Avertir le modérateur

Guide du vin - Page 5

  • QUINZE VINS DU RHÔNE INCONTOURNABLES

    Château REDORTIERBEAUMES DE VENISE Château REDORTIER

    Château REDORTIER 

    (BEAUMES DE VENISE)
    Isabelle et Sabine de Menthon

    84190 Beaumes-de-Venise
    Téléphone :04 90 62 96 43 et 06 80 67 06 53 
    Télécopie : 04 90 65 03 38 
    Email : chateauredortier@vinsdusiecle.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauredortier 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Châteaucompte 35 ha de vignes pratiquement d’un seul tenant, particulièrement bien situées face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le terroir est exceptionnel avec ces vignes plantées à 400 m d’altitude, exposées plein sud sur des coteaux, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. Le travail y est difficile (chenilles et quatre roues motrices obligatoires). Le Château était jadis un Château fortifié très important défendant la principauté d’Orange. C’est en 1956 qu’Étienne de Menthon, ingénieur agronome, remit le domaine en état. Par respect pour l’environnement et afin de favoriser le caractère naturel du vin, la lutte contre les maladies de la vigne est menée de façon raisonnée. Les rendements sont bien sûr volontairement maîtrisés de 30 à 35 hl/ha, un vrai gage de qualité. Pour tous les Vins, le pressurage est léger et la température est contrôlée tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuves avant leur mise en bouteilles, les Vins subissent peu de traitements physiques pour leur garder tous leurs arômes et leur qualité intrinsèque. Les Vins ne séjournent pas en bois, la qualité des terroirs s’exprime à plein et leur confère ce caractère boisé naturel suffisant.
    “Actuellement, nous précise Isabelle de Menthon, nous proposons les Beaumes-de-Venise 2011 et 2010. Le 2011 est un millésime très chaleureux avec un peu plus d’alcool que d’habitude. Ce sont des Vins souples, très flatteurs, très agréables, ce côté chaleureux leur donne une belle sucrosité, c’est un vin qui plaît beaucoup. Le 2010 a été un été très chaud, avec des vendanges très chaudes, les Vinsont une belle texture charnue, avec des notes d’épices prononcées.”
    Elle a raison et cela se retrouve dans ce Beaumes-de-Venise rouge 2010, développant une bouche charnue, un très joli vin de roberubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais bien présents. 
    Superbe Cru Beaumes-de-Venise Le Château de Mon Père 2010, d’une belle couleur soutenue, structuré, avec des tanins bien présents, un vin riche et chaleureux, où s’entremêlent le pruneau et le poivre, de structure harmonieuse, un vin vraiment savoureux. 
    Le 2009 suit, médaille d’Or au concours général agricole Paris, concentré et très riche, de couleur grenat soutenu et intense, au nez defruits surmûris, de truffe et de poivre, de garde. “Dans le même esprit que “Monsieur le Comte”, précise Isabelle de Menthon, cette nouvelle cuvée est un vin puissant, à la structure élégante, aux arômes de fruits mûrs et d'épices douces que le bois accompagne sans jamais dominer. Les raisins sont issus des fameuses Terres Jaunes du Trias. L’étiquette de cette cuvée représente la maison familiale peinte au début du XXe siècle par Pierre de Champeville.”
    Dans la lignée, ce Cru Beaumes-de-Venise Monsieur Le Comte 2009, où dominent les fruits cuits et les sous-bois, est un beau vin dense, complexe, savoureux, mêlant structure et élégance en bouche avec une touche poivrée. “Notre Beaumes-de Venise cuvéeMonsieur le Comte, en hommage à mon grand-père, est une sélection parcellaire, poursuit Isabelle de Menthon, uniquement les terres jaunes de type trias. Le vin est très riche, charpenté, très équilibré, tout en douceur, d’une grande longueur et complexité, une belle réussite dont nous sommes fiers et qui a reçu le meilleur accueil des amateurs. Le vin est différent du Redortier Traditionnel avec l’étiquette bleue, plus fruité, moins charpenté. Cette cuvée est issue de raisins vendangés à mâturité optimale; on obtient un vin concentré, structuré, d’une grande complexité aromatique, avec beaucoup de matière, de garde, très persistant en bouche, un superbe vin. Cette cuvée est présentée dans une jolie bouteille “haut de gamme”. Notre grand-père, François de Menthon, était un homme politique important : compagnon de la Libération, Ministre de la justice du Général de Gaulle à la fin de la 4e République, premier Président du Conseil de l’Europe. Ma sœur et moi, qui allions en vacances chez lui lorsque nous étions petites, étions toujours surprises d’entendre les villageois appeler notre grand-père si discret “Monsieur le Comte”, c’est un clin d’oeil sympathique à notre histoirefamiliale.” 
    Beau Gigondas rouge 2011, qui a ce nez complexe où dominent la groseille et l’humuscharnu comme il le faut. Le 2010, où dominent des notes de cassis, de griotte et d'épices, est parfumé au palais, structuré, étoffé. Très joli CDR rosé Côté Dentelles, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais. Il y a encore le CDR blanc Côté Dentelle, rondau nez comme en bouche, vif et dense à la fois, persistant et aromatique, d'une belle finale.  
    Si la cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h, il existe aussi un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, “La Grange de Château Redortier”.

     


    Domaine  ALARY

    Domaine ALARY 

    (CAIRANNE)
    Denis Alary
    La Font-d'Estevenas - Route de Rasteau
    84290 Cairanne
    Téléphone :04 90 30 82 32 
    Télécopie : 04 90 30 74 71 
    Email : alary.denis@wanadoo.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainealary 
    Site : www.domaine-alary.com 

    Un Domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcairescaillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, dont l’espritvigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction desmillésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très appropriées à la nature, en conversion bio depuis 2009. Vendanges manuelles, tri de la vendange à la vigne et à la cave, éraflage, pigeage. Élevage une partie en cuves et une partie en foudres et demi-muids...
    Remarquable Cairanne rouge L’Estevenas 2011, de robe pourpre, bien corsé, d’une belle charpente, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, puissant, savoureux, tout en bouche et classique. Le 2010, de très belle robe aux reflets grenat, aux nuances de cassis et de garrigue, est de bouche chaleureuse, avec des tanins denses et une finale complexe où l’on retrouve la mûre et le cuir. Le Cairanne La Brunote 2011, parfumé (cassiscannelle, poivre), est dense et charnu, de belle charpente, decouleur pourpre, très bien équilibré, tout en bouche. Le Cairanne La Jean de Verde 2010, mêle une finesse tannique à cette jolie rondeur, un vin d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Séduisant Cairanne blanc L’Estevenas 2012, ample, harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche blanche.

     

    Château FORTIACHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château FORTIA

    Château FORTIA 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Pierre Pastre
    Route de Bédarrides - BP 13
    84231 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 25 
    Télécopie : 04 90 83 51 03 
    Email : chateaufortia@vinsdusiecle.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufortia 
    Site : www.chateau-fortia.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Domaine de Château Fortia est l’un des plus anciens de Châteauneuf-du-Pape et il a produit de tout temps des Vins très renommés.
    “Depuis 2010, nous raconte Pierre Pastre, nous avons faiT une parcellisation de notre vignoble pour mieux percevoir la vigueur de la vigne grâce aux photos prises par satellite, nous précise Pierre Pastre. Cela permet sur une même parcelle de mesurer à un stade de végétation précis le comportement des vignes et de déterminer si elle est homogène ou hétérogène. On apprécie ainsi la vigueur végétative et c’est une aide précieuse dans le suivi de maturité, pour être plus précis au moment des vendanges. C’est une approche très qualitative.
    Le 2013 est un millésime qui, globalement, s’avère finalement être une année intéressante, je dirais même une bonne année.
    Nous avons connu une météo classique en 2013. Nous poursuivons le rajeunissement du vignoble : nous avons intégré un hectaresupplémentaire, c’est donc très progressif et salutaire. Nous sommes aussi en train de nous apercevoir que, pour les vieilles vignesGrenache (au moins 50 ans), la production chutait radicalement. 
    En 2015, nous terminons Château Fortia blanc 2012 pour passer au 2013 et, en rouge, nous continuons avec le 2012 qui sera suivi du 2013, très demandé à l’export (75 % de nos ventes) aux Etats-Unis notamment.”
    Faites-vous plaisir avec le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée du Baron 2012 (60% Grenache, 30% Syrah, 10% Mourvèdre), coloré, de bouche puissante et dense, aux nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, charnu, d’une finale complexe et d’excellente évolution. Dans la lignée, ce 2011, puissant, au nez à la fois intense et subtil où s'entremêlent des arômes persistants de confiture de mûre et de réglisse, typé, de bouche savoureuse, de belle évolution. 
    Superbe Château Fortia cuvée Réserve 2010, 85% Syrah, 15% Grenache, avec ce nez de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de garde. Le Château Fortia blanc 2012, à base de 60% Clairette, 30% Roussane et 10% de Grenache blanc, d’une belle couleur dorée avec des reflets tirant légèrement sur le vert, est un grand vin très fruitéaux arômes prononcés d’agrumes, de citron plus particulièrement, cela est dû à la Clairette très dominante. Beau 2011, d’une belle structure avec des notes d’aubépine et cette fraîcheur en bouche, d’une belle intensité, un vin d’un équilibre savoureux, avec desarômes de fruits au sirop et de fleurs. La finale est très légèrement saline et minérale, révélant ainsi la richesse du terroir. Le 2010 est de belle couleur brillante dorée, au nez floral aux notes d’abricot confit, un vin très frais et complexe, à la bouche ronde, aux sensationsfruitées harmonieuses bien fondues, d’une belle fraîcheur, particulièrement aromatique.

     

    Domaine MATHIEUCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine MATHIEU

    Domaine MATHIEU 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    André et Jérôme Mathieu
    3 bis, Route de Courthézon
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 09 
    Télécopie : 04 90 83 50 55 
    Email : dnemathieu@aol.com 
    Site : www.domainemathieu.fr 

    Au sommet. Exploitation familiale de 24 ha, transmise de père en fils depuis 4 siècles.
    “Le 2013 est un millésime très “années 1980”, nous explique Jérôme Mathieu. Le vignoble deChâteauneuf-du-Pape a livré en effet un millésime 2013 marqué par des maturités tardives, qui rappelle à bien des égards ceux des années 1980. Epargné par les aléas climatiques qui ont affecté de nombreuses régions (grêle notamment), il se caractérise par de faibles rendements et par des équilibres relativement atypiques où le fruit l’emporte sur la puissance.
    Côté météorologique, le printemps 2013 a indéniablement été parmi les plus froids et les plus humides de ces dernières années, -1°C en moyenne par rapport à 2012 pour les minimales et -4.4°C pour les maximales sur les mois d’avril, mai, juin. Et 217 mm de pluie en avril mai, contre 165 mm en 2012, 17 mm en 2011 et 107 mm en 2010.
    Cette conjugaison d’un temps frais et d’un air humide a eu pour conséquence de retarder le démarrage végétatif des vignes et de provoquer une forte coulure du Grenachecépagenaturellement sensible à ce phénomène et majoritaire dans l’encépagement de Châteauneuf-du-Pape. Avec un orage idéalement tombé à la fin d’un mois de juillet particulièrement chaud, les conditions météorologiques de l’été 2013 ont été bonnes, mais insuffisantes pour permettre de rattraper le retard pris au printemps. Le millésime 2013 fut donc des plus tardifs, rompant en cela avec la précocité de ces dernières années. Il est aussi l’un des plus faibles en quantité avec un rendement moyen sur l’appellation qui atteint tout juste 26 hl/ha.
    Les vendanges ont commencé la deuxième quinzaine de septembre et se sont déroulées dans d’excellentes conditions. Fermentations alcooliques et malolactiques se sont rapidement terminées, donnant des vins rouges dont les équilibres rappellent ceux du milieu des années 1980, avec de belles acidités, des degrés alcooliques modérés et des Grenaches sur le fruit. Syrah et Mourvèdre ont donné des vins puissants, colorés et concentrés. 
    Les vins blancs présentent quant à eux une belle fraîcheur aromatique et gustative (agrumes, fleurs blanches, fruits exotiques). De par leur équilibre physico-chimique, ils sont dotés d’un très beau potentiel de garde. A l’instar des vins rouges, le Grenache blanc sera un peu moins présent dans les assemblages, laissant un peu plus de place aux Clairette et Roussanne qui expriment particulièrement cette année tout leur potentiel aromatique.”
    Grande réussite, en effet, ce Châteauneuf-du-Pape blanc Marquis d’Anselme 2013, avec des arômes de fruits secs et d’agrumes, charmeur, de bouche distinguée, tout en finesse aromatique, un bien joli vin, gras et parfumé. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2013, fleure le musc et l’aubépine, tout en bouche, de robe brillante et limpide, d’une jolie rondeur, suave. Savoureux Châteauneuf du Pape rouge 2012, velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, où les fruits noirs très mûrs se fondent avec des notes épicées. 
    Il y a également ce très grand Châteauneuf du Pape rouge Di Felibre 2010, d’une belle charpente, un vin avec de la matière et destanins, aux senteurs de fruits rouges, de poivron et de sous-bois, puissant, volumineux, de belle évolution. Excellent CDR rouge 2013, au nez de fruits rouges (cassisframboise), aux tanins ronds, et ce joli CDR rosé, aux nuances de pêche, d’abricot et une note épicée.
     
    Château MONT-REDONCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château MONT-REDON

    Château MONT-REDON 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Jean Abeille et Didier Fabre

    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 75 
    Télécopie : 04 90 83 77 20 
    Email : contact@chateaumontredon.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/montredon 
    Site : www.chateaumontredon.fr 

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Pierre Fabre, fils de Didier Fabre est en charge de la Cave, Yann Abeille, fils de Jean Abeille, est responsable des vignobles, Jérôme Abeille, deuxième fils de Jean, après ses études d’ingénieur, est à la partie commerciale, et, enfin, Patrick Abeille, troisième fils de Jean, Inseec à Bordeaux, s’occupe de la partie gestion, social, marketing…
    “Le 2013 est un beau millésime caractérisé par un fruit intense et de jolies couleurs, nous précise Jean Abeille. Il a eu une climatologie un peu capricieuse mais beaucoup moins qu’en 2014. Les Vins sont actuellement à l’élevage en barriques, ce seront des Vins de belle qualité, du niveau des 2011, nous sommes très satisfaits de nos 2013. Cela n’atteint pas la richesse des 2010, bien sûr, qui est un millésime de garde mais, 2013 est un beau millésime tout comme le 2012. 
    En 2014, la météo a été également très capricieuse et l’automne n’a pas été aussi sec que dans les autres régions viticoles. Ce sera un millésime de vigneron ! Il a fallu faire un tri très sévère, aux alentours de 30%, nos rendements sont donc très faibles : 28 hl pour la troisième année consécutive ! Mais c’est indispensable quand on veut proposer des Vins de qualité.
    Nos tables de tri ont été une aide précieuse et nous venons de goûter les 2014 qui sont fort honorables, notre travail a payé. Les maturités ont été longues à venir, c’est un millésime qui a du fruit, pas une très grande concentration.
    En Provence, au Château Riotor les Vins sont très jolis, vraiment un très joli millésime 2014, avec un peu moins de fruit, peut-être, les raisins étaient parfaitement sains et cela nous a permis d’attendre la parfaite maturité. Les rosés sont ronds, longs, gras, bien équilibrés, avec de très jolies couleurs violines pâles.
    Dans les Côtes-du-Rhône et à Lirac, c’est un peu le même phénomène climatologique qu’auChâteau Mont-Redon, le vignoble n’est distant que de 9 km, on se retrouve un peu dans le même style de vin sauf que les vendanges ont été un peu plus précoces, avec environ 6 jours d’écart ; nos Côtes-du-Rhône sont très jolis, bien sur le fruit, il ne faudra pas s’attendre à trop de concentration ou d’opulence, mais ils sont très charmeurs, très friands.” 
    Vous allez apprécier ce Châteauneuf-du-Pape 2012, complexe, avec ce charnu caractéristique, aux connotations de groseille avec cette pointe d’épices, de bouche à la fois puissante et souple. Superbe 2011, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la groseille, la réglisse et les épices, de bouche riche, de garde. Très beau 2010, un vin complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins très structurés, épicé et charnu comme il se doit, vraiment remarquable comme le 2009, qui associe concentration aromatique, finesse des tanins et puissance, avec des arômes de fruits mûrs, un grand vin bien charpenté, aux notes de griotte et de sous-bois, dense et concentré. 
    Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, puissant et très franc, au nez subtil, est ample, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), tout en persistance. “Les Blancs 2012 sont très aromatiques, poursuit Jean Abeille, avec beaucoup de gras, de rondeur, d’une bonne tenue acide, d’une grande longueur en bouche. Ils sont issus d’un terroir exceptionnel provenant du massif urgonien avec une zone calcaire qui permet aux Vins Blancs d’avoir une superbe minéralité et des arômes tertiaires d’une grande complexité. La nature nous a gâté ces dernières années avec une série de jolis millésimes, des Vins complets et flatteurs qui séduisent les nombreux amateurs qui nous suivent avec une fidélité constante.” 
    Le Lirac rouge est puissant et savoureux, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, de couleur soutenue, charpenté, tout en bouche comme le Lirac Mont-Redon rosé, à la fois tendre et nerveux, très agréable sur des plats exotiques. Il y a encore le CDR Rouge 2012, de bouche charnue, coloré, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus, le CDR Rosé 2013, et le CDR Viognier blanc 2013, tout en souplesse, ample et charmeur, tout en finesse aromatique (fleurs blanches et raisin frais), d’une belle finale. Voir aussi le Côtes-de-Provence Château Riotor.

     

     
    Domaine TOUR SAINT-MICHEL

    Domaine TOUR SAINT-MICHEL 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Earl Vignobles Fabre
    Quartier Les Petites Serres
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 73 24 
    Télécopie : 04 90 83 51 01 
    Email : domaine.tour.stmichel@orange.fr 
    Site : www.toursaintmichel.com 

    Une histoire familiale depuis 3 générations ; tout d'abord, Michel Fabre, fondateur du Domaine, en 1930, a transmis sa passion à son fils Henri. Ce dernier, avec l'aide de son épouse Éliane, a développé et agrandi le domaine, qui compte actuellement 40 ha, dont 35 ha en Châteauneuf-du-Pape. Aujourd'hui, Mireille, leur fille, gère le vignoble, dans le respect de la tradition familiale en apportant un style plus moderne.
    Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape cuvée du Lion 2011, Grenache (75%), Syrah (20%),Mourvèdre (5%), vendanges manuelles et traditionnelles avec longue cuvaison, élevage pour 20% en barriques de 2 ans, savoureux, decouleur soutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d’humus et d'épices, un vin corsé et typé. Le Châteauneuf-du-Papecuvée des Deux Sœurs 2011, où dominent des notes de cassis, de griotte et d'épices, parfumé au palais, est structuré, d'une finale étoffée où l'on retrouve les fruits et une touche épicée.

     

     

     

    Domaine Les 3 CELLIERCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine Les 3 CELLIER

    Domaine Les 3 CELLIER 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Cellier
    5 bis, chemin rural de Sorgues
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 02 04 62 
    Télécopie : 04 83 07 58 58 
    Email : les3cellier@hotmail.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedes3cellier 
    Site : www.3cellier.fr 

    À la retraite de leur père en 2007, les enfants prennent la succession et le Domaine voit le jour en Août 2007. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée. 
    “Pour 2013, puissance et concentration sont réunies, mais la quantité est faible, nous précise Ludovic Cellier. Le millésime 2014 est davantage sur le fruit, c'est un millésime gourmand avec de l'acidité et un équilibre certain, un vin de garde. Au point de vue quantité, plus de volume que le 2013. 
    En 2015, nous avons à la vente les 2012 puis les 2013.”
    Le Châteauneuf-du-Pape rouge Éternelle 2012, d’une belle couleur soutenue et sombre, au nezdominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, est un vin puissant, de bouche savoureuse, qui poursuit son évolution. Beau Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau 2011,typé, qui associe couleur et matière, au nez à dominante de fruits frais et d'humus, riche et subtil, de bouche dense. 
    Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Privilège 2011, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriques de 12 à 18 mois, avec cette couleur profonde, au nez complexe de fruits mûrs, aux tanins souples mais bien présents, un vin qui emplit bien la bouche, de belle garde. LeChâteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie, Grenache (44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par du Terre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevé 12 mois en foudres, est riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Réserve 2012, parfumé (cassisfraise des bois, épices), est d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins veloutés, bien charnu comme il se doit. Le 2011, de couleur profonde, est bien corsé, aux notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins équilibrés, de bouche à la fois puissante etronde, un vin de belle structure, ferme.
    Très séduisant Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L’Insolente 2012, 100% Roussane, dont 20% élevés en barriques durant 3 mois, qui possède cette touche de “fumé” de caractère, un vin où s’entremêlent des connotations d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, très parfumé et chaleureux en bouche. Goûtez aussi le CDR rouge, de couleur cerise soutenu, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois.

     

     

    Vignobles LEVETCÔTE-RÔTIE Vignobles LEVET

    Vignobles LEVET 

    (CÔTE-RÔTIE)
    Gaec Vignobles Levet
    26, boulevard les Allées - RN 86
    69420 Ampuis
    Téléphone :04 74 56 15 39 
    Télécopie : 04 74 56 19 75 
    Email : contact@coterotielevet.fr 
    Site : www.coterotielevet.fr 

    Créé en 1929, un Domaine d’environ 4 ha sur des coteaux abrupts en terrasses, le sol est d’origine granitique recouvert de micaschiste et de gneiss, les vignes ont 50 ans et le cépage est la Syrah. Les vins sont élevés en moyenne deux ans en fûts de chêne. Culture raisonnée.
    Vous ne pourrez qu’apprécier ce Côte-Rôtie cuvée Améthyste 2011 (un assemblage pur Syrah de l’ensemble de leurs parcelles de vignes, élevé 24 mois en fûts de chêne de 600l dont seulement 10% de neuf), tout en bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits cuits(cassis, groseille), chaleureux comme on les aime. Superbe 2010, de belle couleur grenat soutenu et intense, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, une cuvée charpentée, riche et fondue à la fois, de très bonne garde, un vin qu’il faut déboucher sur un gibier d’eau ou un gigot à la ficelle. Le 2009 est remarquable, à dominante de fruits rouges surmûris et de sous-bois, un vin très riche, aux tanins mûrs, qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Beau 2008, de très belle bouche avec ces notes très caractéristiques et intenses de fumé et d’épices, un beau vin racé comme il se doit, aux tanins équilibrés, d’excellente évolution.

    Domaine de ROSIERSCÔTE-RÔTIE Domaine de ROSIERS

    Domaine de ROSIERS 

    (CÔTE-RÔTIE)
    Maxime Gourdain
    3, rue des Moutonnes
    69420 Ampuis
    Téléphone :04 74 56 11 38 et 06 71 73 57 71 
    Télécopie : 04 74 56 13 00 
    Email : domainederosiers@gmail.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/rosiersdrevon 

    Au sommet. Domaine familial installé à Ampuis produisant du Côte-Rôtie depuis 3 générations sur un peu plus de 7, 50 ha. Le domaine a été officiellement crée en 1976 par André Drevon lors de la première mise en bouteilles destinées aux particuliers et professionnels du vins. Avant cette date la récolte était vendue à certains négociants locaux. En 1980, Louis Drevon s'est associé à son père pour fonder le Gaec de Syrah qui deviendra quelques années plus tard le Domaine de Rosiers faisant référence au lieu dit Rozier où se trouvent une grande partie des vignes du domaine.
    A ce jour, c'est Maxime Gourdain, petit-fils d'André et neveu de Louis Drevon, qui à la charge du domaine familial. Plusieurs projets sont en cours, plantations nouvelles, défrichages de coteaux avec remise en état des murs, améliorations du cuvage, développement de la gamme (sur Côte-Rôtie et Condrieu).
    “En 2013, les rendements étaient assez faibles, nous explique Maxime Gourdain, mais c’est une très belle année, qui a donné des vins aromatiques en fûts de chêne depuis un an. En 2014 : conditions climatiques difficiles, vendanges le 20 Septembre, rendement 35 hl/ha, mais maturité parfaite, des vins concentrés, fruités, de garde.
    Nos ventes en 2015 : les 2012, puis courant Avril les 2013. Encore en malo , les Condrieu 2014 suivront au 2e semestre.”
    On patiente donc avec ce Côte-Rôtie 2012, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, qui allie couleur et matière, d’une jolie finale épicée, avec des notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise, myrtille), d’une belle ampleur au palais et d’excellente évolution. Superbe 2011 (97% Syrah et 3% Viognier), médaille d’Argent au concours des vins d’Orange 2010, issu de cuvaison longue puis élevé au minimum durant 15 mois en fûts de chêne, ample et solide avec ce nez complexe aux nuances de fraise des bois et de kirsch, un vin riche et racé, qui poursuit son évolution. Exceptionnel 2010, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur pourpre, un beau vin puissant et chaleureux en bouche, aux nuances d’humus et de cassis, de garde, naturellement.

     

    Domaine de L'AMAUVE

    Domaine de L'AMAUVE 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Christian Vœux
    Chemin du Jas
    84110 Séguret
    Téléphone :04 90 46 82 81 et 06 10 71 26 72 
    Télécopie : 04 90 65 17 12 
    Email : contact@domainedelamauve.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedelamauve 
    Site : www.domainedelamauve.fr 

    Une exploitation familiale de 12 ha. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2005, à la retraite de ses parents. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu’elle offre dans le respect de l’environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans lesjeunes vignes, l’enherbement n’a pas un effet suffisant, aussi, la Vendange En Vert est pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle du rendement
    Remarquable CDR-Village Séguret Réserve 2011, à dominante de Grenache (80 %), complétée par de la Syrah, élevage 12 mois pour partie en fûts de chêne et en cuves, puissant et soyeux en bouche, aux tanins fermes, aux nuances de griotte et de fraise des bois au palais, d’excellente garde.  Le CDR-Villages Laurances rouge 2012 est chaleureux, alliant couleur et matière, au nez à dominante deprune et d’humus, d’une jolie finale épicée, un excellent vin avec de la matière. 
    Tout en délicatesse, le CDR-Villages La Daurèle blanc, de robe claire et brillante, un vin de bouche tout en finesse avec des notes defruits jaunes et de noix, tout en nuances d’arômes comme le CDR-Villages La Merrelies.

     

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Gérard et Marc Français
    BP 1
    84100 Uchaux
    Téléphone :04 90 40 62 38 
    Télécopie : 04 90 40 63 49 
    Email : chateau.st.esteve@wanadoo.fr 
    Site : www.vins-saint-esteve.com 

    Un domaine dans la même famille depuis 1809, qui s’étend sur 230 ha d’un seul tenant (50 ha de vignes et 24 ha de cultures variées). La reconversion en culture Biologique s’est effectuée tout naturellement, les vins depuis le millésime 2009, portent le label AB certifié Ecocert. 
    Beau CDR-Villages Massif d’Uchaux Grande Réserve rouge 2010, Grenache majoritaire avec un assemblage à 40 % de Syrah, decouleur profonde, très harmonieux au nez comme en bouche, avec ces notes très persistantes de mûre et de poivre. Le CDR-Villages Massif d’Uchaux Vieilles vignes rouge 2012, issu de vignes de 45 ans, élevage 18 mois en cave souterraine sans filtration, est bien marqué par son Grenache majoritaire (le reste en Syrah), coloré et complexe, de robe rubis intense, aux arômes de prunegras, un vin chapenté et très parfumé, d’excellente bouche. Excellent CDR-Villages Vionysos blanc 2013, issu de vignes de Viognier de 25 ans en moyenne et de petits rendements, de robe jaune clair, dégage des notes de petits fruits frais et de tilleul, francminéral, un très beau vin, vraiment agréable.

     

    Domaine de DEURRE

    Domaine de DEURRE 

    (VINSOBRES)
    Jean-Claude Valayer et Fils
    Caves du Château de Deurre - RN 94 
    26110 Vinsobres
    Téléphone :04 75 27 62 66 
    Télécopie : 04 75 27 62 66 
    Email : valayer.deurre@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-de-deurre.com 

    Issu d’une lignée de vignerons depuis quatre générations, Hubert Valayer en 1987 rachète et modernise en 1987 les caves du Château (XVIe siècle) avec une cuverie inox à double étage. Quelques années plus tard il est rejoint par son jeune frère Denis. Domaine de 45 ha, planté sur un terroir argilo-calcaire avec des cailloux en surface. 
    Très savoureux Vinsobres cuvée Les Rabasses rouge 2011, pur Grenache, vieilles vignes de plus de 50 ans, coteaux argilo-calcairesexposés plein sud, sol argilo-sableux, puissant en bouche, aux tanins fermes, aux connotations de musc et petits fruits rouges mûrs (griotte, mûre), un vin d'excellente évolution. Le Vinsobres rouge cuvée JM Valayer 2009, marqué par son Grenache très majoritaire, tri manuel de la vendange, éraflage à 100 %, cuvaison de 3 semaines puis élevage de 12 mois en fûts de chênecharnu et dense, auxtanins fondus, au nez dominé par le pruneau, de couleur profonde, équilibré, bien élevé, aux tanins structurés, de bouche riche, degarde. Il y a aussi le Vinsobres rouge 2009, aux arômes de petites baies noires et d’humus, un vin de bouche élégante et très parfumée, de robe grenat à reflets noirs, avec cette bouche marquée par des notes de griotte confite et de sous-bois.
     
    Domaine BEAUVALCINTE

    Domaine BEAUVALCINTE 

    (BEAUMES DE VENISE)
    Sylvie et Bernard Mendez
    La Grange Neuve
    84190 Suzette
    Téléphone :04 90 65 08 37 
    Email : contacts@domainebeauvalcinte.com 
    Site : www.domainebeauvalcinte.com 

    Un Domaine de 8 ha. Travail du sol, désherbage mécanique, traitement phytosanitaire à base de cuivre et de soufre selon le cahier des charges de l’agriculture biologique depuis 2001. Le vignoble est exposé plein sud, sur des terres argilo-calcaires. Les plus anciennes vignes ont été plantées par leur bisaïeul il y a 80 ans, les plus jeunes, il y a 10 ans (âge moyen 35 ans).
    Beau Beaumes-de-Venise rouge cuvée les Trois Amours 2012, de belle robe grenat, généreux, aux arômes de griotte et d'épices,charpenté, aux tanins équilibrés, savoureux et denses, un vin légèrement poivré au palais. Le CDR blanc cuvée Mon Trésor 2013, Viognier, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d'une jolie persistance, est un vin intense, parfumé et franc
    Le Beaumes-de-Venise rouge Fine Fleur 2012, de robe pourpre, où dominent les fruits cuits et les sous-bois, mêle structure et rondeur en bouche. Le Beaumes-de-Venise Monts et Merveilles rouge 2011, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, fraise des bois), est de bouche complexe (prune, réglisse), d'une belle intensité, avec des tanins veloutés mais denses. Gîte sur place.
     
     

    Domaine de la VALÉRIANE

    Domaine de la VALÉRIANE 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Valérie et Michel Collomb
    Route d'Estézargues
    30390 Domazan
    Téléphone :04 66 57 04 84 
    Télécopie : 04 66 57 04 84 
    Email : valeriane.mc@orange.fr 
    Site : www.domainevaleriane.com 

    Ce vignoble familial (quatrième génération) s’étend sur des coteaux argilo-calcaires à galetsroulés, un des 4 villages dont le terroir a été consacré par l’appellation communale Signargues depuis 2005. Le Domaine est avant tout la passion d'un métier et l'histoire d'une famille. Mesmin et Maryse, petit-fils et petite fille de vignerons à Domazan, ont agrandi l'exploitation familiale en 1968 avec l'acquisition d'une propriété jusque là en fermage. En 1982, ils ont modernisé la cave et commencé à développer la vente en bouteilles en créant le Domaine de la Valériane. Le nom du Domaine leur a été inspiré par le prénom de leur fille Valérie.
    Celle-ci, oenologue conseil dans un laboratoire à Châteauneuf-du-Pape pendant plusieurs années où elle a acquis connaissances et expériences, se consacre maintenant entièrement à l'exploitation familiale, qu'elle a repris depuis 2004 avec son mari, Michel Collomb.
    Tout en bouche, ce CDR-Village Signargues 2010, issu des meilleurs terroirs à galets roulés et de vignes à faibles rendements, une partie de l’assemblage est élevé en fûts de chêne, l’autre partie en cuves, est à dominante de fruits rouges surmûris, de cuir, de violette, épicé et charnu, au nez de griotte mûre. Joli CDR blanc 2013, parts égales de Viognier et de Roussane avec 20% de Grenache blanc, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur très agréable, où s’entremêlent des nuances de pomme et de narcisse, de bouche fraîche. 
    Excellent CDR Vieilles vignes 2012, généreux, de bouche bien corsée, riche en couleur, classique, de belle matière, aux tanins amples, au nez dominé par la mûre et les sous-bois. Le CDR cuvée Les Cailloux 2010, aux arômes de violette et de mûre, est un vin gras, avec des notes de garrigue, charnu, d’une belle finale, tout en bouche comme le CDR-Village Signargues cuvée Les Archanges, de robepourpre, aux notes de griotte et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée.

    Domaine SAINT-VINCENT

    Domaine SAINT-VINCENT 

    (VINSOBRES)
    Mathieu Lescoche
    Route de Nyons
    26110 Vinsobres
    Téléphone :04 75 27 61 10 
    Email : mlescoche@dsv-vinsobres.com 
    Site : www.domaine-saint-vincent.com 

    Situé à l’est du village de Vinsobres protégé du mistral, ancienne possession du couvent de Saint-Césaire de Nyons, l’histoire raconte que le lieu-dit fut autrefois baptisé Saint Vincent pour la qualité de ses vins. Une chapelle aujourd’hui disparue avait été érigée en mémoire de “Saint Vincent”, le Saint patron des Vignerons. C’est en ces lieux privilégiés que dans les années 1920, la famille Durma fait le choix d'y installer le Domaine Saint Vincent. En 2012, le Domaine devient propriété de la Famille Lescoche. Mathieu Lescoche reprend l'exploitation et Sylvain Mussigmann, œnologue associé, prend soin des vinifications
    On se fait donc plaisir avec ce Vinsobres 2013, médaille d'Argent au Concours d'Avignon 2014, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec cette bouche soyeuse mais puissante, un vin ferme et fruité, bien classique du millésime. Le Vinsobres cuvéeSaint Pierre 2012, élevage 15 mois en barriques, complexe, avec ce charnu caractéristique, aux connotations de groseille avec cette pointe d’épices, est de bouche à la fois puissante et souple. Joli CDR blanc, marqué par son cépage Grenache blanc, de bouche délicate où s’entremêlent les fruits jaunes et la pomme, bien élevé comme ce CDR rouge 2012, où le Grenache et la Syrah s’associent parfaitement, donnant ce vin de belle couleur, qui sent bon la griotte et le poivre, charnu et chaleureux. 

  • L’accord idéal des mets et des vins : les grands principes

    56.jpg

     

    Vins et Apéritifs

     

    L’apéritif est un bon moyen d’éveiller son appétit avant un bon repas mais il faut veiller à ne pas trop surcharger son palais en préparation de la suite !

    Qu’il soit fait d’olives, de frites de légumes, de tapas, de fruits secs, de petits fours, de petites charcuteries ou autres amuses gueules salés comme les chips ou les biscuits salés, l’apéritif appelle un grand nombre d’idées d’alliances de vins. On pourra les choisir secs, doux voire même effervescents ! 

     

    Apéritifs et Champagne

    Impossible d’évoquer le mot apéritif sans le traditionnel Champagne qui rentre dans l’élaboration du célèbre Kir royal (Mousseux et liqueur de cassis), Porto ou autre Pineau des Charente. Sortez des sentiers battus, avec vos tapas ou vos assortiments d’olives salées ou pimentées ainsi que les fruits secs, proposez des vins de Xérès très secs et spiritueux aux arômes prononcés d’amande et de fruits secs qui iront à merveille. Pour changer du Champagne, goûtez aussi d’autres vins effervescents tels qu’un Crémant d’Alsace fruité et aromatique ou encore une Clairette de Die légère et au fruité délicat.

     

    IDEEVINS

    5044 accords mets et vins et 2774 plats

     

    Apéritifs et vins blancs

    Si vous optez pour des vins blancs, choisissez des vins blancs secs et fruités dotés d’une bonne acidité qui nettoie le palais avec quelques sucres résiduels comme un vin de Pays des Côtes de Gascogne ou encore un Chardonnay du Languedoc. En ce qui concerne les vins doux, même raisonnement, il faut des vins suffisamment frais en bouche, optez pour des vins d’appellations du Sud-Ouest tels que le Pacherenc du Vic-Bihl ou le Jurançon. Ces vins s'accorderont parfaitement avec des préparations à base de fromage (de préférence des Bleus).

     

    Apéritifs et vins rosés

    Le vin rosé peut-être une bonne alternative mème en dehors des périodes estivales, il plaît aux femmes et se marie parfaitement avec un plateau de charcuteries. Optez pour des vins rosés tels qu’un Rosé de Provence ou un Cabernet d’Anjou par exemple.

     

     

    Vins et Entrées

    Extension de l'apéritif en quantité plus importante ou véritable plat au menu, on retrouvera des préparations chaudes ou froides, salées, sucrées, les deux à la fois...Les vins blancs et rosés seront à l'honneur sur la majorité des entrées telles que les tartes, cakes, mini-pizzas, beignets et autres feuilletés.

     

     

    Vins et Salades

    On distingue deux types de salades ; les cuites et les crues. Elles mettent en œuvre divers légumes, condiments et sauces vinaigrées ou huileuses. Il en existe à base de tomates, salades vertes, avocats, haricots, concombres, poivrons, choux rouges, betteraves, carottes, salades de terres cuites, Olives, œuf etc…Du fait de la présence de vinaigre dans la préparation d’assaisonnement, les salades seront accompagnées d’eau. Vous pouvez cependant créer vos salades à l’aide d’une sauce non vinaigrée mais plutôt à base de citron qui permettra d’accorder un vin.

     

    Quel vin avec une salade ?

    Sur des salades à base de pâtes ou de pommes de terres cuites, servies avec des sauces plus ou moins grasses comme une mayonnaise, pensez à des vins simples et ronds comme des vins rouges à base du cépage Gamay comme un Beaujolais, on pense tout de suite aux appellations Juliénas ou Saint-Amour. Coté vin blanc, choisissez-le assez opulent et expressif comme un Pinot gris d’Alsace ou encore un Chardonnay du Sud.

     

     

    Vins et Soupes / Potages

    Les soupes et potages, compte tenu de leur consistance, ne nécessitent à priori pas de vins. On distinguera tout de même les différents types de soupes et potages : à base de légumes, de poissons, de légumes secs ou encore de viandes. Si vous désirez marier un vin à votre soupe ou potage, il convient de respecter certaines règles.

     

     

    Quel vin avec une soupe de légumes frais ?

    Les soupes de légumes frais où dominent les odeurs de légumes n’appellent aucun vin. La verdeur des légumes exacerberait les tanins des vins rouges et donnerait un goût métallique aux vins blancs. Le meilleur accord restera encore et toujours un bon verre d’eau.

     

    Quel vin avec une soupe de légumes secs ?

    Les soupes de légumes secs où dominent la sensation onctueuse des farineux et leurs odeurs particulières permettent des accords mets vins si le potage est épais. On servira alors des vins rouges légers comme des appellations du Val de Loire tels qu’un Anjou, un Sancerre ou bien des vins de Bourgogne tels que Mâcon-Villages, Bourgogne Grand Ordinaire ou tout simplement un Beaujolais nouveau. Pensez aussi aux vins de Pays comme ceux de L’Ardèche, du Centre Loire ou encore de l’Hérault.

     

    Quel vin avec une soupe de poisson ?

    Les soupes de poisson où domine le parfum de la mer appellent des vins blancs secs ou des vins rosés aromatiques. Pour les vins rosés, choisissez des vins de L’appellation Marsannay en Bourgogne, un Côte de Toul ou encore d’Anjou. Pour des vins blancs, orientez-vous vers des appellations provençales telles que Côtes de Provence, vin de Corse Blanc ou bien Picpoul.

     

    Quel vin avec une soupe de viande ?

    Les soupes de viandes où domine le parfum de la viande salée et grasse demandent des vins rouges jeunes tanniques. Le choix des appellations est vaste, on pense à des vins du Bordelais tels que des Médocs comme un Saint-Estèphe ou un Pauillac ou des vins plus rustiques du Sud-ouest comme des irouléguy, Tursan, Madiran et Cahors dans leur jeunesse.

     

     

    Vins et Charcuterie

     

    La France propose de nombreuses spécialités de charcuterie. Concernant le choix des vins avec ce type de plats, il n’y a pas vraiment de règles, laissez libre court à vos envies, vous pouvez proposez des vins blancs aussi bien que des vins rouges ou rosés mais de style plutôt léger.

     

    Quel vin avec la charcuterie crue ?

     

    Quand on parle de charcuteries crues donc salées, on pense tout de suite aux saucissons et aux jambons crus. Les vins qui iront le mieux avec ces produits du terroir sont des vins rouges légers, gouleyants et peu alcoolisés tels qu’un vin d’Anjou, un Pinot noir d’Alsace savoureux à souhait et d’autres vins comme ceux du Beaujolais. Les vins primeurs tels que Beaujolais, Gamay de Touraine ou encore un vin de la Côte-Roannaise se marieront parfaitement avec un morceau de saucisson sec. Essayez aussi un vin rosé de Tavel avec une tranche de jambon sec. Pour plus d’originalité, goûtez aussi les vins rouges du Jura issus des cépages Poulsard et Trousseau.

     

    Quel vin avec la charcuterie cuite ?

     

    Par rapport à la charcuterie crue, la charcuterie cuite est plus aromatisée et grasse. On s’orientera sur des vins rouges plus charpentés, c’est à dire avec plus de corps et de tannins. Sur des rillettes ou des pâtés, proposez un vin rouge comme un Saumur Champigny légèrement tannique, à base de Cabernet franc, qui saura parfaitement balancer l’excédent de gras des rillettes. Un Cru du Beaujolais comme un Juliénas, un Moulin-à-Vent ou bien un Beaujolais Village plus structuré qu’un vin primeur conviendra très bien sur ce type de charcuterie.

     

     

     

    Vins et Foie gras

     

    Un seul conseil, prenez grand soin dans le choix de votre foie gras, il devra être de couleur rose ou beige pâle, ferme au toucher et sans tâches brunes. Optez pour un foie gras de canard plus goûteux et moins cher que le foie d’oie. Le foie gras est bien évidemment le produit des fêtes de fins d’années mais on peut le déguster tout au long de l’année avec grand plaisir. On le trouve cuisiné de différentes manières et accorder un vin n’est pas toujours chose simple ! Vous penserez sans doute aux vins naturellement doux tels que les vins de Sauternes ou de Jurançon, mais soyez original, proposez des vins rouges.

     

     

    Quel vin avec le foie gras en bocal ?

     

    Moins fondant qu’un foie gras mi-cuit, le foie gras en bocal sera favorisé par des accords privilégiant le gras avec des vins blancs moelleux ou liquoreux. Toutefois, veillez à ne pas trop abuser des sucres en début de repas ! Servez un verre d’accompagnement et réservez vous pour la suite du repas.

     

     

    Quel vin avec le foie gras mi-cuit ?

     

    Eviter les accords avec les vins trop pâteux comme certains Sauternes, visez plutôt des vins plus frais comme un Jurançon doux, un Coteaux-du-Layon dont le cépage le chenin blanc apporte fraîcheur et même certains mousseux comme un Moscato d’Asti qui iront à merveille avec un foie gras. Amusez-vous avec un vin rouge pour un accord balancé entre tannins et fondant du foie gras. Servez tout naturellement un Madiran, un Corbières ou encore un vin du médoc comme un Saint-Julien dans leurs premières années.

     

    Quel vin avec un foie gras poêlé ?

     

    Le foie doit-être saisi sur une face et caramélisé. Il doit rester onctueux à cœur. Le vin choisi devra donc être d’une certaine complexité aromatique pour contre balancer le gras impliqué par la cuisson. Sur ce type d’accord met vin, amusez-vous en présentant aussi bien un vin effervescent qu’un vin tranquille. Misez sur un accord tonique entre les bulles d’une blanquette de Limoux et le gras du foie gras. Les vins rouges tanniques ont aussi leur place, on aura alors un accord par contraste tanins/gras. Optez pour des vins rouges comme une Côte-Rôtie, un Saint-Joseph ou un Faugères.

     

     

     

     

    Vins et Fruits de mer

     

    Il n’est souvent pas si simple d’accorder les fruits de mer. Le goût iodé puissant des coquillages et des crustacés peut gâcher un vin. Il faudra choisir des vins blancs suffisamment nerveux donc assez puissants et dotés d’une belle acidité. 

     

    Quel vin avec les coquillages : coquilles Saint-Jacques, huîtres, moules, oursins ?

     

    Sur des huîtres : Les huîtres crues ont un goût très fin qu’il ne faudra surtout pas masquer par des vins blancs trop boisés ou puissants. Les vins blancs choisis devront être secs, aromatiques et d’une certaine minéralité en bouche. Sélectionnez des appellations comme Muscadet, Chablis ou encore Riesling voire même un Champagne extra-brut.

     

    Sur des moules marinières, proposez des vins blancs légers et expressif au nez tels qu’un Pinot Blanc d’Alsace ou un Edelzwicker fruité et aromatique ainsi que des vins blancs de Provence comme un Coteaux d’Aix en Provence ou un Coteaux Varois.

     

    Avec des coquilles Saint-Jacques à la chair plus sucrée et moelleuse, on s’orientera sur des vins blancs plus amples et complexes tels qu’un Condrieu, un Puligny-Montrachet, une Palette ou encore un Meursault.

     

    Avec des oursins : Le caractère iodé prononcé des oursins appelle des vins blancs secs et dotés d’une bonne acidité et d’une certaine minéralité en bouche, on pense à des vins blancs du Val de Loire qui iront parfaitement tels que les appellations Savennières, Chinon, Sancerre ou encore Pouilly-Fumé.

     

     

    Quel vin avec les crustacés : tourteaux, langoustines, crevettes, homards, langoustes, écrevisses ?

     

    Les crustacés à la chair fine, plus ou moins dense, permettent de nombreux mariages avec le vin. On pourra accorder des vins rouges légers comme un Irancy, un Pinot noir d’Alsace ou encore un vin d’Anjou, avec des crustacés accompagnés de sauces. L’idéal reste encore les vins blancs à la fois puissants et délicats. Vous choisirez votre vin en fonction du type de préparation à savoir cru ou cuit. On retiendra les accords suivants : Pacherenc-du-Vic-Bilh sec et écrevisses à la gasconne, Langouste et Châteauneuf-du-Pape Blanc ou encore Homard à l’Américaine et Alsace blanc en vendanges tardives.

     

     

     

    Vins et Poissons

     

    Les alliances mets vins autour du poisson se feront majoritairement avec un vin blanc. En effet, le poisson est riche en protéines qui fondent l’acidité des vins blancs. A la différence des protéines de la viande, celles du poisson ne peuvent adoucir les tanins du vin rouge. Dans le choix du vin, on tiendra compte de l’origine du poisson, s’il est d’eau douce ou de mer et bien sûr du type de préparation (cru, fumé, frit, poêlé, rôti ou encore bien grillé). On réservera les vins rouges pour des poissons cuisinés en sauce à base de vin comme un Cabillaud sauce vigneronne avec un vin rouge de Loire comme un Chinon.

     

     

     

    Quel vin avec le poisson cru et le poisson fumé ?

     

    Le poisson cru (sushi et sashimi) appelle des vins primaires aux notes d’agrumes. L’acidité franche du vin apportera de la légèreté à l’accord. Optez pour des vins blancs de Loire comme des sauvignons de Touraine, des vins de Bourgogne comme des chablis 1er cru ou encore de jeunes Rieslings alsaciens. Le poisson fumé quant à lui, demandera des vins au bouquet expressif et assez goûteux comme un Gewürztraminer Alsacien. 

     

     

    Quel vin avec les poissons cuisinés ?

     

    Le poisson peut-être cuisiné de différentes manières. Le nombre d’accords mets vins est presque illimité. 

     

    Sur des grillades ou des poissons frits, on servira des vins blancs suffisamment aromatiques et suaves tels que les vins de Provence comme Cassis ou Côtes de Provence ou encore des vins blancs de la rive gauche à Bordeaux comme des Graves. Un merlan frit à la chair fondante et à la peau craquante se mariera bien avec un vin blanc du Languedoc, assez fringuant, comme un Picpoul-du-Pinet, pour un accord par complémentarité acidité/gras.

     

    Sur des poissons en sauce, Il est préférable de servir des vins suffisamment gras pour faire écho à la douceur du plat. On s’orientera vers des vins de Bourgogne tels que Meursault ou encore Beaune 1er cru ou des vins blancs du Bordelais légèrement boisés tels qu’un Bordeaux Supérieur, un vin de Pessac-Léognan ou de Graves.

     

    Sur les poissons d’eau douce, à la chair plus délicate et à la saveur plus fine, le choix du vin est particulièrement important. Privilégiez des vins blancs droits et typés qui rehausseront le goût du plat. Optez pour des appellations comme Savennières et Anjou blanc Vieilles vignes en Val de Loire ou Chassagne-Montrachet et Corton-Charlemagne en Bourgogne. 

     

     

     

    Vins et Viandes

     

    La manière de présenter et préparer la viande va influencer la texture du tissu animal, l’odeur, la couleur et la teneur en graisse. Les types et le degré de cuisson de même que la nature de la coupe, fine ou épaisse vont également générer une palette de sensations tactiles, thermiques et aromatiques. Ces critères de préparation sont déterminants dans le choix des vins. Ce choix devra aussi tenir compte des sauces d’accompagnement : un vin charpenté ou un vin fin fruité n’accompagnera pas une même sauce (épicée ou légère et acidulée).

     

     

    Quel vin avec la viande de bœuf ?

     

    Les viandes juteuses nécessitent des vins rouges fruités aux tanins assez puissants comme de jeunes Médocs. Les viandes cuites longuement appellent des vins un peu plus vieux et patinés, c’est à dire avec des tanins soyeux en bouche comme certains Hermitage ou un Châteauneuf-du-Pape . Plus le morceau de viande est épais et plus le fait de devoir mâcher longtemps appelle un vin de bonne structure tannique tel que des appellations comme Corton ou Pommard en Bourgogne.

    Sur un tartare de boeuf, servez des vins rouges de texture souples et fruité tels qu’un Côtes du Vivarais, un Saint Nicolas de Bourgueil ou un vin d’Anjou village Brissac.

     

    Sur de la viande grillée, préférez des vins rouges à la structure dense et veloutée comme des Beaujolais Village, un Crozes-Hermitage et encore un Chinon.

     

    Sur un rôti, privilégié les vins rouges charnus et épicés comme des vins de Bordeaux : Pauillac, Fronsac ou encore des vins de la vallée du Rhône tel un Saint-Joseph.

     

    Sur des plats mijotés comme un bœuf Bourguignon, présentez des vins séduisants aux tanins fondus comme un Mercurey, un Fitou ou encore un vin de Saint-Emilion. 

     

    Dans le choix du vin, tenez compte de l’accompagnement et en particulier de la sauce qui apporte plus ou moins d’onctuosité ou de force au plat. Les sauces d’aujourd’hui ne doivent ni masquer, ni dominer le produit, elles doivent le sublimer en étant un révélateur : légèreté et subtilité du mariage des ingrédients avec le met principal.

     

     

    Quel vin avec le veau ?

     

    Le veau a une chair plus fondante en bouche que le bœuf. Pour s’accorder sur cette viande, le vin s’il est blanc devra être gras, rond et riche comme un Fixin, un Graves ou encore un Viognier de la vallée du Rhône. N’hésitez pas à présentez des vins rosés puissants et aromatiques tels que le Tavel ou un Cabernet D’Anjou. Si vous optez pour des vins rouges, ils devront être légers, aromatiques et fins mais pas tanniques ! Des vins tels que le Pinot noir d’Alsace, un Moulis-en-Médoc ou bien des vins rouges de Provence sur des appellations comme un Coteaux-Varois-en-Provence ou un Côtes-de-Provence sont les bienvenus. Essayer une blanquette de veau avec un Alsace Pinot gris. Accompagner des escalopes de veau panées avec un vin de la vallée du Rhône méridionale comme un Lirac.

     

     

    Quel vin avec le porc ?

     

    La viande de porc se prête à de multiples préparations en passant par la charcuterie jusqu’au plats cuisinés les plus savoureux. Elle épouse sauces et garnitures et s’en imprègne ! Le porc n’est pas difficile, tous les types de vins iront avec et même certains blancs. Servez un Savennières blanc ou un Bourgogne Aligoté qui sont des vins légers et fruités sur des filets mignons à la crème. Sur des côtes de porc grillées, proposez des vins rouges simples du type Bordeaux supérieur sur des tanins charnus pour balancer la sécheresse de la viande. Avec un rôti de porc froid, optez pour des vins fruités et tendres comme les vins du Beaujolais tels que Fleurie, Chiroubles ou encore Saint-Amour. Pour marier un vin avec un petit salé aux lentilles dont le salé et le goût des lentilles sont assez fort, il conviendra d’accorder des vins suffisamment riches avec une certaine matière tels que Bourgueil ou bien Morgon.

     

     

    Quel vin avec le lapin ?

     

    La viande de lapin a plutôt une chair fade mais tendre. Le lapin se prête à de nombreuses préparations comme les pâtés, les grillades ou encore des recettes accompagnées de sauce. On privilégiera des vins rouges assez ronds et veloutés pour balancer la fadeur du lapin, la sauce jouera aussi un grand rôle dans l’accord mets-vins. Le choix des vins est large, Bourgogne, Val de Loire, Sud-Ouest ou Provence. Sur un lapin au pruneau, optez pour un vin rouge suffisamment évolué et puissant pour accompagner les pruneaux à la saveur prononcée comme un Côte du Roussillon ou un vin des Baux de Provence. Sur un lapin à la moutarde, servez des vins rouges comme un Bourgueil ou encore un Montagny, vins fruités et friands qui équilibreront la note acidulée de la moutarde tout en dévoilant leur fruité.

     

     

     

    Vins et Volailles

    Poulets, pintades, pigeons, canard, et dindes, appellent une multitude d’accords mets et vins. La volaille est véritablement le trait d’union entre les vins rouges et les vins blancs. En plus du jeu des textures et des goûts, on peut s’intéresser au jeu des couleurs entre la chair de la viande et la robe des vins. Cependant, on évitera de servir des vins rouges trop tanniques ou des blancs très boisés qui risquent de trop s’imposer face au plat servi. 

     

    Quel vin avec les volailles rôties ?

    Avec les volailles rôties, présentez des vins rouges élégants et souples. On pense tout de suite à des vins faits à partir du cépage Pinot noir tels que le Pinot d’Alsace. Optez pour des grands vins de Bourgogne comme des Mercurey, Marsannay ou autre Passetoutgrain issus des cépages Gamay et Pinot noir mais aussi aux vins du Beaujolais. Le poulet rôti, à la chair fondante en bouche et légèrement sèche, accompagné de ses pommes de terres à la peau craquante, ira très bien avec un vin gouleyant comme un Chiroubles. On raisonnera de même pour la dinde qui est plus une volaille réservée pour les fêtes. Avec un pigeon rôti à la viande délicate et juteuse, on pourra accorder des vins rouges jeunes sur le fruit et aux tanins peu marqués comme les vins rouges de Sancerre ou de Chinon mais aussi un Givry de Bourgogne. 

     

    Quel vin avec les volailles braisées ?

    Une pintade au chou a un goût envahissant. On choisira des vins rouges souples en bouche et pouvant développer des notes évoluées de sous-bois mais aussi sauvages avec l’âge comme un Saumur-Champigny en Val de Loire, un Lirac dans la vallée du Rhône ou encore un Côtes de Castillon dans le Bordelais. Il faut suffisamment de puissance pour équilibrer l’odeur du chou de la pintade par exemple. On retiendra comme accord mets et vins agréable, la dinde braisée et un Côte-du-Rhône Village Cairanne.

     

    Quel vin avec les volailles mijotées ?

    Souvent ces plats sont accompagnés de sauces crémeuses grasses et odorantes ou bien des sauces au vin. Les recettes les plus connues sont le poulet à la crème et le coq au vin jaune. Libre à vous de choisir un vin blanc ou un vin rouge. Les vins blancs choisis devront être suffisamment gras et aromatiques au caractère bien trempé élevés en fûts de chênes tels un Minervois, un vin de Chardonnay du Languedoc ou un grand blanc de la Côte de Beaune comme un Meursault ou encore un vin blanc du Jura issu du cépage blanc Chardonnay. Si vous optez pour des vins rouges, choisissez-les aux tanins patinés pour un accord voluptueux avec la viande. Certains vins rouges de Bordeaux comme des Côtes de Bordeaux iront très bien ainsi que des vins de Pessac Léognan de quelques années.

     

    Quel vin avec le canard ?

    Le canard qu’il soit confit, servi en cassoulet ou en magrets, peut privilégier l’accord plutôt régional. Des vins du Sud-ouest conviendront à merveille comme un Madiran ou un Cahors aux tanins accrocheurs dans leur jeunesse. Ils équilibreront le gras du confit ou la graisse du canard pour un accord par complémentarité gras/tanins. Si vous préférez un accord ton sur ton, optez pour des appellations comme Fronton, Gaillac ou encore Bergerac qui sont des vins rouges moelleux en bouche. Les recettes originales ; les aiguillettes de Canard sauce cassis avec un Fronton rouge, le magret de canard aux poires, miel et gingembre avec un vin blanc liquoreux comme un Sauternes. 

     

     

    Vins et Gibiers

     

    Les gibiers qu’ils soient à plumes comme le canard, le faisan, la bécasse ou la caille ou à poils comme un chevreuil, une biche, un sanglier ou encore le lièvre annoncent les repas d’automne et les fêtes de fin d’années. Leur goût est fort. Il faut donc les accompagner dignement de vins puissants et d’un certain âge. Ils appellent de grands vins rouges de garde.

     

     

    Quel vin avec le gibier à poil : chevreuil, sanglier 

     

    En ce qui concerne le gros gibier à poil, il faut les servir avec des vins encore vifs et d’une belle structure tannique comme des vins rouges de Bordeaux rive droite tels que Fronsac, des grands vins rouges de la Côte de Nuits tels que Gevrey-Chambertin, Richebourg ou encore certains vins rouges du Sud structurés et capiteux comme ceux de Provence ou de Corse, un Coteaux Varois, un Bandol ou encore un Patrimonio. 

     

     

    Quel vin avec le lièvre ?

     

    La viande de lièvre est délicate et parfumée, il faudra l’accompagner de vins fins et racés. Pensez à des appellations comme Banyuls en Languedoc-Roussillon, Châteauneuf-du-Pape dans la vallée du Rhône méridionale ou encore Croze-Hermitage en Vallée du Rhône septentrionale. Les accords à découvrir : Le lièvre à la broche avec un Patrimonio rouge, le lièvre à la Royale et un Corton.

     

     

    Quel vin avec le gibier à plumes peu goûteux : faisan, caille, bécasse ?

     

    Sur des gibiers à plumes peu goûteux comme le faisan ou la caille, optez pour des vins rouges fins, aux tanins déjà bien fondus comme ceux de Vosne-Romanée ou de Châteauneuf-du-Pape. On aimera le faisan Souvaroff (faisan rôti fourré d’une farce aux truffes et au foie gras) avec un Côte-rôtie, la puissance aromatique du vin faisant résonnance avec celle du plat. On aimera les cailles rôties aux petits pois et aux lardons accompagnées d’un vin rouge de la vallée du Rhône méridionale tel un Gigondas de quelques années.

     

     

    Quel vin avec le gibier à plumes très odorants : perdreau, canard ?

     

    A l’inverse sur du gibier à plumes comme un perdreau qui sera plus odorant, accompagnez-le de vins rouges charpentés, puissants et riches en arômes tels que Hermitage, Minervois et Madiran ou pourquoi pas un Pommard de Bourgogne à base de cépage Pinot noir. Sur du canard, servez des vins rouges de caractère du Languedoc tels que Pic-Saint-Loup ou encore un savoureux Médoc comme des Saint-Julien ou des Margaux.

     

     

    Vins et Fromages

    La France compte beaucoup de fromages de différentes sortes. Le plateau de fromage fait donc partie des rituels de la table, pourtant beaucoup d’idées reçues s’effondrent à la dégustation. L’alliance des vins et des fromages en est l’exemple le plus frappant. Dans tous les cas : éviter les vins rouges puissants et tanniques sur les fromages, ces vins rouges font ressortir de l’amertume. Facilitez vous le choix en présentant des fromages de la même famille ; pâtes fraîches, pâtes molles à croûte fleurie, pâtes molles à croûtes lavées ou encore pâtes pressées cuites ou non cuites et pâtes persillées. Le choix du vin sera alors plus simple.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes fraîches : faisselle, broccio Corse, crémets d’Anjou… ?

    On les connaît plus sous le nom de fromages blancs. Ce sont des fromages qui ont peu de personnalité et qui sont acides. Ils accompagnent souvent des plats salés ou sucrés. Sur le salé, servez un vin blanc simple, avec de la vivacité et sur le fruit comme des vins du Val de Loire tel que Reuilly, Quincy et si l’accompagnement est sucré, servez plutôt un vin blanc moelleux sur des notes de coings, fruits exotiques, miel comme un Montlouis ou un Côtes-de-Bergerac.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croute fleurie : Chaource, Brie, Camembert... ? 

    Avec ce type de fromages onctueux et crémeux révélant des notes lactées voire légèrement champignonnées au gout en bouche de notes de beurres et de noisette fraîche. Sur un camembert, privilégiez un cidre brut mais si vous voulez vraiment servir un vin, alors choisissez un vin rouge peu tannique, léger et souple, voire gouleyant : un Beaujolais, un Gamay de la Loire ou bien un Bouzy. Avec le Chaource, fromage onctueux, préférez un Champagne brut, un Crémant ou un rosé des Riceys qui apporteront fraîcheur à l’accord.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croûtes lavées : époisses, Munster, maroilles, Pont l’évêque... ?

    Ce sont des fromages très odorants. Facilement reconnaissables à l’humidité de leur croûte et à leur couleur orangée. Leur pâte est d’une couleur beige claire. Leur odeur rappelle la ferme mais le goût est totalement différent. Sur ce type de fromage, on favorisera des vins blancs typés et aromatiques dotés d’une belle vivacité comme un Gewürztraminer, un Châteauneuf-du-Pape blanc ou un vin d’Arbois qui équilibreront la force du fromage, dont la puissance aromatique répondra aux arômes du vin. Pensez aussi aux bières de caractère et pourquoi pas à une eau-de-vie de type marc de Bourgogne.

    Quel vin aves les fromages à pâtes pressées non cuites : Cantal, Saint-Nectaire, Tomme de Savoie... ?

    Les fromages à pâtes pressées non cuites sont souples et moelleux. Les seuls qui peuvent véritablement s’accorder avec les vins rouges charnus et épicés : Côtes-du-Rhône Villages, Gaillac, Fronton, ou encore des rouges de Provence. A essayer les vins blancs ronds et expressifs qui donneront un accord très délicat révélant le caractère fruité du fromage. Ils apporteront légèreté à l’ensemble vin-fromage. Pour un accord parfait, faites attention à l’affinage du fromage, plus il est affiné, plus le vin devra être évolué c’est à dire de quelques années.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes pressées cuites : Emmental, Gruyère, Comté... ?

    Tous issus du lait de vache, Ils font partie de la famille des « gruyères ». Ce sont des fromages excellents et fins qui développent des notes fruitées et de noisette. Ces fromages se marient très bien avec des vins blancs gras à la finale sur des notes beurrées, légèrement boisées et même de fruits secs. Les grands vins blancs de Bourgogne tels que Meursault, Corton Charlemagne répondent bien à ces critères. Un vin jaune du Jura donnera un accord intéressant avec un vieux Comté. L’élevage sous voile c’est à dire en contact avec l’oxygène apporte des arômes complexes qui va sublimer les notes de fruits secs du fromage.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes persillées : Bleu des Causses, Bleu de Bresse, Fourmes d’Ambert, Roquefort...?

    La dégustation d’un vin de Sauternes sur des fromages bleus est magique, le vin sort toujours flatté du mariage, épuré par cette alliance entre deux moisissures nobles. Mais le Sauternes n’est pas unique sur la planète des liquoreux. Loupiac, Sainte Croix-du-Mont, Monbazillac s’accordent avec le Roquefort ou la Fourme d’Ambert. Les vins doux de Jurançon sont parfaits sur un bleu de Bresse ou d’Auvergne ; le Quart de Chaume ou le Bonnezeaux se marient avec toute la gamme des fromages persillés. Un grand fromage bleu trouvera son allié dans un Maury ou un Banyuls âgés d’une dizaine d’années. Ces vins mutés très sucrés résistent à la fois au sel et aux arômes puissants du fromage ; les vins gagnent en finesse et la sensation de chaleur en bouche est estompée. Un Muscat de Lunel ou encore un Muscat de Beaume de Venise avec un Roquefort jeune est aussi envisageable. Quant aux vins rouges, oublions-les : ils ne sauraient résister devant la force du pénicilium.

     

    Quel vin avec les fromages de chèvre ?

    Les fromages de chèvres sont légion : du plus frais au plus affiné, du simple broccio au plus sec des fromages Corses. Préférez les vins blancs plutôt que les rouges car les arômes des vins rouges sont masqués. N’oubliez pas de choisir le vin en fonction du degré d’affinage du fromage qui peut être très crémeux ou bien sec.

    Avec le fromage de chèvre frais, on choisira des vins blancs vifs et fruités comme un Quincy, un coteau–du-Giennois, un Sauvignon blanc de Touraine ou encore un Mâcon. L’accord mets vins doit être tonique et la bouche rester fraîche.

    Lorsque le fromage est affiné sec, l’idéal est un vin doux, assez léger et plein d’agrément comme un Muscat de Saint-Jean-de-Minervois ou un Vouvray demi-sec dont le cépage chenin blanc apporte fraîcheur. 

     

    Vins et Desserts

    Les types de desserts sont nombreux ; glaces, tartes aux fruits, desserts chocolatés, aux cafés, crèmes et autres mousses… Ils appellent généralement des vins rouges ou blancs d’évolution différente. Les desserts sont sucrés par nature, un accord par similitude est à rechercher et une certaine harmonie peut être obtenue avec des vins moelleux. Ne perdons pas de vue que pour un équilibre parfait, les accords par complémentarité acidité/sucre fonctionnent aussi à merveille ! 

     

    Quel vin avec les desserts à base de fruits frais ?

    Sur des salades de fruits frais, les vins doux naturels à base du cépage Muscat sont privilégiés car ils apportent une vaste palette aromatique de fruits en passant des fruits exotiques aux notes d’abricots ou encore de raisins frais. Ce type de vin apportera une sensation de douceur à la fraîcheur acidulée de la salade de fruits. Pensez aux Muscats du Cap Corse ou encore aux Muscats de Beaumes de Venise. Le Champagne sera parfait, également.

    Les tartes à pâte feuilletée ou brisée, sorties du four sont toujours croustillantes et goûteuses. Les tartes aux fruits rouges, telles que framboise, fraise ou encore celles aux petites baies noires comme les myrtilles demandent surtout des vins rouges sucrés c’est à dire que leur fermentation a été stoppée soit par le froid ou par un ajout massif de SO2. Les vins sont alors enrichis en arômes proches du fruit, on parle alors d’arômes primaires. On peut citer des vins d’appellations comme Maury ou Banyuls. On favorisera les vins élevés en milieu réducteur c’est à dire à l’abri de l’air pour une meilleure restitution des petits arômes de fruits rouges pour un accord ton sur ton magique. Le Champagne rosé a également toute sa place.

     

    Quel vin avec les tartes à base de fruits jaunes ou blancs ?

    Pour les tartes aux fruits jaunes ou blancs, telles qu’abricot, pommes ou encore mirabelle, on choisira plutôt des vins blancs moelleux du Val de Loire tels que le Coteaux du Layon ou le Bonnezeaux, un Champgne Grand CRu ou Premier CRu, des vendanges tardives alsaciennes ou encore du Sud-ouest comme un Bergerac moelleux ou encore un Saussignac.

     

    Quel vin avec un dessert chocolaté et un dessert au café ?

    L’amertume du chocolat pose un problème, tout en étant voulue, et ne doit pas s’imposer !

    Un grand Champagne rosé fera merveille. Les vins devront être suffisamment puissants et riches. Les vins doux naturels rouges seront aussi es plus adaptés. Optez donc pour un Maury, un Banyuls et un Rasteau. Sur des desserts au café, servez des vins doux naturels élevés sous milieu oxydatif, qui évoluent vers des notes fruitées, puis miel, torréfaction, café et rancio (noix).

     

    Quel vin avec les glaces ?

    Pour choisir le vin, on se basera sur les parfums du dessert glacé. Sur une glace ou un sorbet aux fruits rouges on servira un vin doux naturel rouge comme un Maury. Sur des glaces aux parfums plus exotiques tels que mangue ou abricot, on pensera à des vins liquoreux comme un Sauternes ou encore une Sélection de Grains Nobles d’Alsace.

    Vous l’aurez bien compris, la variété des desserts est importante mais vous proposerez presque toujours des accords mets vins intéressants avec des vins doux naturels ou des vins liquoreux.

     

  • QUELS VINS SERVIR SUR LE VEAU ?

    122.jpgVeau à la crème

    Veau aux fruits secs

     

    Veau aux olives

    Veau cordon bleu

     

    Veau grillé

    Veau marengo

     

    Veau Orloff

    Veau pané

     

    Veau poelé

    Veau rôti

     

    Veau en cocotte aux épices

  • LES QUATRE VINS DE TOURAINE QU'IL NE FAUT PAS RATER

    Domaine de la CHAISE

    Domaine de la CHAISE 

    (TOURAINE)
    Christophe Davault
    37, rue de la Liberté
    41400 Saint-Georges-sur-Cher
    Téléphone :02 54 71 53 08 
    Télécopie : 02 54 71 53 08 
    Email : domainedelachaise@orange.fr 
    Site : www.domaine-de-la-chaise-41.com 

    Dans la famille Davault, on est vigneron de père en fils depuis six générations. En 1899, Alexis Davault achetait une partie du vignoble du Prieuré de la Chaise dont l'origine remonte au Xe siècle. Son fils Eugène agrandit à son tour le vignoble et sera suivi par Maurice qui, en 1948, acquiert un autre lot de vignes du Prieuré de la Chaise. De 1986 à 2004, le vignoble du Domaine de la Chaise est géré par Jean-Pierre et son fils Christophe. En 2004, c'est au tour de Christophe de poursuivre la tradition, Jean-Pierre étant à la retraite. Depuis 1980, 45 ha de vignes ont été achetés ou replantés, ce qui porte la superficie du Domaine à 57 ha de vignes situées sur des coteaux dont les sols reposent sur tuffeau du Turonien moyen ou sur argiles à silex. De nombreux investissements ont été réalisés à lacave depuis une quinzaine d'années, dans le souci de l'amélioration constante de la qualité (thermorégulation, cuverie, pressoirs pneumatiques).
    Remarquable Touraine Les Clos rouge 2011, marqué par son cépage Côt, solide et dense, aux nuances de fruits noirs macérés, un vinpuissant, de très bonne garde.
    Le Touraine Sauvignon 2013 est un vin très représentatif des meilleures réussites de son appellation, ample, francfraistypé, séduisant, aux notes de noix fraîche, de bouche vive. Excellent Touraine Tradition, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez decassis et d’épices, qui allie puissance et souplesse, un vin gourmand comme le Touraine rosé, vinifié comme un blanc (pressurage), de teinte orangée, qui sent la rose et les fruits jaunes.

     


    Domaine CHARBONNIER

    Domaine CHARBONNIER 

    (TOURAINE)
    Daniel, Michel et Stéphane Charbonnier
    4, chemin de la Cossaie
    41110 Châteauvieux
    Téléphone :02 54 75 49 29 et 06 14 70 95 44 
    Télécopie : 02 54 75 40 74 
    Email : dms.charbonnier@domainecharbonnier.com 
    Site : www.domainecharbonnier.com 

    Troisième génération de vignerons, pour ce Domaine de 20 ha de vignes conduites en culture raisonnée. 
    Coup ce cœur pour ce Touraine Sauvignon Vieilles vignes 2013, bien typé, de robe jaune clair, délicat au nez avec ces notes de petits fruits secs et de tilleul, très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes en bouche. Le Touraine cuvée Prestige 2011, coloré, tout en arômes(framboise, réglisse...), de bouche charnue, est à un prix particulièrement attirant. Il y a aussi leTouraine Côt 2012 (argile à silex et limon argileux), bien marqué par ce cépage classique qui se plaît fort bien ici, finement bouqueté, à la robe rubis, au nez de fruits rouges mûrs (cassisfraise des bois), avec des tanins ronds. 
    Le Touraine Sauvignon 2013, où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, le Méthode Traditionnelle rosé, très agréable, à la fois fin et charnu, classique avec ce nez de framboise mûre en finale, et le Méthode Traditionnelle blanc, de mousse crémeuse, qui fleure l’aubépine.

     


    Jean-Christophe MANDARD

    Jean-Christophe MANDARD 

    (TOURAINE)

    Le Moulin-Feuillet - 14, rue du Bas-Guéret
    41110 Mareuil-sur-Cher
    Téléphone :02 54 75 19 73 
    Télécopie : 02 54 75 16 70 
    Email : mandard.je@wanadoo.fr 
    Site : www.mandardjeanchristophe.fr 

    Domaine de 16,7 ha, où Jean-Christophe Mandard représente la 4e génération depuis 1870. Le vignoble bénéficie d’un encépagement varié de 10 cépages, plantés sur des sols perrucheux (argile à silex) et des bournais, les vignes sont menées selon la méthode Terra Vitis.
    Voilà un remarquable Touraine Sauvignon 2013, rond en bouche, au nez subtil, ample et persistant, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, buis), avec une nuance d’agrumes en finale. Le Touraine Chenonceaux blanc 2012, derobe limpide et brillante, sent les fruits (abricot sec) et le genêt, un vin à la fois fin et ample, suave au palais.  Il y a également ceTouraine Chenin, toujours légèrement poivré, aux notes de tilleul et de fruits secs, de bouche persistante, très équilibré, alliant ampleur et vivacité.
    En rouges, le Touraine Cabernet 2012, qui sent la rose et la fraise des bois, est un beau vin séduisant, mêlant nervosité et rondeur, avec cette touche délicatement épicée au palais. Le Touraine Gamay Vieilles vignes 2013, où se mêlent la violette et la fraise, tout en rondeur.
    Excellent Touraine Côt 2012, marqué par ce beau cépage, au goût de fumé, de bouche riche. Caveau de dégustation.

    Domaine de MONTIGNY

    Domaine de MONTIGNY 

    (TOURAINE)
    Annabelle Michaud
    22, route de Soings
    41700 Sassay
    Téléphone :02 54 79 60 82 
    Télécopie : 02 54 79 60 82 
    Email : domaine.montigny@gmail.com 

    Le domaine est en Agriculture raisonnée depuis 2005. Vignes de 25 à 60 ans, partiellement enherbées, petits rendements
    Cela donne ce Touraine Sauvignon 2013, très séduisant, riche en bouquet, aux notes de fruitssecs et de petites fleurs, avec des nuances de pêche fraîche au palais. Le Touraine Cot 2010,charnu, de bouche puissante, au nez de cerise macérée, est un vin épicé, aux tanins veloutés, et sera parfait avec un Coulommiers. Le Touraine Prestige 2010 (50% Côt, 30% Gamay et 20% Cabernet), prouve le potentiel d’évolution de ce vin, très classique, aux tanins puissants et fins à la fois, intense, riche en arômes, aux notes de cassis et de prune. ExcellentTouraine Oisly 2013, ample, typé, de bouche pleine, et toujours ce Touraine fines Bulles rosé, d’une jolie franchise, de moussecrémeuse, d’une belle ampleur, avec ces notes complexes de rose et de groseille.
  • LES MEILLEURS VINS DU RHÔNE SONT EN GRANDE FORME

    82.jpgEn-dehors des appellations les plus prestigieuses, les meilleurs vins, dans de nombreuses appellations (Vacqueyras, Vinsobres, CDR-Villages...), bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-typicité, viennent aussi conforter le terroir et la main de l’homme, qui font la différence.

    De Vienne en Avignon, les rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons. On déguste des blancs rares et savoureux (Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Châteauneuf-du-Pape), issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur.
      
    Les millésimes       

    Les grands : 2010, 2009, 2008, 2005, 2004, 2003 et 2001, 2000, 1998, 1996, 1995, 1989, 1988, 1985, 1983, 1978, 1970, 1967 et 1961.

    Les bons : 2013, 2012, 2011, 2007, 2006, 1999, 1997, 1994, 1990, 1986, 1982, 1981.

    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

     


    Classement Vallée du Rhône 
    Tout savoir sur le vignoble

     

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins 2015 actuel

    Domaine Les 3 CELLIER
    Domaine ALARY
    Pierre AMADIEU
    Domaine de L'AMAUVE
    Domaine de L'ARNESQUE
    ARNOUX & Fils
    Domaine de L'AURE
    Domaine Juliette AVRIL
    Domaine BANNERET
    Château BEAUCHENE
    Domaine BEAUVALCINTE
    Château BIZARD
    Clos des BRUSQUIÈRES
    Domaine de La CAMARETTE
    Château La CANORGUE
    CLOS des CAZAUX
    Domaine de CHAMP-LONG
    Domaine CLAVEL
    Château des COCCINELLES
    DAUVERGNE-RANVIER
    Domaine de DEURRE
    Domaine Benjamin et David DUCLAUX
    Domaine des ENCHANTEURS
    Guy FARGE
    Domaine Jacques FAURE
    Domaine FLACHER
    Château FONTVERT
    Château FORTIA
    Domaine du GALET des PAPES
    Domaine de GALUVAL
    Domaine de La GAYÈRE
    Domaine JABOULET Philippe & Vincent
    Domaine des LAURIBERT
    Vignobles LEVET
    Domaine LOU FREJAU
    Domaine de MAGALANNE
    Domaine MARTIN
    Domaine MATHIEU
    Domaine La MEREUILLE
    Château MONT-REDON
    Domaine de MONTINE
    Domaine du MOULIN
    Domaine MOULIN du POURPRÉ
    Château MOURGUES du GRES
    Domaine de NALYS
    Château d'OR et de GUEULES
    Domaine des PASQUIERS
    Château PESQUIÉ
    Cave POULET & Fils
    LE PUY DES ARTS
    Domaine du PUY MARQUIS
    Château REDORTIER
    Château La ROLIÈRE
    Domaine de ROSIERS
    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX
    Clos SAINT PIERRE
    Domaine SAINT-VINCENT
    Domaine SERGUIER
    Domaine SYLLA
    Domaine de TARA
    Domaine de TAVERNEL
    TERRES d'HACHENE
    Domaine TOUR SAINT-MICHEL
    Château TROIS COLOMBES les RAMEAUX
    Domaine de la VALÉRIANE

  • LANGUEDOC : L'ACCORD DES METS ET DES MEILLEURS VINS DE L'ANNEE

    73.jpgConcernant les millésimes, en Languedoc, Les 2013 (superbes, contrairement à Bordeaux, notamment) à 2003 sont réussis. Je soutiens les hommes et les femmes qui s’attachent à élever des vins typés par ces terroirs de garrigues, maîtrisant les rendements, respectant leur spécificité. Les terroirs ont le potentiel pour que l’on y élève tout naturellement de grands vins racés, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue avec des cépages inappropriés. Pour certains, l’exagération des prix et certaines renommées bien trop récentes commencent à se dégonfler comme des baudruches.


    Accédez GRATUITEMENT aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    GRAND CAUMONT
    GRAND MOULIN
    MARTINOLLE-GASPARETS
    CASCADES (bl)
    MATTES-SABRAN
    SAINT-MICHEL Les CLAUSES
    SPENCER LA PUJADE
    CAMBRIEL (bl)
    FONTFROIDE
    GRAND-ARC
    VIGN. CAMPLONG
    CANOS
    TRILLOL
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    FABAS (bl)
    BARROUBIO
    BERTRAND-BERGÉ
    CLARMON
    COUPE-ROSES
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE
    ROUDENE
    VIEILLE (PSL)
    CLOS CENTEILLES
    GRAND GUILHEM
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    AGEL
    ENTRETAN
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI
    PEYREGRANDES (F)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS
    CLOTTE FONTANE
    COSTEPLANE
    ESTABEL CABRIÈRES
    FAMILONGUE
    GUIZARD
    CAVE ROQUEBRUN
    VALAMBELLE
    CROIX CHAPTAL
    MAS de CYNANQUE
    L'ESCATTES
    GRANDES COSTES
    PECH DE LUNE
    ARGENTEILLE
    CLOS BELLEVUE
    BOUSQUETTE
    GALTIER
    (MAS NUY)
    REYNARDIÈRE (F)
    SAUVAIRE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
    BARTHE
    DOMAINE DE BELLEVUE
    CASA BLANCA
    MAS ROUS
    TERRES DE MALLYCE
    LOUS GREZES
    MODAT
    PIÉTRI-GIRAUD
    GRESSAC
    Mas de MADAME
    MONTANA
    MOULINES
    SERRES (Malepère)
    LE SOULA
    MAS D'ESTELLE
    PLAINE-HAUTE
    Philippe NUSSWITZ


    Rouge

    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    BORDE-ROUGE
    FONTSAINTE
    VIEUX-MOULIN
    (PRIEURÉ de BUBAS)
    AURIS
    ROQUE-SESTIERE
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    MAS DE L'ONCLE
    CAVAILLES*
    LA GRAVE (bl)*
    PIQUE PERLOUP (bl)
    FAUZAN
    LAURIERS (PP)
    MAILLOLS
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    FLAUGERGUES
    FONTAINE-MARCOUSSE
    KARANTES
    MADURA
    MARION PLA
    JORDY
    (LÉGENDES)
    MONTPLO
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    BOURDIC
    COUME DU ROY
    Dom BRIAL*
    MAIRAN
    MILLE VIGNES
    MINGRAUT
    MAS DES QUERNES
    RIVES-BLANQUES
    (CLOS SAINT-GEORGES)

     Blanc

     

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    (SAINT-JACQUES D'ALBAS)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    (PRIEURÉ SAINT-JEAN DE BÉBIAN)
    (LA VERNÈDE)

     

    Rosé

  • La carte des millésimes et de leur évolution

     

     

     

    Ce qu’il faut savoir sur les millésimes : la Vintage Code ©

     
     

    Comment lire ce tableau ?

     

    Qu’est-ce qui la différencie de la multitude des autres cartes où les étoiles se mélangent aux notes ? Deux choses :

    La première c’est la rigueur, la sévérité même avec laquelle j’ai noté la qualité intrinsèque des millésimes, c’est-à-dire de la vendange. C’est la note du bas, en noir.

    La seconde chose, le “plus” de la Table Vintage Code, c’est sa seconde note (celle du haut, en bordeaux). Pour la première fois au monde, j’ai fait entrer un paramètre primordial : la valeur de la dégustation actuelle de chaque millésime !

    Pour 2014, c’est bien entendu une estimation de la qualité de la vigne qui est prise en compte, au moment où je “boucle” mon Guide, début Juillet. Cette note est donc appelée à évoluer et à s’affiner selon les conditions climatiques des mois qui précèdent les vendanges.

     
     

    Comprendre l’évolution

     

    Pour les vins, en effet, la qualité du millésime n’est pas suffisante en soi, c’est son devenir, son potentiel qualitatif, dans le temps, qui importe le plus. Il y a toujours un moment où les vins sont bons dans leur cycle de vie, Il n’y a pas de mauvais millésimes, il n’y a que des millésimes « délicats » ! Chaque année, cette note change, et il s’agira donc de noter, différemment ou non, selon l’évolution des vins, leur réelle valeur du moment.

    Prenons des exemples :
     

    À Bordeaux, dans la Vintage Code 2015, pour les vins rouges, le millésime 2004 est un millésime dont on parle peu. En valeur intrinsèque du millésime, j’ai noté 16 sur 20. Par contre, ce millésime se goûte très bien actuellement et permet d’attendre les millésimes plus “fermés” (2005 ou 2002), et je lui ai donc mis 19 sur 20.

     

    En Bourgogne, le millésime 2002 est un millésime mal connu. En valeur intrinsèque du millésime, j’ai noté 15 sur 20. Par contre, là encore, c’est un millésime qui est remarquable en ce moment, et je lui ai donc mis également 19 sur 20.

    Voilà tout l’intérêt de cette seconde note, celle de la valeur en dégustation actuelle. Grâce à elle, immédiatement, nous pouvons savoir quels sont les millésimes les meilleurs cette année, ceux qu’il faut attendre, ceux qui sont tombés. Pour les amateurs, les consommateurs, comme pour tous les professionnels (propriétaires, acheteurs, restaurateurs, cavistes…), c’est un véritable outil de travail qui permet de mieux choisir un vin, un millésime sans risque de se tromper.

     

     

     
     

    © Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite.

     

    CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE PDF HAUTE RESOLUTION

     

  • ARBOIS ET SEYSSEL SUR LA SELLETTE

    ARBOIS


    DOMAINE DANIEL DUGOIS

    DOMAINE DANIEL DUGOISDans la famille, nous sommesvignerons de père en fils et cultivons la vigne avec respect, depuis des dizaines d’années. Situées au coeur du triangle d’or (Arbois, Salins-les-Bains et Poligny), nos vignesbénéficient d’un sol particulièrement favorable à l’épanouissement descépages Trousseau, Ploussard mais aussi Savagnin et Chardonnay. Nous avons coutume de dire que le vin ressemble au vigneron qui les vinifie. Aussi, notre passion reste intacte et nos 10 ha de vignes sont cultivés en lutte raisonnée dans le respect du sol. Les terres d’argile rouge et solsargilo-sableux avec cailloux gréseux permettent la culture de cépagesauthentiques. Le plaisir que procurent nos vins, est pour nous la meilleure récompense de notre travail.
    On le voit avec ce Vin Jaune 2005, vendanges manuelles, pressurage pneumatique, après un débourbage de 20 heures, la fermentation alcoolique s’enclenche d’elle même avec deslevures indigènes.?La fermentation malolactique est réalisée avec des bactéries naturelles.? L’élevage se fait sous voile, en fût sans ouillageenviron 7 ans pendant lesquels le Savagnin va prendre le “goût Jaune”.?Le vin est puissant aux arômes de fruits secs, de bouche soyeuse, ronde avec une intensité bien parfumée en finale, de grande garde, à déguster sur un faisan à la crème. Le Vin de Paille 2008 est récolté en tout début de vendange, en ne prenant qu’une ou deux grappes par cep.?Elles sont transportées dans des cagettes sans être tassées.?Une 2e équipe fait unnouveau tri pour enfin les placer sur des claies grillagées dans une grange.?Le séchage durera 3 à 5 mois, permettant aux raisins une déshydratation de 70%.?Ainsi, les baies se concentrent en sucre et enarômes. Après pressurage des baies regorgeant de sucre, on obtient 15 à 18 l de moût pour 100 kg de raisin qui va alors fermenter lentement, avant de vieillir en fûts de chêne pendant au moins 2 à 3 ans. Bien sûr, cela donne ce vin harmonieux, mature, aux arômes de fruits blancs, avec en bouche des notes subtiles de miel, de pain d’épices, de rose et de citron confit, d’une grande persistance, alliant charme et structure.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Philippe Dugois 
    Nom du responsable : Philippe Dugois 
    Adresse : 4, rue de la Mirode 39600 Les Arsures 
    Téléphone : 03 84 66 03 41 
    Télécopie : 03 84 37 44 59 
    Contacter le Producteur
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/daniel.dugois 
    Site personnel : www.vins-danieldugois.com 

     

    SEYSSEL


    MAISON MOLLEX

    MAISON MOLLEXLa famille Mollex du Pays de Seysselse consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vins depuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha devignes, cultivées uniquement avec lecépage Altesse, aussi appeléRoussette de Seyssel. Aujourd’hui, c’est Jean-Luc et Sébastien qui ont repris le domaine et ils se feront un plaisir de vous accueillir au caveau pour une visite et une dégustation de leurs vins.
    Superbe Seyssel Vieilles vignes Roussette 2011, vinifié à bassetempérature à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur etbouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois. Le Seyssel La Tacconnière 2011, aux notes de fruits à chair blanche (poire, pêche), des notes florales (violette, tilleul) et minérales en finale, est parfait sur unpoisson d’eau douce comme sur une tartiflette. Remarquable Seyssel Closde la Péclette 2011, à dominante de fleurs blanches et de noix, d’une belle persistance, dense au nez comme au palais, mêlant élégance et structure. Leur Roussette de Seyssel cuvée La Tacconnière 2010, fermentationalcoolique très lente, pas de fermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois, très agréable à l’apéritif ou des crustacés. La Mondeusesols argilo-calcaire et molasses d’alluvions glaciaires, est une référence. Excellent Seyssel Méthode Traditionnellebrut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteille, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant de 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse de ce très joli vin, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes(amande, pêchefleurs...).

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Jean-Luc et Sébastien Mollex 
    Nom du responsable : Jean-Luc et Sébastien Mollex 
    Adresse : 161, place de l'Eglise 01420 Corbonod 
    Téléphone : 04 50 56 12 20 
    Télécopie : 04 50 56 17 29 
    Contacter le Producteur
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/maisonmollex 
    Site personnel : www.maison-mollex.com 

     
  • DEUX SUPERBES AUXEY-DURESSES A PRIX DOUX

     


    AUXEY-DURESSES Domaine Michel PRUNIER et Fille

    Domaine Michel PRUNIER et Fille 

    (AUXEY-DURESSES)

    Route de Beaune
    21190 Auxey-Duresses
    Téléphone :03 80 21 21 05 
    Télécopie : 03 80 21 64 73 
    Email : domainemichelprunier-fille@wanadoo.fr 
    Site : www.domainemichelprunieretfille.com 

    Au sommet. Une Propriété familiale depuis 4 générations (12 ha). 
    "Pour ce millésime 2013, nous explique Michel Prunier, nous avons eu des incidents climatiques, notamment pluvieux sur la floraison, mais un bel été qui a permis de faire un vin sur le fruit avec une belle acidité, une belle couleur, plus souple, à consommer plus rapidement. En fait, c’est unmillésime qui répond à la demande, des vins qui s’attendent moins. En 2014, nous proposons les blancs 2012, belle maturité avec un bel équilibre floral et fruité, d’une belle ampleur. Les rouges 2011 sont sur la nervosité, avec une acidité fondue, de garde, et les rouges 2012 sont très prometteurs avec une belle structure tannique.
    Le 2012 a été un millésime très difficile dans son ensemble, raconte Michel Prunier, qui a commencé par quelques gelées printanières, suivies par un été très humide. Heureusement, le beau temps est revenu fin juillet, début août, mais avec de nombreux orages. On a eu une très belle maturité, les rouges ont une très belle couleur, du fruit et une belle structure tannique. Lesblancs, de faible récolte, seront peut-être un petit peu plus ronds, mais je peux affirmer que c'est d'une très bonne qualité, très sur le fruit et très plaisant." 
    Au sommet avec cet Auxey-Duresses Premier Cru Clos du Val rouge 2010, sol argilo-calcairevignes âgées de 38 ans, vendange manuelle avec table de tri à la vigne, élevage de 18 mois en fût avec 25 % de fûts neufs... un vin de couleur grenat, aux tanins soyeuxet riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et très fin, de belle structure parfait sur des gibiers, ou unfromage moelleux. Le Volnay Premier Cru Les Caillerets 2010, issu de vignes de 53 ans et 23 ans à parts égales, sur un sol silico-calcaire (élevage 18 mois en fûts dont 25% de neufs), bien classique de son appellation, très coloré, au nez dominé par les fruits mûrs (griotte, framboise), est un vin tout en velours. Beau 2009, de jolie robe grenat soutenu, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus), aux tanins soyeux. Goûtez aussi le Meursault Les Clouds 2009, riche au nez, avec des notes de rose, de pêche, d'amande et d'aubépine, à la fois charpenté et distingué, d'une belle onctuosité et d'une ampleur certaine. Beau Beaune Premier Cru les Sizies 2009, sol calcaire marneux, issu de très vieilles vignes de plus de 78 ans, élevé 18 mois en fûts dont 25% de neufs, au nezcaractéristique de l'appellation, à dominante de fruits cuits et de fumé, alliant charpente et rondeur. Le Pommard Les Vignots 2008,vignes de 24 ans, même sol, élevage 15 à 18 mois en fûts dont 25% de neufs, chaleureux, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre en finale, un vin qui révèle des tanins puissants et très fins à la fois, idéal sur un gibier d'eau, degarde. L'Auxey-Duresses blanc Vieilles vignes 2011, sol silico calcairevignes âgées de 78 ans, élevage en fût pendant 1 an avec 15 % de fûts neufs, est distingué, de belle robe, riche, avec ces saveurs si caractéristiques de fruits jaunes mûrs et de grillé en finale. Goûtez le Chorey-les-Beaune les Beaumonts rouge 2010, sol calcaire marneux zone de plaine. vignes âgées de 45 ans, élevage de 1 an enfûts, associant finesse et structure en bouche. Michel Prunier, diplômé d'un BTA au lycée viticole d'Avize en Champagne, élabore lui-même un Crémant de Bourgogne issu d'un assemblage d'Aligoté, de Chardonnay et de Pinot Noir, Médaille d'Or au concours National des Crémants de France, d'une belle rondeur, aux connotations de fleurs blanches et d'amande, de mousse crémeuse.
     
    Jean-Pierre DICONNE

    Jean-Pierre DICONNE 

    (AUXEY-DURESSES)

    Rue de la Velle
    21190 Auxey-Duresses
    Téléphone :03 80 21 25 60 
    Télécopie : 03 80 21 26 80 
    Email : contact@domaine-diconne.fr 

    Une place enviable dans le Classement et une grande réussite avec cet Auxey-Duresses Premier Cru Les Duresses rouge 2011, alliant rondeur et puissance en bouche, complexe et subtil à la fois, riche et structuré, un vin qui sent la violette, la framboise et la cerise, d’excellente garde. L'Auxey-Duresses Premier Cru Les Grands Champs rouge 2011, tout aussi typé, tout en bouche, aux connotations de mûre et de sous-bois, a des tanins équilibrés et mûrs, un très joli vin, où l’on retrouve au palais des nuances de fraise et de cuir. 
    Remarquable Meursault Clos des Luchets 2011, de bouche délicate dominée par des nuances d'agrumes et de brioche, de belle structure, de robe brillante, tout en arômes, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité. Le Meursault Les Narvaux 2011, finementbouqueté (aubépine, rose), est de bouche subtile, persistante et également très parfumée (fruits frais jaunes, amande, pain grillé). 
    Excellent Auxey-Duresses Vieilles Vignes blanc 2011, au nez de fleurs et de fruits secs, un vin tout en harmonie comme cet autreAuxey-Duresses blanc Terres Folles 2011, séduisant par sa vivacité au palais avec ces nuances de poire et de lis. 
     
  • QUELS PLATS SUR LES MEILLEURS CRUS DU HAUT-MEDOC, A PRIX DOUX ?

     

     

    Château TOUR-du-ROC

    Château TOUR-du-ROC 

    (HAUT-MÉDOC)
    Philippe et Emmanuel Robert
    1, rue de l'Église
    33460 Arcins
    Téléphone :05 56 58 90 25 
    Télécopie : 05 56 58 94 41 
    Email : tourduroc@wanadoo.fr 
    Site : www.chateautourduroc.com 

    Toujours une très belle place dans le Classement pour cette propriété familiale depuis plusieurs générations, qui s'étend sur 12 ha de croupes graveleuses très bien exposées (pas de désherbage chimique, vendanges manuelles, vinification traditionnelle avec longue cuvaison de 3 semaines, élevage en fûts de chêne pendant 12 mois...). 
    Beau Haut-Médoc 2010, au nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d'épices et de truffe, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, très équilibré, très chaleureux, de garde. Le 2008, médaille d'Argent au concours des Grands Vins à Mâcon 2010, aux tanins denses, aux senteurs de cerise noire et d'humus, est ample et structuré, très persistant, de belle évolution. "Ce 2008 est un vin tannique, précise Emmanuel Robert, fruité, avec une belle robe, de garde et le 2010 est un grand millésime, très fruité, très rondavec une grande capacité de vieillissement."
    Le 2007, médaille d'Argent au concours Bordeaux Vins d'Aquitaine 2009, aux connotations de petits fruits à noyau et d'épices, riche,charnu et dense, avec de la matière et des tanins, un vin puissant, d'une belle harmonie. Beau 2005, intense et coloré, aux senteurs decassis, de cannelle et de poivre, corsé, ample, avec des tanins très structurés, un vin riche en arômes, de fort belle évolution comme le 2004, au nez de petits fruitsferme et suave, très équilibré, richement bouqueté, qui est un très joli vin, que l’on vous conseille sur un faisan au chou ou des côtes de porc aux haricots. 
     

     

    Domaine CHALET de GERMIGNAN

    Domaine CHALET de GERMIGNAN 

    (HAUT-MÉDOC)
    Luc Monlun
    139, avenue de la Boétie
    33320 Le-Taillan-Médoc
    Téléphone :05 56 05 70 30 et 05 56 05 41 94 
    Télécopie : 05 56 95 82 34 
    Email : monlun.luc@wanadoo.fr 

    Un domaine de 6 ha de vignes. Très réussi Haut-Médoc 2012 (Cabernets majoritaires), élevage de 18 mois en cuves et barriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, un vin de robe soutenue et brillante, riche, d'une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), ample, vraiment excellent. Tout en bouche, le 2010 est charnugénéreux, au nez dominé par l'humus et les petits fruits rouges à noyau, ample et gras, très classique de ce grand millésime. Parfait aujourd’hui, le 2007, de belle robe, associe une finesse tannique à une rondeur persistante, ample et parfumée, légèrement épicé, à prévoir notamment sur une poule faisane pochée au céleri.

     


    Château de COUDOTHAUT-MÉDOC Château de COUDOT

    Château de COUDOT 

    (HAUT-MÉDOC)
    J. Blanchard
    9, impassse de Coudot
    33460 Cussac-Fort-Médoc
    Téléphone :05 56 58 90 71 
    Télécopie : 05 57 88 50 47 
    Email : ch.coudot@wanadoo.fr 
    Site : www.chateaudecoudot.fr 

    Le terroir du Château de Coudot est assis sur les deux types de graves que l’on rencontre sur Cussac Fort-Médoc : des graves du Mindel I et des graves du Mindel II. Le Cabernet-Sauvignon (60%) occupe les graves de la terrasse, le Merlot (35%) se plait dans les terres plus légères et le Cabernet franc (5%) trouve son équilibre sur des sols secs et bien drainés. Le vignoble dans la tradition médocaine : taille à deux astes avec trois bourgeons par aste, épamprages, effeuillages, vendanges en vert si nécessaire…Tous ces travaux sont effectués dans le plus grand respect de la vigne afin d'obtenir des raisins de la meilleure qualité possible. Les vignes sont alimentées exclusivement par des apports de matière organique naturelle déterminés en fonction d'analyses de sols régulières. Que ce soit pour la culture de la vigne ou dans les processus de vinification, le respect de l'environnement est un impératif pour les trois frères Blanchard, Joël, Daniel et Rémy.
    Voilà un beau Haut-Médoc 2011, qui porte haut son appellation de Cru Artisan, classique, issu de vignes d'une trentaine d'années, fort bien élevé 12 mois en barriques, de robe rubis pourprecharnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution, médaille d’Argent au concours de Paris. Remarquable 2010, de belle robe pourpre, un vin riche et généreux, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle, aux tanins fermes, d'une jolie concentration. Beau 2009, auxtanins puissants mais soyeux, au nez complexe et subtil, dominé par des nuances de griotte et de poivre, un vin amples et persistant en finale, aux tanins harmonieux et riches, très classique du millésime, médaille d'Or au concours de Lyon 2011. 


    Château d'ESTEAUHAUT-MÉDOC Château d'ESTEAU

    Château d'ESTEAU 

    (HAUT-MÉDOC)
    Serge Playa

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 57 02 
    Télécopie : 05 56 59 59 60 
    Email : playa.serge@neuf.fr 
    Site : www.chateaudesteau.com 

    Depuis près de trente ans, Serge Playa a entrepris son grand oeuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIe siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d'Esteau existait déjà lorsque Belleyme, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l'urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l'essentiel demeure : 4 ha d'un terroir où la gravegaronnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d'une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec unecuvaison longue qui assure l'extraction des arômes, et l'élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l'Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise enbouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l'été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d'être prêts à la commercialisation.
    Depuis 2009, le Château d'Esteau produit un Second Vin, la cuvée 7 & +, issu principalement de sesjeunes vignes, et dans lequel le Cabernet-Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin.

    Excitez donc vos papilles avec ce Haut-Médoc 2011, complexe, aux tanins fermes et soyeux à la fois, un vin qui mêle concentration aromatique et souplesse, aux arômes d'épices et de griotte, avec, en bouche, des nuances de fruits confits et de sous-bois. "Ce 2011 (65% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc) a une robe d’intensité moyenne, nous dit Serge Playa, un vin aux notes fruitées et fumées au nez, attaque souple puis volume en bouche, une structure correcte, un vin bien équilibré." 

    Le 2010 et remarquable, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d'une grande harmonie, très parfumé,séveuxgénéreux et persistant. Beau 2009, d'un grand classicisme, de couleur pourpre, bien corsé mais très fin, avec ces notes de mûre et de cassis, qui mêle rondeur et charpente. Le 2008, un vin de belle teinte foncée, est parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômesde sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance.
     
     

    Château FONTESTEAU

    Château FONTESTEAU 

    (HAUT-MÉDOC)
    Dominique Fouin

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 52 76 
    Télécopie : 05 56 59 57 89 
    Email : info@fontesteau.com 
    Site : www.fontesteau.com 

    Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un environnement naturel de 100 ha, dont 32 devignes, qui est protégé dans les principes de lutte raisonnée et minimise l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlotnoir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire.Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d'une régulation thermique,cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an...

    "Le millésime 2012 est une réussite ici, comme le souligne Marco Balsimelli (œnologue du Laboratoire Boissenot) : "les reflets violets soutiennent une belle robe rouge rubis profond. Ensuite, ce vin dévoile une gammearomatique intense allant de la cerise aux notes empyreumatiques de grillé et toasté, en passant par une touche de poivre. La bouche,charnue, présente du volume et du gras, tout en gardant de la fraîcheur qui donne tension et persistance. La dégustation de ce 2012 s’achève sur des tanins présents et fondus, qui lui confèreront, après élevage, un bon potentiel de garde."

    On patiente avec ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2011, issu des Cabernet-Sauvignon (49%), Merlot (48%), Cabernet franc (3%), aux notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe noire, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. 

    Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, un vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d'Or Challenge International du vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d'une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d'une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d'épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente, de garde également. Le 2007 est équilibré et fin, très typé, classique de sonTerroir, avec une attaque ronde et soyeuse en bouche. Le 2006, corsé, bien équilibré, est persistant, au nez dominé par les sous-bois et les petits fruits noirs très mûrs, un vin complet qui séduit par sa richesse aromatique, de très bonne garde. Le 2004 est tout en séduction, au nez subtil, avec ces notes de fumé et de cassis, aux tanins puissants mais fins. Profitez des sept chambres du gîte. 

    Château HENNEBELLE

    Château HENNEBELLE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre Bonastre
    21, route de Pauillac
    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 94 07 
    Télécopie : 05 57 88 51 13 
    Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-hennebelle.com 

    Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs depuis cinq générations de père en fils, qui ont apporté leur savoir-faire et donné à leurs vins une qualité croissante au fil du temps.
    Savoureux Haut-Médoc 2010, intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche etgénéreux, de garde comme le 2009, au parfum de griotte et de sous-bois, d’une belle couleur profonde, corsé et ample, de bouche puissante, très typé, un vin charnu et structuré. Le 2008, riche en couleurcorsécharpenté, est un vin qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche puissante, prometteur. Le 2007 associe structure et finesse, de couleur grenat, ample et corsé, aux tanins bien équilibrés, un vin ferme et parfumé, très réussi. Excellent 2006, aux arômes de pruneau et de petits fruits rouges, aux tanins qui commencent à se fondre, gras, avec des notes de fruits surmûris et de pruneau, bien typé, de robe rubis profond, associant structure et élégance.

    Château HOURTIN-DUCASSEHAUT-MÉDOC Château HOURTIN-DUCASSE

    Château HOURTIN-DUCASSE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Scea des Vignobles Marengo
    BP 89
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43 
    Télécopie : 05 56 59 52 77 
    Email : contact@hourtin-ducasse.com 
    Site : www.hourtin-ducasse.com 

    Vignoble de 30 ha, dont 25 de vignes d'un âge moyen de 15 à 20 ans. Mise en place depuis 1997 d'un programme d'arrachage et de replantation à raison d'un hectare par an pendant 23 ans, qui se terminera en 2020 où l'ensemble du vignoble sera vendangeable aux nouvelles normes en 2023, date-butoir imposée pour l'appellation. Une sélection rigoureuse des raisins et des cuves amènent à une production d'environ 80 000 bouteilles.
    Coup de cœur pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d'excellente garde comme ce 2009, gras et complexe, intense et charmeur, bien marqué par son terroir, riche en couleurcorsécharpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante. Le 2008 mêle puissance et distinction, très classique, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs. Le 2007, médaille de Bronze au concours Féminalise de Beaune, tout en senteurs, d'une belle ampleur, sent les fraises des bois et l'humus, de bouche charpentée et souple à la fois. Le 2006 est plus riche, de bouche séveuse, avec des parfums subtils (cassishumus), puissant mais distingué, avec une finale très harmonieuse. Le 2005 développe un nez puissant dominé par les fruits rouges cuits, un vin intense, de garde. Goûtez le joli rosé Les Roses de Marie, gourmand, franc et vivace.

    Château de LAMARQUEHAUT-MÉDOC Château de LAMARQUE

    Château de LAMARQUE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d'Évry

    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 90 03 
    Télécopie : 05 56 58 93 43 
    Email : lamarque@chateaudelamarque.fr 
    Site : www.chateaudelamarque.com 

    Ce beau vignoble de Haut-Médoc (en restructuration 7500 pieds/ha) compte 35 ha de vignes sur un terroircomposé de graves garonnaises du quaternaire. L'encépagement classique de l'appellation est réparti de 45% de Cabernet-Sauvignon, 15% Cabernet franc, 35% Merlot et 5% Petit Verdot. Lesvignes de 40 ans, taillées en Guyot double, bénéficient d'une culture raisonnée, les vendanges vertes assurent aux plus belles grappes de mieux s'épanouir, l'effeuillage, un ensoleillement maximum. La vinification est supervisée par Jacques et Éric Boissenot. Avant la fermentationalcoolique, des "saignées" sont effectuées sur chaque cuve afin d'obtenir une meilleure concentration. Celles-ci sont vinifiées séparément et donnent naissance à un vin de saignée, un excellent Rosé dénommé Noblesse. Les meilleures cuves constitueront le Grand vin Château de Lamarque.
    Cette forteresse médiévale aux grandes murailles dont les murs les plus anciens datent du XIe siècle. Aristocrates, chevaliers et maréchaux se sont succédés dans ce haut lieu historique jusqu'au Comte de Fumel qui l'acheta en 1841, c'est son descendant direct Pierre-Gilles Gromand d'Évry qui l'habite aujourd'hui avec son épouse. 
    Voila en effet un remarquable Haut-Médoc 2011, dense, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique importante et très équilibrée. Le 2010 est de couleur rouge sombre, de bouche dense etaromatique, un vin chaleureux, souple, d'une belle matière élégante, aux tanins fins et enrobés, d'une belle finale persistante, prometteur. Le 2009, gras, tout en complexité au nez comme en bouche, avec des connotations de pruneau, légèrement épicé comme il le faut, poursuit sa belle évolution. Le 2008 est un beau millésime, de robe intense, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes caractéristiques d'épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins très équilibrés, d'excellente évolution. Le 2007, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, un vin qui développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche. Savoureux 2006, aux puissants arômes defruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche bien soulignée par des tanins vifs, nets, un vin d'une belle persistance, très prometteur. Beau 2005, charpentécharnu, de robe pourpre soutenu, au nez légèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse. 
    Goûtez leur autre Château Cap de Haut, est issu d'un vignoble mitoyen dans la même appellation Haut-Médoc. Les 11 ha de vignesd'une trentaine d'années d'âge moyen sont plantées sur un joli terroir très graveleux du quaternaire. L'encépagement est composé de 39% de Merlot, 45% de Cabernet-Sauvignon et 16% de Cabernet franc. Le 2010 est coloré, très classique, ferme, très équilibré, tout en nuances, au nez dominé par le cassis et la framboise mûre, de bouche ample et complexe. 

    Château Le MEYNIEU

    Château Le MEYNIEU 

    (HAUT-MÉDOC)

    Domaines Pedro
    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 73 32 10 
    Télécopie : 05 56 41 98 89 
    Email : ddompedro@aol.com 
    Site : www.domaines-pedro.com 

    Propriété de 45 ha dont 30 de vignes et une charmante demeure du XIXe siècle.
    Belle place dans le Classement pour ce Haut-Médoc 2010, de couleur rubis sombre, biencharpenté, tout en nuances aromatiques, aux tanins puissants, aux senteurs complexes où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois. Superbe 2009, au nez d'humus et de groseille, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin charnu et structuré, d'une belle longueur. Le 2008, coloré, riche et parfumé (cassis, fumé), mêlant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse où l'on retrouve les fruits macérés et les sous-bois, de garde. Le 2007, aux nuances de mûres et de grillé, aux tanins d'une grande suavité et une belle ampleur en bouche, vraiment réussi. Le 2006, au nez de cassis et d'humus, de couleur profonde, un vin ample, associant rondeur et richesse, très parfumé, bien typé, aux notes giboyeuses et de mûre, auxtanins riches et soyeux à la fois. Le 2005, corsé et rond à la fois, de robe grenat profond, un bien joli vin qui développe des notes de fruits cuits bien caractéristiques, de bouche puissante etsouple, de bonne base tannique, de garde
    Leur Saint-Estèphe Château Lavillotte 2010, typé, de couleur grenat profond, est un vin dense et riche, aux nuances de cassis et de cerise macérés, de bouche corsée et parfumée, de belle charpente, harmonieux, de garde. Dans la lignée, le 2009, aux notes d'épices et de sous-bois, a des tanins puissants et soyeux à la fois, une bouche complexe, d'une belle finale, d'excellente évolution comme le 2008, tout en couleur et en matière, aux senteurs persistantes d'humus et de cerise noire, un vin avec des nuances subtilement poivrées. 

    Château REYNATS

    Château REYNATS 

    (HAUT-MÉDOC)
    Jean-Claude Gallier
    2, chemin des Noyers
    33250 Cissac-Médoc
    Téléphone :05 56 59 58 30 
    Télécopie : 05 56 59 58 30 
    Email : jcgallier@orange.fr 
    Site : www.chateaureynats.com 

    Domaine de 5 ha plantés sur sol argilo-calcaire et graveleux, des vignes de 25 ans en moyenne, un encépagement équilibré (40% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc, 5% Petit Verdot), la totalité de la production est élevée en fûts de chêne (35% de barriques neuves). 
    Beau Haut-Médoc Héritier Reynats cuvée Prestige 2010, charnu et concentré, un vin riche enbouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d'humus, d'une grande harmonie, de garde, comme le 2009, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, bien corsé, qui poursuit son évolution. 
    Le Haut-Médoc Cru Bourgeois 2010 est riche, parfumé, structuré, très élégant, aux tanins riches et veloutés, tout en finesse aromatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonnegarde. Savoureux 2009, bien charnu comme il se doit, un vin qui sent bon la griotte et les sous-bois, séduisant, d'un beau volume en bouche souligné par des tanins fins et denses à la fois. "Le 2009 est l'année de rêve, précise Jean-Claude Gallier. Une fleur précoce, homogène et simultanée sur l'ensemble de la propriété, des conditions météorologiques idéales : beau temps sec tout l'été, quelquesgouttes de pluie début septembre, et pour finir, des vendanges sous un soleil radieux avec des nuits fraîches." Le 2008, de robesoutenue, un vin bien charnu, aux senteurs de groseille et d'humus caractéristiques, de très bonne évolution. Excellent 2007, de robepourpre, au nez persistant, avec des nuances de cuir et de cassis, aux tanins fermes, tout en bouche.

    Château SAINT AHON

    Château SAINT AHON 

    (HAUT-MÉDOC)
    Françoise et Nicolas De Courcel
    57, rue Saint-Ahon
    33290 Blanquefort
    Téléphone :05 56 35 06 45 
    Télécopie : 05 56 35 87 16 
    Email : info@saintahon.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateausaintahon 
    Site : www.saintahon.com 

    Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIIe siècle, le Château Saint Ahon, est l'un des cinq derniers domaines viticoles de la commune de Blanquefort, établi sur 40 ha, dont 31 de vignes, l'ensemble situé à 25 minutes du centre de Bordeaux. En 2003, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel choisissent de quitter Paris avec leurs enfants pour s'installer à Saint Ahon et redessiner un avenir à la propriété dans le contexte bien engagé de la crise viticole. 
    Bien convaincus que “seule une belle vigne peut donner un bon vin” les choix sont résolument tournés vers les savoir-faire actuels : gestion parcellaire du vignoble, drainage des parcelles, agriculture respectueuse de l’environnement limitant l’impact sur le milieu naturel, travail du sol, travaux en vert, mais aussi, thermorégulation, choix de barriques adaptées…
    Mais l’avenir de Saint Ahon passe également par l’œnotourisme ! Dès 2009, un gîte et une salle de réception accueillent mariages, séminaires professionnels, vacanciers et soirées musicales. À l’été 2011, le Château Saint Ahon ouvre définitivement ses portes à l’œnotourisme avec “La Petite Boutique de Saint Ahon”, une boutique de vins et d’épicerie fine, et “Les Jardins de Mirabel”, un parcours œno-ludique au coeur de la propriété. Ces deux activités viennent compléter et parfaire l’offre oenotouristique déjà existante. Fin 2013, le Château compte deuxnouveaux gîtes et une aire de stationnement de camping-car !

    Le domaine est conduit en agriculture raisonnée depuis 2005 et se trouve encore aujourd’hui dans une phase de restructuration profonde et qualitative. En effet, les porte-greffes et cépagessont choisis en fonction des différentes typicités de sols. En 2011, la certification Haute Valeur Environnementale niveau 2 vient récompenser tous ces efforts en matière d’agriculture raisonnée.

    Tout cela se retrouve dans ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2011, médaille d’Argent au concours de Paris, ample, tout en bouche, une réussite, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois. Remarquable 2010, médaille d'Or au concours général de Paris, beau vin de robe rubis foncé, volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliantfinesse et structure, de garde

    Le 2009, médaille de Bronze à Mâcon, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et laframboise, bien charnu comme il le faut, est un vin qui développe beaucoup de volume. Le 2008, médaille d'Or au concours des grandsvins de France Mâcon 2011, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, médaille de Bronze à Mâcon 2010, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d'arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), est à apprécier sur une omelette aux truffes. 

    Château TOUR-MARCILLANET

    Château TOUR-MARCILLANET 

    (HAUT-MÉDOC)
    Marc Ponsar - Vignoble Ponsar-Mahieu

    33112 Saint-Laurent-Médoc
    Téléphone :05 56 59 92 94 et 06 89 99 18 01 
    Télécopie : 01 43 20 14 75 
    Email : info@chateau-tour-marcillanet.fr 
    Site : www.chateau-tour-marcillanet.fr 

    Le château, maison noble appelée autrefois Goulefaisan, fut construit au XIVe siècle. Installés en 1991, Marc et Claire Ponsar ont entrepris des travaux dans la vigne et dans le chai pour redonner la place qu'il mérite à ce Cru Bourgeois situé non loin de Pauillac et de Saint-Julien, sur une croupe de graves garonnaises assurant un drainage parfait.
    Un excellent Haut-Médoc 2010, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, tout en nuances aromatiques, très bien charpenté, d’un bel équilibre gustatif, aux taninsdenses et savoureux. Le 2009, charnu et souple, tout en arômes, allie en bouche rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale, et se débouche sur un navarin d'agneau. Le 2008 est riche en arômes, d’une belle ampleur avec beaucoup d’élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nezcomme au palais. 

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu