Avertir le modérateur

  • Cinq jolis vins de Bordeaux à prix très sages

    Château PUY D'AMOUR

    En 1998, Murielle et Johann Demel, animés d'une même passion pour la vigne et le vin, reprennent ce vignoble de 14 ha, puis, le choix est fait pour l'agriculture biologique par respect pour l'environnement et le plaisir de travailler en harmonie avec la nature. Vendanges mécaniques et manuelles sur les jeunes vignes, tris manuels. élevage en cuves béton ou en barriques suivant les cuvées. 
    Savoureux Côtes-de-Bourg le Puy d'Amour 2010, coloré, alliant charpente et velouté en bouche, très parfumé, très réussi, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes très séduisants de cassis et de sous-bois. La cuvée Grains de Folie N°5 2010, au nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges mûrs, est tout en harmonie, un vin aux tanins fermes mais soyeux. Excellent 2009, structuré, aux notes subtiles de petits fruits surmûris, un vin généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs. On n'hésite toujours pas.

    Murielle et Johann Demel

     

    Château la TUILERIE du PUY

    Une histoire de famille (depuis 1616) et de passion, pour cette propriété qui domine la vallée du Dropt au coeur de l'Entre-Deux-Mers
    Beaucoup de vins appréciés, dont leur Bordeaux Supérieur cuvée Grand Chêne 2011, bien élevé,harmonieux, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de fruits rouges frais, de bouche ample et fondue (7,80€). Le Bordeaux Supérieur rouge 2011, aux tanins souples et bien équilibrés, au nez intense, est de bouche harmonieuse et persistante, (5,90€). Le Bordeaux Supérieur rouge 2010 cuvée Le vigneron inconnu dégage des nuances épicées, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces senteurs de mûre et d'humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins fermes, qu'il faut laisser se fondre (12,50€).
    Régulièrement réussi, leur Entre-Deux-Mers cuvée 1616 2010, qui est le fruit d'un assemblage desvignes historiques du château à une sélection de bois rares (les raisins sont récoltés de nuit et fermentent directement dans des barriques neuves), est un vin un vin gras, de jolie robe dorée, trèsrond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d'amande et pêche (17€). JoliBordeaux rosé 2012, un vin vif et parfumé, aux connotations fruitées, de finale ronde, de bouche franche, à déboucher avec une quiche aux lardons (5,50€), un vin franc et fruité comme l'Entre-Deux-Mers Tradition 2012, au bouquet délicat de fleur d'acacia, bien équilibré, à déboucher sur unbouquet de crevettes grises (5,20€). Aucune hésitation.

    Monika et Jean-Pierre Regaud

     

    Vignobles CHAIGNE ET FILS

    Une histoire de passion familiale pour ce domaine de 42 ha. Des ancêtres cultivateurs sont retrouvés depuis au moins 6 générations sur ce domaine familial viticole du bordelais.
    Dès le début du XXe siècle, les arrières grands-parents, puis les grands-parents du propriétaire actuel Régis Chaigne exploitent des terres et vignes à Cantois d'une part (lignée paternelle) et à Saint-Laurent-du-Bois (lignée maternelle). Régine et Jean-Claude, les parents de Régis, spécialisent l'exploitation en vigne à partir du début des années 1970, sélectionnent leurs terroirs, modernisent l'outil de vinification, réalisent les premières mises en bouteilles de Bordeaux rouge etblanc en 1975, destinées à une clientèle d'amis qui se développe par le bouche à oreilles.
    Régis s'associe à ses parents en créant avec eux "Vignobles Chaigne et Fils" en 1992. Il poursuit le développement, acquiert de nouvelles parcelles, développe la vente aux professionnels, modernise le chai, constitue progressivement une équipe.
    Le tout est sympathique comme le Bordeaux blanc Château Ballan-Larquette 2012 , finement bouqueté, qui mêle fraîcheur et rondeur, au nez citronné (5,60€). Très joli Bordeaux Clairet 2012, vraiment très réussi, de bouche franche, aux arômes de fruits frais et de rose, d'une finale parfumée, à déboucher sur un soufflé au fromage (6€). Le Bordeaux Rouge 2010, aux notes de mûre et d'humus, aux tanins ronds, de bouche charnue, parfait sur une grillade (5,90€). Plus puissant, le Bordeaux Supérieur Château Peynaud 2009 est de couleur grenat, riche et parfumé (griotte, sous-bois), coloré et charnu, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, un vin qui emplit bien la bouche (8,30€). Il y a également cet Entre-Deux-Mers Domaine de Ricaud 2012 aux notes de pomme avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, bien parfumé, tout en bouche (6€). Le rapport qualité-prix-plaisir se passant de commentaires, on ne peut pas hésiter.

    Eléonore et Régis Chaigne

    Château Ballan-Larquette
    33540 Saint-Laurent-du-Bois
    Tél. : 05 56 76 46 02
    Fax : 05 56 70 40 90
    Email : regis@chaigne.fr
    www.chaigne.fr

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
     

    Château Le BERNAT

    Cette propriété de 6 ha sur sol argilo-calcaire (80 % Merlot, 20 % Cabernet-Sauvignon, vignes de 37 ans, vendanges manuelles avec tris, pas de levurage, cuvaisons de 25 jours). 
    J'ai apprécié ce Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de robe rouge sombre, aux notes épicées et minérales, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finessepersistante, vraiment très réussi. Le 2009, au nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d'épices et de truffe en bouche, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, très équilibré, chaleureux. Joli 2007, d'une belle robe de couleur intense et soutenue, d'un très bel équilibre en bouche, velouté. Très savoureux 2005, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d'humuscharnu grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, médaille de Bronze à Paris en 2007. Le 2004, médaille d'Argent Paris 2006, avec des notes d'épices et d'humus, tout en finale, est généreux. Toujours aucune hésitation.

    Pierre-Jean et Liliane Le Roy

    1, Champs des Boys
    33570 Puisseguin
    Tél. : 05 57 74 58 54
    Fax : 05 57 74 59 02
    www.chateaulebernat.com

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
     

    Château CROIX du TRALE

    Un vignoble familial de 12 ha, dont les premières parcelles de vignes ont été plantées en 1948 par le grand-père paternel des propriétaires actuels. Encépagement à parts égales de Cabernets-Sauvignon et de Merlot. Le travail se fait en famille, la vinification s'effectue en cuves Inox et le vieillissement en barrique de chêne durant 12 mois.
    Goûtez le Haut-Médoc 2010, structuré et tout en charme, riche et persistant, aux tanins amples et des nuances de griotte mûre et d'humus. Excellent 2010, aux tanins puissants, de charpente élégante, aux connotations de griotte, de musc et de poivre, velouté en bouche, très abordable (8€). Savoureux 2009, aux tanins fondus, au bouquet délicat, aux nuances caractéristiques de petitsfruits mûrs légèrement épicés, de bouche puissante, de bonne base tannique et d'excellente évolution (8,20€). Le 2008, qui allie une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d'épices en finale, est un vin tout en subtilité, charpenté et riche. On n'hésite pas.

    Scea Michel Négrier

    3, route du Trale
    33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
    Tél. : 05 56 59 72 73 et 06 03 61 14 29
    Fax : 05 56 59 75 70
    Email : chateaucroixdutrale@orange.fr

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
  • Val de Loire : les blancs incontournables

    79-2.jpgANJOU-SAUMUR
    J’aime retrouver ces hommes et ces femmes qui s’attachent à défendre leur personnalité. Peu d’autres vins peuvent “copier” les meilleurs crus de la région, marqués par ces sols de tuffeau ou de roche calcaire en parfaite osmose avec les cépages Cabernet franc et Chenin, le premier s’épanouissant sûrement le mieux ici, dans cette région où il fait bon s’octroyer quelques étapes gourmandes et historiques. De Champigny à Beaulieu-sur-Layon, du Puy-Notre-Dame à Parnay, la région est riche en terroirs et en saveurs, avec des blancs secs très agréables, des rouges puissants et colorés, au nez de violette comme ceux de Saumur-Champigny.
    Superbes liquoreux (Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux…), qui atteignent les sommets depuis quelques années, et peuvent inquiéter d’autres vins liquoreux qui auraient tendance à s’endormir sur leurs lauriers. Les Crémants de Loire, du brut au demi-sec, bénéficient d’un rapport qualité-prix-plaisir réel. Leur élaboration est soumise à des règles strictes. Le rendement de base est de 50 hl/ha soit 7 500 kg de vendanges. Les vendanges manuelles, le pressurage soigné, l’art des assemblages et une seconde fermentation de 1 an au moins (qui peut atteindre 18 mois) en bouteilles dans les caves de tuffeau leur confèrent une fine mousse et des arômes délicats qui varient selon les terroirs. 
    Dans les trois couleurs, en secs, moelleux ou en vins de mousse, les meilleurs sont dans mes Classements.

    PAYS NANTAIS

    J’ai débuté dans cette région, et j’y suis donc attaché, car ils méritent d’être appréciés à leur juste valeur, notamment en tenant compte de leur véritable potentiel d’évolution et de prix particulièrement abordables.
    La typicité est notamment liée à la mise en bouteilles sur lie, qui consiste à laisser les vins reposer sur leur lie durant 4 ou 5 mois après leur fermentation jusqu’à leur embouteillage. Elle permet de protéger le vin de l’oxydation et lui confère une fraîcheur et un perlant caractéristique, grâce à une présence importante de gaz carbonique (un Muscadet sur lie en contient deux fois plus qu’un Muscadet). La spécificité existe bien car le sous-sol est composé de roches de l’ère primaire, et se particularise par un système complexe de failles et un métamorphisme poussé. On y trouve en majorité des roches mères éruptives (35 % de gneiss, micaschistes, éclogites, amphibolites et prasinites). Cette diversité induit des différences notables de précocité et de rendement. Les vins récoltés sur schistes, micaschistes, gneiss du bassin versant de la Loire et du marais de Goulaine sont généralement précoces et tendres. Les vins récoltés sur le secteur est du vignoble et issus de terrains de gabbros et de roches vertes, sont plus tardifs.

    PAYS NIVERNAIS
    Toujours de nombreux coups de cœur, tant la région fourmille de vins qui possèdent une typicité exacerbée, associée à un rapport qualité-prix réellement exceptionnel et une complexité due bien sûr à ces sols différents, les uns plus spécifiques que les autres. Il suffit de goûter un Sancerre Les Belles Dames et un autre Les Romains, un Quincy ou un Pouilly-Fumé “silex” pour s’en assurer. Cela fait donc du bien de “sentir” la puissance des terroirs et permet de renvoyer au jardin d’enfants les nouveaux vins qui poussent partout et les producteurs qui croient encore qu’il suffit de planter un cépage pour obtenir un grand vin… 
    Il faut savoir choisir les vignerons modestes et fiers qui s’attachent à élever quelques-uns des plus grands vins blancs secs de France. Le cépage Sauvignon sait en effet se marier parfaitement avec ces sols de silex, d’argiles ou de marnes, et produit une typicité propre. Un bon nombre de propriétaires sont présents dans ce Guide depuis longtemps, ce qui prouve leur régularité qualitative, et leur place dans le Classement est la confirmation de leur talent.

    TOURAINE
    Dans ce vignoble, la typicité s’associe à un rapport qualité-prix régulièrement remarquable. Le plaisir des arômes, le fruité des rouges, la fraîcheur des blancs secs, la suavité des moelleux… tout concourt au plaisir du vin. En rouge, trois appellations sortent du lot, Chinon, bien sûr, où la race rejoint une vraie typicité, puis Bourgueil et Saint-Nicolas-de-Bourgueil, où l’on se rend aussi bien compte de l’expression de ces terroirs de tuffeau et de graviers. La race du Cabernet franc s’exprime parfaitement sur ces terroirs variés d’argile ou de silex, où le tuffeau croise les Perruches ou les Aubuis. Les moelleux sont superbes, en Montlouis comme à Vouvray. Géologiquement, la Touraine appartient au Bassin parisien : au cours des ères géologiques, cette grande cuvette a été comblée par des sédiments marins ou continentaux qui se sont transformés en couches de roches sédimentaires. D’une parcelle à l’autre, on passe de zones argilo-sableuses à des zones sablo-argileuses, de terres argilo-calcaires à des terres de sable, d’argile et de silex. 


    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

     

    Classement Val de Loire Rouges
    Classement Val de Loire Blancs
    Tout savoir sur le vignoble
    Vignerons sélectionnés

     
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR

    VOUVRAY
    Clos de L'ÉPINAY (V)
    GUILLLOTERIE (S)
    LA PALEINE (S)
    AUBERT (V)
    GAUDRELLE (V)
    GAUTERIE (A)
    BEAUREGARD (S)
    MATIGNON (A)
    RAYNIÉRES (S)
    VIEUX PRESSOIR (S)
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON 


    COULBOIS (PF)
    André DEZAT (S)
    GITTON (S)
    NATTER (S)
    Daniel REVERDY (S)
    CAVES POUILLY (PF)
    CHAMPEAU (PF)
    CHEVREAU (S)
    CR.-ST-LAURENT (S)
    LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
    Roger NEVEU (S)
    PABIOT (PF)
    J.-M. ROGER (S)
    TEILLER (MS)
    BARILLOT (PF)
    BLANCHET (PF)
    BONNARD (PF)
    S. DAGUENEAU (S)
    GILBON (MS)
    GRALL (S)
    P'TIT ROY (S)
    PICARD (S)
    PRÉ SEMELÉ (S)
    ROBLIN (S)
    D. SAUTEREAU (S)
    TABORDET (S)
    THAUVENAY
    Thierry VERON (S)
    TOURAINE CHINON
    QUINCY RUEILLY
     
    COMMANDERIE (Q)
    MALBÈTE (R)
    MANDARD (T)
    RENAUDIE (T)
    TROTEREAU (Q)
    CHAISE (T)
    CHARBONNIER (T)
    MONTIGNY (T)
    VILLALIN (Q)
    EPINEAU (CG)
    MOELLEUX
    Clos de L'ÉPINAY (V)
    LA VARIÈRE (B)
    AUBERT (V)
    CHESNAIES (CL)
    L'ÉTÉ (CL)
    GODINEAU (B)
    ROCHETTES (CL)
    Le CAPITAINE
    FONTAINERIE (V)
    HAUT PERRAYS (CL)
    GAUTHIER-LHOMME (V)
    LEBLOIS (M)
    MATIGNON (CL)
    CREMANTS

    BOUVET (S)
    AUBERT (V)
    Clos de L'ÉPINAY (V)
    LA GUILLOTERIE (S)
    LA PALEINE (S)
    PETITE CHAPELLE
    AMANDIERS (S)
    DARRAGON
    MUSCADET
    AUTRES

    MORILLEAU
    BREUIL DE SEGONZAC (igp)
    COING SAINT-FIACRE
    GIGOU (Jasnières)
    POIRON-DABIN
    TOURLAUDIÈRE
    Aug. BONHOMME
    Robert CHÉREAU
    COGNETTES
    DURANDIÈRE
    ELGET
    ESPÈRANCE
    GRANGE
    HAUTE NOELLES
    Henri POIRON
    POITEVINIÈRE
    Damien RINEAU
    TOPAZE
    COIRIER (Fiefs Vendéens)
    VILLEMONT (Haut-Poitou)
    BIDIÈRE
    MÉNARD-GABORIT
    R de la GRANGE



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR

    VOUVRAY
    FOSSE SÈCHE (S)*
    BELLEVUE (Sav)
    FOLIE LUCÉ (S)
    (MOINES (Sav))
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON 

    FOUASSIER (S)*
    Patrick NOËL (S)
    (REDDE (PF))
    TOURAINE CHINON
    QUINCY RUEILLY
     
    LECOMTE (Q)*
    MOELLEUX

    DULOQUET (CL)
    L'OUCHE GAILLARD (V)
    CREMANTS

    LANGLOIS-CHÂTEAU (S)
    MUSCADET
    AUTRES


    POTARDIÈRE*

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR

    VOUVRAY
    (VALMER (V))
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON 

    (SAGET (PF))
    (VENEAU (PF))
    TOURAINE CHINON
    QUINCY RUEILLY
     
    BUISSE (T)
    LOUET-ARCOURT (T)
    MOELLEUX

    CREMANTS

    (CHAMPALOU (V))
    MUSCADET
    AUTRES


     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • Dix coups de cœur pour se faire plaisir

    CHAMPAGNE FLEURY


    COURTERON
    Là où la Seine reçoit ses premiers affluents, se situent les coteaux argilo-calcaires de la Champagne méridionale appelée « Côte des Bar ». La famille Fleury y cultive la vigne depuis plusieurs générations. Émile, le grand père, fut le premier à implanter des Pinots noirs greffés dans la région, après l’invasion du phylloxéra. Son fils Robert champagnise en 1929 sa propre récolte et devient récoltant–manipulant. Jean-Pierre reprend le domaine familial en 1962, cultivé selon les pratiques chimiques de l’époque. En 1970, il commence une recherche culturale écologique : désherbage mécanique, apport d’engrais organique. En 1989, le passage à la biodynamie se fait naturellement, il devient ainsi le premier producteur champenois en biodynamie. En 2009, la 4e génération entre en scène : Jean-Sébastien affine dans les vignes et en cave, les méthodes respectueuses de l’environnement et qui tendent vers une qualité optimale. Morgane a ouvert en Mars 2009 à Paris, “Ma cave Fleury”, où elle propose les cuvées familiales et des vins issus de la biologie et de la biodynamie. Benoît a intégré à son tour le domaine familial en septembre 2010 avec un solide bagage viti-vinicole, il partage avec José, le chef d’équipe fort de plus de 20 ans d’expérience en biodynamie, la responsabilité du vignoble. Superbe Champagne Robert Fleury 2004 Extra brut, minéral, un très beau Champagne de robe brillante, tout en arômes, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité, persistante au nez comme au palais, au nez délicat d’amande et de poire.?Le Champagne Blanc de Noirs brut (tirage 2010) est particulièrement réussi, aux arômes de fruits blancs mûrs, de bouche concentrée et d’une belle vinosité mais tout en fraîcheur, légèrement épicé en finale, à prévoir sur une cuisine relevée. Beau Champagne cuvée Fleur de l’Europe brut (tirage 2006), mêlant rondeur et nervosité, de bouche persistante et fruitée, est un Champagne subtil, ample, aux notes de fruits secs et de pain grillé en finale. Toujours une référence, le Champagne brut rosé de saignée, de mousse onctueuse et très fine, aux notes discrètes de fraise des bois et de framboise, fort bien équilibré, distingué et vif, à prévoir sur une tarte aux chocolat.?Il y a encore ce Champagne Boléro 2004 Extra brut, de mousse très fine, au nez subtil et persistant (fruits frais, amande), de mousse intense, franche et friande, tout en charme, idéal à l’apéritif ou des œufs à la neige.


    DOMAINE DE LA VALERIANE


    CDR-VILLAGES
    Le Domaine de la Valériane se situe au sud des Côtes du Rhône méridionales, aux frontières de la Provence et du Languedoc, sur la rive droite du Rhône. Cette famille de vignerons, enracinée dans cette terre ocre, rougie par l’oxyde de fer, aux galets roulés polis par le temps, cultive avec soin et savoir-faire la vigne sur ce terroir d’exception depuis 4 générations. Aujourd’hui, Valérie COLLOMB, œnologue vous accueillera au Domaine pour vous faire partager sa passion du vin, avec son mari Michel COLLOMB lui-même vigneron propriétaire du Clos d’Alzan. Ce dernier vous fera également découvrir sa production d’huile d’olive. « Si vous venez jusqu’à nous, vous découvrirez un petit village vigneron : Domazan au creux d’une vallée où s’épanouit sur des coteaux en pente douce, dans un paysage typiquement méridional façonné par le soleil et le mistral. A la croisée des chemins entre Avignon, la cité papale et l’aqueduc romain du Pont du Gard, vous découvrirez ce terroir d’exception consacré depuis 2005, par une appellation Côtes du Rhône Village SIGNARGUES. L’originalité de notre Domaine qui s’étend sur une quarantaine d’hectares, réside dans l’existence de plusieurs dizaines de parcelles disséminées sur différents secteurs du territoire de SIGNARGUES. Ainsi, les variations de sols et microclimat au sein même de la propriété, permettent de produire toute une palette de vins aux saveurs et qualités multiples : Côtes du Rhône blanc, rosé, rouge, notre cuvée Sélection Vieilles Vignes issue de nos plus anciennes parcelles de plus de 40 ans et notre Côtes du Rhône Village SIGNARGUES où s’expriment toute la chaleur et la puissance de notre terroir.


    DOMAINE CRET DES GARANCHES


    COTE-DE-BROUILLY
    Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin, viticultrice, produit du Brouilly et Côte-de-Brouilly et cultive avec conviction ses 11,60 ha de vignes, cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752. Le vin prend alors sa robe rubis et ses arômes de fruits rouges et de fleurs dans la cave. L’attention permanente et la passion de Sylvie Dufaitre-Genin font le reste. “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main. Ensuite ces raisins sont vinifiés selon la méthode traditionnelle beaujolaise, ce qui confère au Brouilly et Côte-de-Brouilly leurs caractères si particuliers.” Voilà un bien beau Brouilly 2011, provenant de vignes de 40 ans vendangées manuellement, il est élevé 7 mois en cuves, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, au nez de cassis et d’épices, un vin opulent aux tanins soyeux. Le 2010 est excellent, de couleur profonde, ample, au nez où prédominent les fruits cuits, aux tanins mûrs, tout en persistance, un beau vin classique, intense et charmeur au palais. Excellent Côte-de-Brouilly 2009, aux arômes subtils où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, très typé, alliant finesse et charpente, un vin de bouche puissante, d’excellente évolution comme en atteste le 2006, un vin de très belle robe pourpre soutenu, aux notes de mûre et de cuir, légèrement épicé, poursuit une fort belle évolution. Le Brouilly 2009, Sélection du Tastevinage d’Automne 2010, au nez dominé par la fraise et la mûre, est riche, structuré, d’une jolie finale, un vin classique, aux tanins mûrs mais bien présents. Goûtez aussi le Brouilly 2009, production limitée à 500 bouteilles, élevé 18 mois en fûts de chêne français (neufs), pas filtré, degré naturel 14,4°, un vin de couleur soutenue, de bouche corsée et puissante, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, qui mérite de la patience.


    CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


    DIZY
    Les archives de la maison ne sont pas complètes mais on retrouve un diplôme décerné en 1932, à l’occasion du « Marché aux vins de la Champagne » pour un vin blanc de 1931. L’essor commence après 1945 avec Robert Vautrain qui, ayant appris la vinification dans une grande maison d’Epernay, crée sa propre maison. Son fils Jean-Claude épousant une fille de vigneron crée également en 1960 sa maison, le Champagne André Paulet. Les deux maisons fusionnent en 1982. Le vignoble a été constitué sur les terroirs d’AY et de DIZY avec 15% de pinot meunier, 45% de pinot noir et 40% de chardonnay. La moitié de la production de raisin est vendue à une célèbre maison rémoise. C’est aujourd’hui la cinquième génération qui dirige cette maison familiale de 11 ha. Vous aimerez ce Champagne brut Premier cru Millésimes 2005, ample, puissant en bouche mais tout en élégance, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, de mousse fine, c’est une cuvée intense et typée, vraiment séduisante. Superbe 2002, qui associe richesse aromatique et ampleur en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, d’une grande persistance au palais. Le Premier Cru Brut rosé est très réussi, de jolie robe, au nez subtil, de jolie mousse, aux arômes de fraise, d’une belle ampleur, de bouche vineuse avec des nuances crémeuses et persistantes. Séduisant Blanc de blancs. Beau Champagne cuvée Grande Réserve Premier Cru, dominé par le corps du Pinot noir (60%, auquel s’associe la fraîcheur du Chardonnay, 40%), aux notes puissantes de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré, harmonieux en bouche. Excellente Carte Blanche Premier Cru, avec cette pointe de vivacité persistante au palais, une cuvée ample et délicieuse, très fine et bien charpentée, au fruité délicat.


    SCE DU CLOS BELLEFOND


    SANTENAY
    Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.
     
     

    CHATEAU SAINT-AHON


    HAUT-MEDOC
    Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIe siècle, le Château Saint-Ahon a été acquis par le comte et la comtesse Bernard de Colbert en 1985, c’est à présent leur fille et son mari, Françoise et Nicolas de Courcel, qui ont repris les rênes de ce domaine de 31 ha (60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot noir, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot), en 2003. Coup de cœur pour leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut, un vin qui développe beaucoup de volume, très prometteur. Le 2008, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d’arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, est à apprécier sur une omelette aux truffes. Beau 2006, médaille d’Or au concours de vins de Bordeaux et de Bronze à Mâcon en 2009 de couleur soutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d’humus et de poivre, un vin corsé et charpenté, aux tanins harmonieux mais puissants, de belle charpente, charnu et prometteur. Remarquable 2005 (60% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot, 10% Cabernet franc et 2% Petit Verdot), médaille d’Argent à Mâcon, un vin de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifiques, de bouche puissante et souple, tannique, de garde.


    DOMAINE BERTAGNA


    CLOS SAINT-DENIS
    En 1983, le Domaine Bertagna a été acheté par la famille Günther Reh qui possède d’autres domaines viticoles à travers le monde. Au cours de la dernière décennie, le Domaine s’est modernisé à travers un vaste programme d’investissements techniques. La vinification se déroule dans le respect de la tradition bourguignonne tout en faisant appel aux techniques nouvelles mais expressément réfléchies et adaptées. Le travail de la vigne se fait en continu, tout au long de l’année. Il est dicté par le cycle végétatif de la plante. La philosophie est basée sur l’écologie donc sur le respect des équilibres naturels. Elle impose de refuser l’utilisation systématique de produits chimiques, afin de préserver les sols et l’environnement et de favoriser le développement spontané, sur les grappes, des populations indigènes de levures indispensables à la fermentation. Un vrai coup de cœur pour le Vougeot Premier Cru rouge Clos de La Perrière Monopole 2010, un grand vin racé, très élégant, tout en bouche, aux notes de cerise mûre et de cuir, légèrement épicé, d’une grande harmonie. Très beau 2009, aux connotations subtiles d’humus, de mûre et d’épices, tout en arômes, ample en bouche, fin et puissant à la fois, d’excellente évolution. Le 2008 est riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise, d’humus, charnu, bien élevé, aux tanins présents et savoureux à la fois, un vin dense, de garde. Le Clos Saint-Denis Grand Cru rouge 2008, aux connotations d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, de fort belle structure, est un vin très harmonieux, d’excellente garde. J’ai beaucoup aimé également le Chambolle-Musigny Le Village 2010, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, de vanille, d’humus et de réglisse, tout en séduction. Exceptionnel Clos de Vougeot Grand Cru rouge 2010, un très grand vin, tout en distinction, fin mais puissant, racé, de bouche parfumée, de couleur soutenue, aux tanins fermes et fondus à la fois, très structuré, aux connotations de champignons et de fruits macérés, un grand vin charnu comme il le faut. De plus, le Domaine a transformé une partie de la propriété en hôtel, ce qui permet aux hôtes de résider au cœur de la Bourgogne.


    DOMAINE ALAIN MICHAUD


    BROUILLY
    Propriété créée en 1910 par le grand-père. Alain Michaud représente la troisième génération de vignerons, bientôt secondé par la 4 ème avec Dorian. Le domaine compte 13 ha dont 9 en appellation Brouilly, constitué pour 70 % par des vignes de plus de 50 ans. Ici, la récolte se fait à maturité maximale, après une première estimation au moment de la fleur de vigne (90 jours de maturation), le diagnostic est affiné quelques jours avant la récolte afin d’attendre le moment idéal. La récolte se fait manuellement par une joyeuse et dynamique équipe d’étudiants de tous horizons (filles et garçons). Une cuvaison relativement longue permet d’élaborer des crus avec une bonne longueur en bouche et des tanins bien présents, afin de permettre au Brouilly et au Morgon de puiser dans le raisin le maximum de matières pour une merveilleuse tenue en bouteilles. Ce sont des vins comme Alain Michaud les aime ! Remarquable Brouilly 2011, coloré, typé, aux arômes complexes où dominent la prune et les sous-bois, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée et épicée. Très beau 2010, médaille d’Or au concours International des vins de Lyon 2011, chaleureux, d’une grande richesse aromatique où dominent la violette et le cassis, aux tanins amples mais fondus, d’excellente évolution. Superbe Morgon 2011 (2,50 ha, vignes anciennes de 45 ans sur les coteaux), fidèle à lui-même, parfumé, typé, charnu et charpenté, avec des connotations de fraise des bois et d’épices, tout en bouche. où se décèle une jolie finale épicée au palais Le Beaujolais rosé 2010 est une réussite, de robe brillante rose clair, mêle fraîcheur et charpente, un vin tout en bouche, avec des arômes subtils et persistants où dominent les fruits frais. Goûtez “La Gamaysienne”, un pétillant rouge léger à faible taux d’alcool, très fruité, qu’ils élaborent eux-mêmes dans leur chai, fruit d’un travail méticuleux, prise de mousse réalisée en bouteilles avec un dégorgement traditionnel.


    DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


    PESSAC-LEOGNAN
    Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également ; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. Belle valeur sûre avec ce Pessac-Léognan rouge 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale, prometteur également. Le 2007, de couleur grenat aux reflets violine, il est tout en bouche, avec beaucoup de structure, bien équilibré, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante. Le 2006, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, est bien charnu, ample et structuré, de garde. Le 2005, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est chaleureux, de très bonne évolution. Beau Pessac-Léognan blanc 2010, rond, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, puissant mais très fin, un vin tout en finale. Le 2009, avec ces arômes de fruits frais, de grillé et de fleurs, mêle nervosité et gras au palais, un vin toute en nuances et distinction. Le 2008, avec des senteurs de noisette et de chèvrefeuille, est ferme et suave, tout en harmonie, vraiment très agréable. Excellent 2007, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante.


    CHATEAU LAROQUE


    SAINT-EMILION Grand Cru Classé
    Depuis plus de quarante ans le Château appartient à la famille Beaumartin. Cette superbe demeure féodale du XIIe reconstruite sous Louis XIV, lui vaut le surnom de "Petit Versailles". Le vignoble s'étend sur 58 hectares de vignes situés sur un superbe terroir. Il s'agit de plusieurs coteaux argilo-calcaires situés sur les hauts de Saint-Emilion et profitant d'un excellent ensoleillement. Les vendanges manuelles sont effectuées en fonction de la maturité des raisins, parcelle par parcelle. La vinification pratiquée en petites cuves permet d'isoler chaque lot de raisin et d'affiner la complémentarité des terroirs. Les cuvaisons sont longues et très surveillées, le vin vieillit ensuite en barriques durant 12 mois. Beaucoup de précautions et de soins apportés aux différentes étapes de l'élaboration du vin permettent d'obtenir une très haute qualité. Le vin est d'une belle robe d'un rouge sombre et profond. On note des arômes d'épices et de fruits noirs, en bouche, l'attaque est puissante et volumineuse, le vin est très élégant avec des tanins mûrs et fins, la finale est persistante, avec un très beau potentiel de vieillissement.
     
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu