLAIT (Prestige)*)
    RUFFIN (Roséanne)
    J.M TISSIER (Apollon)*
    Florent VIARD (Absolu)
    BOIZEL (Grand Vintage)*
    (André ROBERT (Mesnil)*)
    Alain BAILLY (Prestige)*
    DÉROT-DELUGNY (Coiffe d'Or)
    DESMOULINS (Blanc de blancs)
    Pascal DOQUET (Mont Aimé)
    François DUBOIS (Pure)*
    GALLIMARD Père et Fils (Réserve)
    Michel LABBÉ (Prestige)*
    LACUISSE Frères (Cuvée Cosson)
    LEBLOND-LENOIR (Héritage)
    Fernand LEMAIRE Millésimé)
    Adrien SIMON (Millésime)*
    WIRTH et MICHEL (3 Cépages)
  • LE MEILLEUR DE LA PROVENCE ET DE LA CORSE

    En Provence, l’influence des millésimes est beaucoup moins marquée, et on accède à une très belle série, de 2018 à 2005. C’est le royaume du rosé, et il faut avouer que l’on a assisté à une véritable révolution qualitative dans cette couleur, souvent au détriment des rouges, d’ailleurs. Les rosés reviennent donc à la tête de ce type de vin, et se font payer, aux côtés de blancs, dont certains sortent vraiment du lot. Ceux qui comptent sont ceux des propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages de la région (Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Rolle, Ugni Blanc), dans ces terroirs complexes, argilo-calcaires, caillouteux, graveleux ou sableux.

    Les Bandol sont des vins formidables. Issus principalement du fabuleux cépage que peut être le Mourvèdre (qui apporte bouquet, corps et rondeur), les rouges de Bandol peuvent être exceptionnels. Amples, élégants, puissants, gras et très aromatiques, ils donnent toute leur véritable mesure après quelques années de vieillissement. Les rosés font aussi partie des meilleurs vins de France. Juste à côté, Cassis, avec ces blancs, des rosés et des rouges, qui profitent d’un climat exceptionnel et de la bienveillance du mistral qui nettoie les vignobles et leur fournit chaque année des températures quasiment invariables. Les Coteaux-d’Aix-en-Provence, appartenant à la zone occidentale de la Provence calcaire, ont aussi fait beaucoup de progrès, tout particulièrement en rosés. Entre des reliefs constitués de chaînons parallèles au littoral, s’étendent des bassins sédimentaires où s’est concentrée l’activité viticole. L’appellation s’étend sous un climat de type méditerranéen, avec pour vent dominant le mistral, qui permet à la région de bénéficier d’un ensoleillement important par an. Les sols sont argilo-calcaires caillouteux, sableux, souvent graveleux sur molasses et grès, et caillouteux à matrice argileuse ou limono-argileuse. On apprécie aussi un bon nombre de Coteaux Varois, où l’on débouche des bouteilles de plus en plus séduisantes.

     

    Top Vignerons Région Provence-corse


    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

    Ces hommes et ces femmes sont les références de leur appellation, que je connais généralement depuis longtemps, un bon nombre étant retenus depuis le premier Guide, ce qui -en soi- mérite un véritable « coup de chapeau ». Ils associent le talent et la passion, l’humilité et la convivialité, sans se faire avoir par les modes... tout ce que l’on aime et c’est un vrai plaisir de partager un verre avec eux !

     Certains et rares vignerons peuvent également y accéder très rapidement lorsque le “coup de cœur” est immédiat.

    Georges Delille (Terrebrune)
    Michèle Nasles (Camaïssette)
    Frédéric Ravel (Montaud)
    Thierry Simon (La Chrétienne)

     

    Prix d’Excellence

    Des valeurs sûres, dans toute la gamme, dans le Guide depuis longtemps ou qui sont de vrais coups de cœur des derniers millésimes.Ils sont également garants d’une belle régularité qualitative et d’un attachement réel au terroir, chacun possédant son originalité. Pour quelques-uns, s’ils confirment cette excellence, ils atteindront le Prix d’Honneur.

     

    Satisfecits

    Les satisfactions de ces derniers millésimes, dont les vins ont particulièrement séduits récemment, qui se sont distingués dans les dégustations et dont le talent se confirme. Ils peuvent prétendre au Prix d’Excellence. C’est déjà, en soi, une très belle garantie qualitative d’être dans cette catégorie.

    Philippe Bru (Vignelaure)
    Famille Chauvet (Rosan)
    Betty-Ann Cundall (Chaberts)
    Famille Duburcq (Sainte Marie)

     

  • DE SANCERRE A SAUMUR, LE MEILLEUR DE LA LOIRE

     

    CLASSEMENT VAL DE LOIRE BLANCS

     
    e_val_de_loire_blancs.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom souligné

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR
    VOUVRAY
    AUBERT (V)
    GAUTERIE (A)
    GONORDERIE (A)
    GUILLOTERIE (S)
    PALEINE (S)
    PERRUCHE (S)
    VARIERE (S)
    VIEUX PRESSOIR
    CAPITAINE (V)
    ROCHEVILLE (S)
    ÉPINAY (V)
    MONCONTOUR
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON
    QUINCY


    CREZANCY (S)
    André DEZAT (S)
    GITTON (S)
    NATTER (S)
    PABIOT (PF)
    Daniel REVERDY (S)
    SARRY (S)
    David SAUTEREAU (S)
    BARILLOT (PF)
    BAUDIN (PF)
    BLANCHET (PF)
    CAVES POUILLY (PF)
    ERMITAGE (MS)
    GARENNE (S)
    LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
    Pierre MARTIN (S)
    PETIT et Fille (PF)
    J.-M. ROGER (S)
    PICARD (S)
    Thierry VERON (S)
    COTTAT (S)
    DAGUENEAU (PF)
    Éric LOUIS (S)
    REDDE (PF)
    TOURAINE
    CHINON
    QUINCY
    RUEILLY
    BOUQUERRIES (Ch)
    CHAISE (T)
    CHARBONNIER (T)
    COMMANDERIE (Q)
    GOURON
    MANDARD (T)
    MONTIGNY (T)
    RENAUDIE (T)
    TROTEREAU (Q)
    LECOMTE
    MOELLEUX
    AUBERT (V)
    GODINEAU (B)
    ROCHETTES (CL)
    VARIÈRE (B)
    CREMANTS

    L'ETE
    Clos MAURICE
    PALEINE
    PETITE CHAPELLE
    TARGE
    BOUVET
    MUSCADET
    AUTRES

    MORILLEAU
    COING SAINT-FIACRE
    HAUTE NOELLES
    PLESSIS GLAIN
    POIRON-DABIN
    TOURLAUDIÈRE
    BONNET-HUTEAU
    DURANDIÈRE
    HAUTE FÉVRIE



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR
    VOUVRAY
    FOSSE SÈCHE (S)
    GAUTIER (V)
    Loïc MAHÉ (Savennières)
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON
    QUINCY
    FOUASSIER (S)*
    GRALL (S)*
    Serge LALOUE (S)
    VATTAN (S)*
    BOUCHIE-CHATELLIER*
    TOURAINE
    CHINON
    QUINCY
    RUEILLY
    Denis JAMAIN (R)
    MOELLEUX

    FONTAINERIE (V)
    (LEBLOIS (M)*)
    GAUTHIER-LHOMME (V)*
    CREMANTS

    PETIT CLOCHER*
    MUSCADET
    AUTRES


    COGNETTES*
    ESPÈRANCE*
    R de la GRANGE*
    TOPAZE
    BIDEAU-GIRAUD

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR
    VOUVRAY
    (PASSAVANT*)
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON
    QUINCY
    MILLET (S)*
    TOURAINE
    CHINON
    QUINCY
    RUEILLY
    MOELLEUX

    CREMANTS

    MUSCADET
    AUTRES


     

     

     

    CLASSEMENT VAL DE LOIRE ROUGES

     

     

    e_VAL_DE_LOIRE.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom souligné

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU-SAUMUR
    GAUTERIE (A) (r)
    GODINEAU (A)
    GONORDERIE (A)
    PALEINE (S)
    PERRUCHE (S)
    ROCHETTES (A)
    VIEUX PRESSOIR (S)
    SAUMUR-CHAMPIGNY
    GUILLOTERIE
    Clos MAURICE
    PETITE CHAPELLE
    ROCHEVILLE
    TARGÉ
    VARIÈRE 
    RAYNIERES (S)
    Christelle DUBOIS
    CHINON
    BOUCHARDIÈRE (r)
    BOUQUERRIES (r)
    GOURON (r)
    NOIRÉ (r)
    BOURGUEIL SAINT NICOLAS 

    DRUSSÉ (SNB) (r)
    GÉLÉRIES (B)
    OUCHES (B)
    PETIT BONDIEU
    TOURAINE CHEVERNY 

    CHAISE (r)
    CHARBONNIER (r)
    MANDARD
    MONTIGNY (r)
    RENAUDIE
    ROY
    SANCERRE DIVERS 

    CHAILLOT (CH) 
    CREZANCY (S) (r)
    André DEZAT (S)
    ERMITAGE (MS)
    Pierre MARTIN (S)
    NATTER (S) (r)
    Daniel REVERDY (S) (r)
    J-M ROGER (S)
    SARRY (S)
    REAL (Côtes Forez)
    ROUX (CH)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU-SAUMUR
    SAUMUR-CHAMPIGNY
    LEGRAND
    BOURG NEUF*
    ROCFONTAINE
    VARINELLES
    CHINON
    Philippe ALLIET
    BÉGUINERIES
    (Dne de L'R)
    GROSBOIS
    (BROCOURT)
    CAVES de la SALLE
    BOURGUEIL SAINT NICOLAS 

    GESLETS (B)
    St. GUION (B)*
    TOURAINE CHEVERNY 

    (CHESNEAU (CHe)*)
    MÉCHINIERE
    MAISON (CHe)
    SANCERRE DIVERS 

    GIRAUDON (Côte Roannaise)*
    MABILLOT (R)
    POTHIERS (Côte Roannaise)*
    Stéphanie GUILLOT (Côtes Forez)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU-SAUMUR
    (BESSIÈRE (S))
    SAUMUR-CHAMPIGNY
    CHINON
    (COULY-DUTHEIL*)
    DOZON
    BOURGUEIL SAINT NICOLAS 

    TOURAINE CHEVERNY 

    SANCERRE DIVERS 

  • COMMUNE PAR COMMUNE, LE CHAMPAGNE COMME ON L'AIME !

    Le climat champenois

    Hivers assez doux, printemps incertains, étés chauds, automnes relativement beaux. Cependant une influence septentrionale et continentale s’exerce déjà, dont l’âpreté et la rigueur sont adoucies par celles des effluves maritimes provenant de la Normandie, de la Picardie et de l’Île-de-France voisines. La température moyenne annuelle est de 10 °C. Les forêts et les bois qui couvrent les plateaux environnants entretiennent une certaine humidité et tendent à stabiliser les températures. C’est un rôle modérateur essentiel car la vigne doit sa vigueur à cette humidité constante. Le vignoble est planté à une altitude qui varie entre 130 et 180 mètres, ce qui la préserve dans une certaine mesure des gelées de printemps associées aux brumes matinales qui s’attardent dans les vallées.

     

    Le sol champenois

    Le vignoble champenois est établi sur le calcaire. Les grands crus reposent, en général à mi-coteau, sur une mince couche d’éboulis provenant des pentes tertiaires, où affleure la craie du crétacé supérieur avec ses fossiles caractéristiques (bélemnites), en un bloc atteignant 200 m d’épaisseur et parfois davantage. Cette assise est recouverte par une couche de terre meuble et fertile, d’une épaisseur variant entre 20 et 50 cm. La craie en sous-sol assure un drainage parfait permettant l’infiltration des eaux en excès, tout en conservant au sol une humidité suffisante. De plus, elle a la faculté d’emmagasiner et de restituer la chaleur solaire, jouant ainsi un rôle régulateur extrêmement bénéfique à la maturité, complémentaire de l’action stabilisatrice des bois et forêts déjà notée. C’est enfin à la craie, avant tout, que les vins de Champagne doivent leur finesse et leur légèreté. Sur les coteaux orientés au midi ou au sud-est qui l’abritent de leurs épaulements, la vigne prospère, protégée des vents du nord, généreusement offerte au soleil. La lumière, d’une exceptionnelle intensité, est réverbérée par cette terre claire qui réfléchit la chaleur du soleil : les grappes mûrissent entre les rayons et leurs reflets.

     

    La culture en Champagne

    Au sein d’une zone délimitée par la loi française du 27 juillet 1927 (35 000 ha d’appellation dont seulement 31 000 plantés en 1995), les plantations nouvelles comme les replantations sont réglementées : le droit de plantation nouvelle résulte d’une autorisation ministérielle accordée très parcimonieusement ; le droit de replantation nécessite d’avoir préalablement arraché, à l’intérieur d’une même exploitation, une vigne d’une surface égale. Au sein d’une même commune ayant droit à l’appellation Champagne, les plantations ne peuvent s’effectuer que dans les parcelles expressément délimitées et non pas sur tout le territoire de la commune comme tel est le cas dans la plupart des autres régions vinicoles.

    Une réglementation des plantations favorise une meilleure maturité du raisin et donc une amélioration de la qualité : un écartement inférieur ou égal à 1,50 m entre les rangs de vigne ; une distance de 0,90 m à 1,50 m entre les pieds de vigne d’un même rang ; la somme des écartements et des distances doit être inférieure à 2,50 m. Ces dispositions ont pour but de limiter la vigueur de chaque pied ainsi que sa charge, de sorte que la récolte totale soit répartie sur un plus grand nombre de souches. Une hauteur maximale, par rapport au sol, des bourgeons situés à l’extrémité des prolongements et ce, en fonction du système de taille adopté : taille courte en Chablis et en Cordon : 0,60 m ; taille Guyot et taille de la vallée de la Marne : 0,50 m. Ces dispositions ont pour but de maintenir les raisins assez près du sol pour favoriser leur maturation grâce aux effets bénéfiques de la craie belemnite (rétrocession de la chaleur et de l’humidité emmagasinées).

    Une réglementation de la taille qui doit être courte et en fonction du terroir et du cépage :

    - La taille Guyot et la taille vallée de la Marne sont interdites pour les grands crus (100 %) et les premiers crus (99 à 90 %) ; seules les tailles en Chablis et en Cordon de Royat sont admises pour ces crus car elles donnent des raisins de plus grande qualité.

    - La taille du Chardonnay et du Pinot noir doit être impérativement effectuée en Chablis, Cordon de Royat ou Guyot. La taille de la vallée de la Marne est seulement autorisée pour le Pinot meunier.

     

    La méthode champenoise

    La méthode de la prise de mousse est rattachée généralement au nom de Dom Pérignon, génie gustatif du xviiie siècle, qui réalisa les premiers vins “tumultueux”, emprisonnés dans les bouteilles épaisses, aptes à résister à des pressions de quelque 6 kg. Elle consiste à additionner au vin tranquille obtenu après de subtils coupages et assemblages une liqueur de tirage dont la dose de sucre est définie selon le type de produit que l’on désire, et d’un levain de levures sélectionnées. Le vin est immédiatement embouteillé et mis en cave à une température de 10 à 12 °C. Une seconde fermentation alcoolique va s’effectuer. Elle durera des mois, et maintiendra le gaz carbonique sous pression dans les bouteilles qui sont alors posées sur des “pupitres” qui permettent de varier à l’infini la position des bouteilles. C’est l’opération de remuage qui consiste à incliner et à tourner les bouteilles. Certains spécialistes “manipulaient” 30 000 à 40 000 bouteilles par jour (aujourd’hui, ce sont surtout des gyropalettes automatiques qui le font) ! Quand le dépôt est rassemblé vers le goulot, il est expulsé à basse température. À la place des centilitres de liquide dégorgés (de 4 à 8), on rajoute une liqueur de complément, la liqueur d’expédition, constituée de vins vieux et de sucre dont la dose varie selon le type de mousseux recherché : brut, sec… Cette vinification ne ressemble à aucune autre puisque les opérations de coupage et de chaptalisation sont les déterminants d’une production de qualité.

     

     

    LES GRANDS COUPS DE CŒUR

     

    CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL
    AVENAY

    EARL Laurent-Gabriel

    En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnelaurent-gabriel

     

    CHAMPAGNE GOSSET
    AY

    Jean-Pierre Cointreau

    La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs Président du Syndicat National des Producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ses deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison de Vins de la Champagne : Aÿ 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-gosset

     

    CHAMPAGNE XAVIER LORIOT
    BINSON ET ORQUIGNY

     

    Notre maison se transmet depuis 5 générations et pour la première fois, c’est une histoire de Femme. Charlène reprend l’exploitation avec le soutien de son père Xavier, et vinifie toutes les cuvées de la maison. Notre statut de Vigneron indépendant nous permet de créer de nouvelles cuvées en permanence ou pour des occasions particulières comme la naissance d’un enfant dans la famille (la cuvée Sans sulfites, notamment qui est le reflet de la 6ème génération Théo, né en 2013). Une cuvée vieilles ...

    www.vinsdusiecle.com/champagneloriot

     

    CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE
    BOUZY

    Didier et Thierry Vesselle

    Une exploitation familiale de 9 ha de vignes, où l’on vinifie les cuvées sans fermentation malolactique.
    Cette maison vous propose ce superbe Champagne Grand Cru Millésimé 2000, tout en bouche, riche et complexe, puissant et persistant, très fruité au nez comme en bouche, avec des notes confites, fort bien dosé, parfait sur une volaille rôtie. Le Millésimé Grand Cru 2004, riche au nez, est d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, une belle ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne.vesselle

     

    CHAMPAGNE ETIENNE OUDART
    BRUGNY

    Jacques Oudart

    Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l'exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l'utilisation ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-oudart

     

    LA CHAMPAGNE  A TABLE

     

    Les grandes forêts et le climat rigoureux font de cette région le fief du gros gibier comme le sanglier que l’on chasse dans les Ardennes, les cerfs et les biches qui sont traqués dans les chasses à courre. Le petit gibier est surtout constitué de gibier à plumes, essentiellement des grives et des perdrix. On trouve peu de volailles, si ce n’est le pigeon ou le poulet élevé dans les Ardennes, quelques agneaux et du porc, suffisamment pour alimenter les produits charcutiers.

    L’assiette de charcuterie champenoise se compose de différents produits tels que les andouillettes de Troyes, les pieds de porc truffés, la langue à l’écarlate ou le gâteau de grelons, un feuilleté à la hure de porc. Dans les Ardennes on trouve la terrine de cerf au kirsch, les rillettes de sanglier, un pâté typique que l’on peut tartiner ou non, c’est selon le goût de chacun. A Rimes, il vous faut goûter le boudin de lapin ; à Rethel, les « tourtelets », sortes de pâtés au boudin blanc –spécialité de cette localité servie à Pâques. Mais il ne faut manquer à aucun prix les jambons des Ardennes aussi variés que bons, de Reims ou de Sézanne, chacun ayant un goût différent.

    Quant aux pâtés, il y a celui au pigeon de Reims, d’oie de Rupt et de Langres. L’énumération serait incomplète si l’on omettait les deux spécialités de la Champagne, l’épaule panée ou en croûte de Sainte-Menehould et les jambonneaux à la chapelure.

    Les plats de poisson sont préparés à partir de poissons de fleuve, souvent utilisés en friture ou selon des recettes plus audacieuses comme le brochet braisé au champagne ou encore farci à la viande ou au jambon.

    La Champagne n’est pas une région où l’on mange beaucoup de soupes. A part celle au lait à laquelle on ajoute des vermicelles dans les Ardennes, ou celle aux pommes de terre, légumes, bœuf et pourpier servie avec du pain brioché, c’est à peu près tout. Les Champenois préfèrent une cuisine plus élaborée où les vins de Champagne entrent pour une large part, comme par exemple le coq au Bouzy.

    Le plateau de fromages se compose essentiellement de carré de l’Est, au lait de vache, et du « chaource », également au lait de vache. On trouve toute une série de cendrés, plus ou moins forts selon leur provenance, ainsi que le langres –de la région du même nom– à la pâte délicate. Tous ces fromages peuvent être consommés avec de nombreuses galettes, des miches de tailles variées pouvant atteindre jusqu’à six kilos. Mais il faut savourer seul le pain brioché des Ardennes.

    Les pâtisseries, elles, sont représentées par les célèbres biscuits de Reims, servis avec du champagne. Il y a également comme spécialités le pain d’épice rémois, les nonettes, les croquettes, la tarte aux prunes à la frangipane, dite « meusienne », celle aux quetsches, l’ «anglois », sans oublier les gaudichons de Rethel, sortes de raboites aux pommes, ou un gâteau fait à Charleville, le carolo.

    Dans les friandises, le Champagne est de nouveau à l’honneur. On le trouve parfumant des chocolats en forme de bouchon qui sont d’ailleurs présentés dans une vraie bouteille de champagne. Sedan nous offre sa spécialité de chocolats en forme de caillou, les « rocaillons », Reims son massepain, Langres son nougat au miel de la région.

    CHAMPAGNE CHARPENTIER
    CHARLY-SUR-MARNE

    Jean-Marc et Céline Charpentier

    C’est aujourd’hui la huitième génération de vignerons qui dirige cette maison fondée en 1855.Le vignoble compte 20 ha sous lutte raisonnée. L’encépagement est unique et atypique pour la région de la vallée de la marne : 45% de Chardonnay, 40% de Pinot Meunier et 15% de Pinot noir. La calèche, emblème de la maison représentée sur l’étiquette de la cuvée Terre d’Emotion, symbolise le devoir de perpétuer le savoir-faire et les valeurs, reçus en héritage. Les parcelles de vieilles vignes destinées ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnecharpentier

     

    CHAMPAGNE LEGRAS ET HAAS
    CHOUILLY

    Brigitte Legras

    Notre maison fut fondée en 1991 par François Legras-Haas. Le vignoble appartient à la famille : 15 ha à Chouilly (Chardonnay Grand Cru), 10 ha à Vitry (Chardonnay), 6 ha à Les Riceys (Pinot noir). Rémi et Olivier ont pris en main l’entreprise familiale et sont aidés maintenant par Jérôme. La maison poursuit une progression raisonnable tant en France qu’à l’export. Le Grand Cru Chouilly offre un potentiel de garde tout en présentant lorsqu’il est jeune, un caractère frais et léger, apprécié à ...

    www.vinsdusiecle.com/legras-haas

     

    EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER
    CRAMANT

    Monsieur Chauvet

    Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité. 
    Vous allez aimer ce Champagne brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, base de 2010 avec 32% des vins de réserve vieillis en foudres, 100% Grands Crus, au nez dominé par les fruits ...

    www.vinsdusiecle.com/lancelotroyer

     

    CHAMPAGNE ELLNER SAS
    EPERNAY

    Jean-Pierre Ellner

    Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. ...

    www.vinsdusiecle.com/champagneellner

     

    CHAMPAGNE PIERRE MIGNON
    LE BREUIL

    Pierre Mignon

    Pierre et Yveline Mignon dirigent le domaine familial et leurs deux enfants participent au développement : Céline, chargée des relations commerciales et de l'export, Jean-Charles, responsable du vignoble et des vins. La typicité et la diversité des terroirs permettent d'élaborer de Grands Champagnes de Caractère. Le vignoble de 14 hectares est réparti dans toute la Champagne : Vallée de la Marne, Côte des Blancs et région d'Epernay. L'encépagement à majorité de Pinot Meunier (60%) est complété ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-pierre-mignon

     

    CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS
    POUILLON

    David et Véronique Bourdaire-Gallois

    Exploitation familiale de 5.36 ha, dont 4,60 ha de vigne à dominante de Pinot meunier. C’est Robert Massonnot, le grand-père de David Bourdaire, qui commença l’activité agri-viticole grâce à quelques terrains familiaux. En 1951, il fonde avec trois autres vignerons la coopérative de Pouillon et commercialise ses premières bouteilles en 1956. A cette époque, la coopérative n’est qu’un lieu de collecte et de pressurage, qui vend la récolte des adhérents sous forme de moûts aux négociants ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne.bourdaire-gallois

     

    CHAMPAGNE LOUIS HUOT
    SAINT-MARTIN-D'ABLOIS

    Virginie et Olivier Huot

    Des Récoltants-Manipulants depuis quatre générations. Virginie Huot exploite avec son frère Olivier, le domaine familial fondé dans les années 1950, soit 7 ha de vignes. Orientation en viticulture raisonnée, et association de l’expérience ancestrale et des techniques œnologiques modernes. 
    Beau Champagne brut cuvée Carte Noire, 50% Meunier, 25% Chardonnay, 25% Pinot noir, vendanges manuelles, pressurage traditionnel, élevé 3 ans de vieillissement sur lattes, remuage ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnehuot

     

    CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN
    TALUS-SAINT-PRIX

    Cyril Jeaunaux

    Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-jr

     

    SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS
    VERZENAY

     

    Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-michel-arnould

     

  • QUELS PLATS SUR LES MEILLEURS LALANDE-DE-POMEROL ?

    L’appellation (1 130 ha), limitrophe de Pomerol et de Saint-Émilion, s’étend sur les communes de Lalande-de-Pomerol et de Néac. Elle est traversée par la RN 89, grand axe routier, et un petit cours d’eau, la Barbanne. Proche du confluent de la Dordogne et de l’Isle, Lalande-de-Pomerol, protégé sur son flanc sud-ouest par le tertre de Fronsac, reçoit l’influence de l’océan Atlantique. L’appellation bénéficie d’un climat ensoleillé, chaud et humide, particulièrement propice à la culture de la vigne. Le sol est argileux ou argilo-graveleux à l’est, graveleux au nord, puis de plus en plus sableux vers l’ouest. Provenant d’anciennes alluvions, le sous-sol présente des traces d’oxyde de fer que l’on nomme ici “crasse de fer”, ainsi que des dépôts décalcifiés durcis et rougis de quartz, de silex et de granit.

     

    Château des ARNAUDSLALANDE-DE-POMEROL Château des ARNAUDS

    Château des ARNAUDS 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Sébastien Godineau
    Le Bourg
    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :09 77 06 49 52 et 06 15 88 90 90 
    Email : chateau.arnauds@orange.fr 
    Site : www.chateaudesarnauds.fr 

    Propriété familiale transmise de père en fils depuis plus de quatre générations. C’est aujourd’hui l’arrière-petit fils de Jacques Arnauds qui gèrent ce domaine de 14,5 ha. Un vignoble sur deux appellationsLalande-de-pomerol et Bordeaux, planté pour 85% en Merlot et le reste en Cabernet franc.
    Coup de cœur pour leur Lalande-de-pomerol 2014, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de cassis et d’humus, ferme et persistant en bouche, est un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs.
    Remarquable Lalande de pomerol cuvée Prestige 2014, charnu, est ferme et persistant, tout en bouche, avec des nuancess de fraise des bois et de truffe, aux tanins fermes mais souples, un vin puissant et chaleureux.
    Excellent Bordeaux Le Plaisir des Arnauds 2016, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, après un passage à basse température de 2 à 4 jours, la fermentation s’effectue en cuve ciment, puis le vin est élevé en cuves Inox 6 à 15 mois, un vin tout en rondeur et séducteur, de bouche dominée par la violette et la fraise, parfait sur une tourte à la viande ou un bœuf en gelée.
     

    Château BÉCHEREAULALANDE-DE-POMEROL Château BÉCHEREAU

    Château BÉCHEREAU 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Joël Dupas - Scea Bertrand
    96, rue des Vignerons
    33570 Les Artigues-de-Lussac
    Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80 
    Email : contact@chateaubechereau.com 
    Site : www.chateaubechereau.com 

    Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10,5 ha en Montagne-Saint- Émilion et 5,50 ha en Lalande-de-Pomerol.
    Superbe Montagne Saint-Émilion 2015, un vin de belle couleur, corsé, velouté, parfumé, avec ces notes de mûre et de sous-bois, aux tanins fermes et ronds à la fois, quand ces autre Mon- tagne Saint-Emilion couleur Malbec 2015, bien marqué par ses 82% de Malbec (le reste de Cabernet-Sauvignon et Merlot), mêlant structure et charme, aux notes de fruits noirs avec des nuances de poivre en bouche, est un vin dense, où la richesse prédomine, de garde.
    Le Lalande-de-Pomerol Épiphanie 2016, une cuvée produite sans sulfites et sans aucun additif œnologique, sans levures exogènes, sans enzymes, sans barriques, sans aucun collage, fruit d’une vinification en respect total du fruit, sans aucun pompage, par une méthode de pigeage manuel avec un élevage en jarres de terre cuite... Le tout donnant ce vin de couleur violine, savoureux en bouche, aux tanins fins, charnu comme il se doit, au nez intense, tout en complexité, très aromatique, avec des notes de cassis et de framboise, et des nuances finement épicées.
    Quant au Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2015, finement bouqueté, il allie une jolie base tannique à un velouté charmeur au palais.

    Château BELLES-GRAVESLALANDE-DE-POMEROL Château BELLES-GRAVES

    Château BELLES-GRAVES 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Xavier Piton
    1, allées de Belles-Graves
    33500 Néac
    Téléphone :05 57 51 09 61 
    Email : x.piton@belles-graves.com 
    Site : www.belles-graves.com 

    Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble familial couvre 17 ha, Merlot pour 88% et 12% de Cabernet franc. “La qualité du raisin au moment des vendanges, précise Xavier Piton, dépend du travail raisonné de l’homme à la vigne, mais est aussi régie par la climatologie, car c’est encore la nature qui reste maîtresse du jeu. Deux à trois semaines avant la maturation des raisins, des contrôles de maturité sont réalisés à la vigne, deux fois par semaine. Ils consistent à prélever des baies de raisins dans chaque parcelle afin de suivre l’évolution du poids de 100 baies, et de leur teneur en sucre et en acide. L'ensemble vieillit en fûts de chêne français. La dégustation, tout au long de l'élevage est notre fil conducteur. C'est en fonction de notre palais que nous intervenons sur le vin. Comme au cours de la vinification, rien n'est systématique.”
    Son Lalande-de-Pomerol 2015, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration, mais tout en rondeur, est très représentatif de ce grand millésime, un vin charnu et parfumé au palais, de belle garde. Le 2014, tout en complexité, harmonieux, de couleur soutenue et intense, un vin bien typé, au nez de pruneau et de poivre. Le 2013 associe structure et charme, souplesse et richesse, aux notes de fruits mûrs avec des nuances de sous-bois en bouche, ample et séveux. Le 2012, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, équilibré, est très parfumé, aux tanins fermes, d’une belle persistance. 
    Le 2011, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), est bien charnu, d'une jolie intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, que l’on peut déboucher avec un navarin d'agneau ou un foie de veau. 
    Superbe Lalande-de-Pomerol cuvée X 2015, en édition très limitée (1800 bouteilles), dont l’étiquette est particulièrement réussie, un vin élevé en barriquesneuves, qui mêle puissance et souplesse des tanins, concentration et subtilité aromatique, avec ce côté charnu présent, alliant charpente et velouté en bouche. Chambres d’hôtes.

    Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

    Château CANON-CHAIGNEAU 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Famille Marin-Audra
    13, Chaigneau - BP 2
    33500 Néac
    Téléphone :05 57 24 69 13 
    Email : suzanne.marin@wanadoo.fr 
    Site : www.canon-chaigneau.com 

    Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60% Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac).

    En 2018, nous proposons le 2015, nous dit Suzanne Marin, un vin facile à boire, bien représentatif de l’année, un vin assez rond, très agréable, très fruité en bouche, aromatique, au nez, il m’a fait penser à un gâteau aux pruneaux, avec des notes vanillées, un vin vraiment délicieux. 
    Nous sommes très contents du millésime 2016. Nous avons eu une récolte à la fois quantitative et qualitative. Ce sont des vins assez tanniques, très typés Merlot par rapport aux autres années, un vin très goûteux. Couleur très intense, beaucoup de matière, de fruité, belle rondeur, un vin assez féminin, c’est un peu notre style d’ailleurs, un vin vraiment très agréable à déguster. Une vraie réussite, ce 2016 ! 

    En effet, voilà un exceptionnel Lalande-de-Pomerol 2015, de robe pourpre, aux connotations de fruits compotés et de musc, un vin fondu mais puissant, structuré, aux tanins riches et veloutés à la fois, avec, en finale, des notes de cuir et de pruneau cuit, tout en élégance et nuances. 
    Le 2014, médaille d’Or au concours des vins de Bordeauxcharnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, un vin complet à déboucher sur des aiguillettes de canettes aux fèves ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel. 
    Savoureux 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d’excellente évolution. Le 2011 dégage des arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds. Remarquable 2010, charpentécorsé, coloré, ample et distingué en bouche, au nez légèrement épicé, aux nuances de prune et de griotte mûre, très charmeur. 
    Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en Couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus, médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine ! 
    Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil marqué par le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est un vin très savoureux actuellement, gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse
    Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux taninsréels et fins, légèrement épicé. 
    Le 2002 est également très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante, parfait, par exemple, sur une épaule de veau en gelée ou des œufs brouillés au boudin noir.
     

    Château des MOINESLALANDE-DE-POMEROL Château des MOINES

    Château des MOINES 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Jean Darnajou et Patrick Merle
    Lieu-dit Musset
    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :05 57 51 40 41 
    Email : contact@chateaudesmoines.com 
    Site : www.chateaudesmoines.com 

    Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec).

    Au Château des Moines, nous précise Patrick Merle, la production a été réduite à 40%, toutefois, si la quantité n'a pas atteint ce que nous espérions, la qualité, elle, est bien présente, le millésime 2017 présente une bonne concentration d'arômes et un superbe fruité, une coloration bien prononcée et des degrés intéressants entre 12,5 et 13°. 
    Les millésimes 2014, 2015 et 2016 sont commercialisés en 2018.

    Superbe Lalande-de-Pomerol Prestige 2015, élevé en fûts neufs, aux tanins très équilibrés, à la fois puissants et délicats, un vin grenat foncé, d’une belle intensité, épicé, ferme, qui associe distinction et richesse, avec ces senteurs de fumé et de prune en finale, à déboucher sur une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou une côte de bœuf flambée. 
    Le Lalande-de-Pomerol Tradition 2015, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin souple, tout en bouche, d’une belle persistance.

    Château de ROQUEBRUNELALANDE-DE-POMEROL Château de ROQUEBRUNE

    Château de ROQUEBRUNE 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Florent Guinjard
    6, route des Galvesses
    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :05 57 74 08 92 
    Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauderoquebrune 
    Site : www.chateauderoquebrune.com 

    Au sommet. Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées.
    Florent Guinjard est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine. 
    A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit.
    “D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10.5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maîtriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir. 
    En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. Puis, en 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné.”

    Le gel a frappé à 95% Château Roquebrune, nous signale Florent Guinjard, la petite partie restante est superbe, le reste vendu au négoce. Bien que la récolte soit quantitativement réduite, il est fort satisfait par la qualité des 5% qu'il a pu recueillir et qu'il aurait tendance à comparer au 2015. Les ventes en 2018 sont axées sur quelques 2014, puis les 2015. En fonction du marché, il sortira le 2016, en fin d'année. Remise en état du vignoble et amélioration pour enlever l'herbe mécaniquement, interceps.

    Fidèle à lui-même, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2015, au nez de cerise mûre, avec des senteurs de groseille et de cuir, est un vin généreux et harmonieux, de robe carmin intense, et développe une bouche persistante avec ces notes d’épices et de myrtille, aux nuances de fumé. 
    Le 2014 a des arômes de fruits macérés et d’épices, une belle teinte grenat, un vin dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. 
    Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin. 
    Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, et se savoure sur une selle d'agneau aux blinis d'estragon ou une oie aux champignons. 
    Le Lalande-de-Pomerol cuvée Audrey 2012, au nez intense de petites baies rouges et de framboise, est de bouche gourmande et corsée, parfumée (framboisetruffe), un vin tout en ampleur.

    Domaine de VIAUDLALANDE-DE-POMEROL Domaine de VIAUD

    Domaine de VIAUD 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Lucette Bielle

    33500 Lalande-de-Pomerol
    Téléphone :05 57 51 06 12 
    Email : bielle@wanadoo.fr 
    Site : www.viaud.com 

    Un domaine de 16 ha, sur sables et graves, 85% Merlot noir, 15% Cabernet franc. Labours et vinifications traditionnels.
    Au Domaine de Viaud, Lucette Bielle nous dit que la récolte 2017 a été réduite par le gel, il a fallu procéder à un tri important dans les vignes et au cuvier. Le résultat est satisfaisant, le millésime 2017 est un vin élégant, plus concentré que le 1991 duquel il se rapprocherait. Vins à vendre en 2018 : 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014, 2015, et le 2011 dont une partie (5 à 6000 bouteilles) est commercialisée en Cuvée Spéciale avec une belle étiquette.

    Coup de cœur pour son Lalande-de-Pomerol 2015, d’un beau rouge profond, concentré et fruité en bouche, aux tanins souples et un nez où dominent la mûre et les épices, de jolie matière ou l’élégance, naturellement, prédomine. Excellent 2014, un vin charnu comme il se doit, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et de réglisse, qui poursuit son évolution. 
    Le 2013, aux notes d’humus et de petits fruits noirs surmûris, de bouche structurée, est un vin charpenté mais tout en rondeur. Le 2012 est dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits mûrs (myrtille). Le 2011, au nez délicat où dominent la prune et les épices, aux taninsmûrs, d'une jolie finale, est un vin qui a de la charpente mais tout en élégance. Beau 2010, de couleur pourpre, avec beaucoup de structure, où prédominent le cassis et les sous-bois, charpenté, ample, d’une belle persistance. Le 2008, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, est un vin coloré et complet, de bouche puissante, avec ces senteurs de mûre et de musc en finale, de garde. Le 2007 est parfait actuellement, de bouche corsée, de belle couleurpourpre, ample, épicé, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûries, à déboucher sur un agneau en osso-bucco ou un bœuf sauce béarnaise. Il y a aussi ce 2004, de robe pourpre, avec des nuances de prune et de cassis, aux tanins soyeux, qui est tout en bouche. Le 2003, de bouche persistante avec ces nuances de prune et de fumé, d’une belle harmonie, est un vin structuré et dense, et le 1999, aux senteurs fruitées et giboyeuses, un vin ample, avec des tanins présents et harmonieux, de bouche veloutée.

    Château VOSELLELALANDE-DE-POMEROL Château VOSELLE

    Château VOSELLE 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Isabelle Golin-Simon
    15, avenue de Chevrol
    33500 Néac
    Téléphone :05 57 51 61 77 
    Email : chateau.voselle@orange.fr 

    “Achetée en novembre 1965 par mon père, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux
    La superficie est de 6 ha. Depuis toujours le désherbant est banni: la destruction des mauvaises herbes se fait mécaniquement par une succession de travaux superficiels de la terre. Nous évitons les labours profonds (comme cela se faisait autrefois) afin de protéger la vie du sol. Aucun apport d’engrais chimiques : nous travaillons uniquement avec un engrais organique utilisable en Agriculture Biologique. Ce dernier favorise avant tout la santé du sol ainsi que la vie qu’il contient (micro-organismes, vers de terre…). Lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible : nous privilégions le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. Le dernier cas concret de cette lutte raisonnée est la mise en place de la confusion sexuelle.”
    Elle peut être satisfaite de son Lalande-de-Pomerol 2015, très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, tout en couleur, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé et de griotte, chaleureux, de garde. 
    Le 2014, médaille d’Or au concours des Vins d’Aquitaine 2016, où se mêlent la griotte et l’humus, associe concentration et finesse, de bouche ample, parfumée et fondue, est de très bonne garde. Le 2013, développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, un vin de bouche classique. Le 2012 mêle puissance et finesse, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale. 

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu