Avertir le modérateur

  • Quels plats avec le Bonnezeaux du Château La Varière ?

    401.jpgToujours à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Les origines viticoles du Château la Varière remontent au XVe siècle. C'était une seigneurie du Moyen-Âge. Les deux chais anciens, dont le plus vieux date du XVe siècle sont remarquables par la beauté de leur architecture. LeChâteau a été acquis en 1850 par la famille et la tradition viticole s'est perpétuée au Château jusqu'à ce jour. Chaleureux et talentueux, Jacques Beaujeau, propriétaire et 7e génération de vigneron continue cette tradition, adepte des méthodes modernes de vinificationdont il fut l'un des pionniers et qu'il applique toujours avec pondération (thermorégulation, gestion des macérations…), s'attache surtout à laisser s'exprimer au mieux ses terroirs. Exceptionnel Bonnezeaux Château La Varière 2009, médaille d'Or au concours général Agricole Paris 2010, un vin onctueux et persistant, aux notes complexes (rose, pain grillé, acacia…), très équilibré, fondu, degarde comme cet autre Bonnezeaux Les Melleresses 2009, tout en richesse d'arômes avec cette bouche veloutée et très persistante, un vin d'une jolie robe dorée, au bouquet présent, de charpente solide, de bonne bouche fruitée, qui mérite aussi d'être attendu.

     

    bonnezeaux

    Les vins de l'année avec Vins du Siècle / CLIQUEZ SUR LA PHOTO

  • Vous aimez le Calvados ? Vous avez bien raison !

    Aussi étonnant que cela puisse paraître, le Calvados, ce pur normand, porte un nom espagnol. En effet, à la suite du naufrage sur la côte normande en 1583 d’un navire de l’Invincible Armada, El Calvador, le lieu-dit fut appelé Calvados. Un nom qui s’étendit au département, baptisé ainsi par la Constituante. L’eau-de-vie de cidre ne prit ce nom qu’au début du XIXe siècle.

    Je vous rappelle que les Gaulois des régions de l’Ouest faisaient déjà fermenter les pommes sauvages et en tiraient une boisson qu’ils distillaient tout à fait sommairement. L’appellation du Calvados en tant que tel n’apparaît qu’au milieu du XVIe siècle avec Gilles Gouverville, considéré comme l’un des premiers agronomes.

    La récolte des pommes s’effectue sur trois mois, et le cidre doit présenter un certain nombre de qualités indispensables à la distillation. Il doit titrer au moins 40°, avec une acidité volatile inférieure à 2,5° pour 1 000, n’avoir fait l’objet d’aucun sucrage et présenter le caractère d’une boisson propre à la consommation de bouche.

    Le chapitre des appellations et qualités suscite toujours un certain nombre de controverses. Il reste cependant indispensable pour le choix et la satisfaction du consommateur. En ce qui concerne la réglementation, la Loi de janvier 1941 définit géographiquement les appellations et différents procédés d’élaboration qui s’y rattachent.

    La première appellation est l’appellation Pays d’Auge contrôlée. Elle correspond strictement à la région du pays d’Auge. La récolte des pommes doit donc s’y effectuer en totalité. De plus, l’élaboration du Calvados doit impérativement passer par une distillation à double repasse. C’est-à-dire une première chauffe du cidre d’ou l’on extrait la petite eau, alcool léger titrant 25°, puis la repasse, deuxième chauffe, c’est-à-dire la distillation de la petite eau.

    La deuxième appellation est l’appellation Calvados réglementée et s’applique à dix terroirségalement délimités. Ainsi le Calvados du Cotentin, du Mortainais, du Calvados, de l’Avranchin, du Donfrontais de la vallée de l’Orne, du pays de Merlerant, du Pays de Risle, du Perche, du Pays de Bray. Je pense qu’il reste très difficile d’établir une hiérarchie au sein de ces dix appellationsréglementées. Elles n’ont pas souvent la qualité de l’appellation Pays d’Auge contrôlée (le prix est également en rapport).

    Pour mémoire, la distillation en continu à colonne constitue la base même de l’élaboration de ces produits.

    Le Calvados est incontestablement l’un des alcools qui a le plus de personnalité. Peu d’alcools de consommation courante en effet, si ce n’est certains alcools blancs (comme les prunes ou lesframboises alsaciennes), peuvent mieux que le Calvados revendiquer le parfum du fruit dont il est issu.

    Certes, cette particularité ne prend toute son ampleur qu’avec les vieux Calvados, d’où l’importance d’une bonne lecture des étiquettes pour laquelle je vous conseille d’être vigilant.

    Trois étoiles ou trois pommes : un Calvados ou une eau-de-vie ayant au moins un an de vieillissement en fût (minimum obligatoire pour la commercialisation). Ils sont alors dans leur deuxième année. Je les déconseillerais aux amateurs d’alcools fruités, parfumés, et hauts encouleurs. De même pour les Vieux ou Réserve qui sont des alcools de deux ans à mon avis encore impropres à la dégustation.

    Les V. O. ou Vieille Réserve de trois ou quatre ans, ainsi que les V.S.O.P. de quatre ou cinq ans vieillis en fûts peuvent commencer à être relativement appréciés selon les producteurs. En fait leCalvados n’acquiert de réelles qualités que bien après la sixième année de fûts ce qui lui permet d’obtenir la catégorie hors d’âge ou extra. Cependant les prix peuvent paraître dissuasifs et ne permettent pas d’en consommer régulièrement . Il vous reste encore l’espoir de tomber sur un propriétaire normand distillant pour sa propre consommation et prêt à vous céder l’une de ses vieilles bouteilles.

    Le Calvados produit jeune ou dans des catégories plus âgées n’est pas utilisé au maximum de ses possibilités. Ainsi de très nombreux apéritifs (le Pommeau par exemple), cocktails ou sorbets peuvent être élaborés à partir du Calvados.

    De la même manière, il existe de nombreuses recettes de cuisine au Calvados, comme la truite normande, le poulet vallée d’Auge (remarquable), ou encore les escargots au Calvados, particulièrement savoureux.

    Enfin, sachez que les types de Calvados consommés en France ont beaucoup changé. Il y a déjà quelques années, les ventes de mauvais Calvados en produit jeune restaient majoritaires. Ce qui n’a pas permis au produit d’acquérir enfin la réputation d’un alcool de bonne et de très bonne qualité. L’évolution du marché s'est inverséer vers une consommation plus importante deCalvados AOC.

    Parallèlement, une progression des vieux Calvados se confirme, et cela me semble tout à fait naturel si l’on veut défendre une quelconque authenticité.

    Une évolution que l’on aimerait constater plus souvent chez nos amis restaurateurs généralement pauvres (ou incultes ?) en la matière.

    S’il incombe au producteur de fournir sur le marché des Calvados de bonne qualité, il revient au véritable amateur en effet, à vous comme à moi donc, un rôle de régulation du marché. En premier lieu, il faut bouder les Calvados de bas de gamme qui nuisent à l’appellation. D’autre part il n’est pas interdit au hasard d’un week-end en Normandie, avec une bonne carte, de rendre visite aux producteurs, ni de goûter leurs produits sur place.

    Au même titre que les autres alcools, le Calvados doit se déguster dans une certaine atmosphère et peut-être même dans un contexte plus particulier, faute d’habitude réelle de le consommer. On goûte un grand Calvados pour ce qu’il est, et non pour le comparer à un Cognac…

  • Les meilleurs vins du Languedoc sont en grande forme

    Ici, on va se contenter des producteurs qui élèvent des vins racés et typés, dans l’ensemble du territoire, des Corbières à Saint-Chinian, de Faugères en Minervois, en passant par les Coteaux-du-LanguedocFitou ou vins de pays, à des prix remarquables. Des grands vinsici, il y en a, mais les terroirs sont connus et ne s’étendent pas. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un bien beau rapport qualité-prix.

     

    Je le rappelle, gare à ceux qui nous font croire que leurs vins ressemblent à quelque chose. Cesvins de mascarade, où l’on parle de “vins à haute expression” (expression de la méthode de vinification et du bois neuf surtout…), qui “sentent le goudron ou le café” (cela donne envie, non ?), la réglisse (on n’est pas loin de l’écœurement)… Idem pour les cuvées de vins blancs totalement fabriquées dans les chais où l’on est fier de vous faire sentir “la mangue et autres fruits exotiques”. Il s’agit donc de ne pas confondre l’ensemble d’une progression qualitative certaine et le développement de ces vins “fabriqués” et “putassiers” qui attirent les investisseurs comme des mouches, et sont, hélas, soutenus par des “critiques”, notamment américains (ce sont les mêmes qui soutiennent les “vins de garage” bordelais).

     

    Ce problème s’étend aux vins de cépages, où je ne vois toujours pas l’intérêt de planter des cépages qui se plaisent mieux dans des régions beaucoup plus froides (les bonnes exceptions existent), ni à se lancer dans des vinifications sophistiquées pour pouvoir remplir un dossier depresse… et mentionner des prix inexcusables sous prétexte que l’on peut mettre sur une étiquette les noms de Chardonnay ou de Merlot, ou que l’on croit qu’il suffit d’acheter des barriques neuves et se payer les services d’un œnologue “tendance” pour faire un grand vin.

     

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    FONTSAINTE
    GRAND CAUMONT
    MARTINOLLE-GASPARETS
    GRAND MOULIN
    VILLEMAGNE (bl)
    PRIEURÉ-BORDE-ROUGE
    SAINT-MICHEL Les CLAUSES
    MATTES-SABRAN
    PRIEURÉ de BUBAS
    VIGN. CAMPLONG
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    FABAS (bl)
    BERTRAND-BERGÉ
    BARROUBIO
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE
    PIQUE PERLOUP (bl)
    AGEL
    CLARMON
    CLOS CENTEILLES
    ENTRETAN
    VIEILLE (PSL)
    GRAND GUILHEM
    LA GRAVE (bl)
    MILLE VIGNES
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    PETIT CAUSSE
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI
    PEYREGRANDES (F)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS
    ANGLÈS
    FAMILONGUE
    GUIZARD
    KARANTES
    REYNARDIÈRE (F)
    CAVE ROQUEBRUN
    AURELLES
    MAS CHAMPART
    CLOTTE FONTANE
    CROIX CHAPTAL
    S. DELAFONT
    ESTABEL CABRIÈRES
    HAUT-BLANVILLE
    MADURA
    LÉGENDES
    PRADELS-QUARTIRONI
    BOUSQUETTE
    MAS de CYNANQUE
    L'ESCATTES
    GRANDES COSTES
    SAUVAIRE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
    BOURDIC
    CASA BLANCA
    MINGRAUT
    Philippe NUSSWITZ
    COSTEPLANE
    ESPERET
    MAS ROUS
    NATURA
    NIDOLÈRES
    RENCONTRE (Muscat)
    SAINT-FIRMIN
    LOUS GREZES
    (MAS DES QUERNES)
    MILLE VIGNES
    MODAT
    PIÉTRI-GÉRAUD
    SERRES (Malepère)
    Vign.SOMMIÉROIS



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    LONGUEROCHE
    MANSENOBLE
    (NOUAILLE)
    SAINTE-MARIE-DES-CROZES
    VIEUX-MOULIN
    MONTREDON
    LES NOYERS
    (BEAUREGARD-MIROUZE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    CABEZAC*
    J.Ph CHARPENTIER
    MONTEL
    MOURVIELS (Cabardès)
    LAURIERS (PP)
    (MARIA FITA)
    PR.GRAVETTE (PSL)
    DEUX TERRES
    MAILLOLS
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    FONTAINE-MARCOUSSE*
    PRIEURÉ SAINT-JEAN DE BÉBIAN*
    CANET-VALETTE
    (La LIQUIÈRE)
    PECH-MÉNEL
    AMANTS de la VIGNERONNE
    MAS CAPITELLES (F)*
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    ANTECH*
    COTEAUX CÉVENOLS*
    CROIX BELLE (bl)
    MONTROSE*
    RIVES-BLANQUES
    (ST-GENIES-MENESTROL*)
    AGARRUS*
    L'ESPARROU (bl)
    (L'OU)
    MAIRAN
    AGLY*
    AQUEDUC
    (DONA BAISSA)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    CAPITOUL (bl)*
    (VAUGELAS*)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    CAVE PEYRIAC
    (SAINT-JACQUES D'ALBAS)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    MALAUTIÉ
    (LA VERNÈDE)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    (ASTRUC)
    (BELLES EAUX)

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


     

    Choississez une région pour voir un autre classement : 

     

    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
  • LES MEILLEURS VINS DE LA VALLEE DU RHONE ONT DU TALENT

    Les vins qui nous intéressent, de Vienne en Avignon, ces rouges, charnus, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois, sont des vins denses et chaleureux comme nous les aimons, bénéficiant d’un beau rapport qualité-prix. On déguste aussi des blancs rares et savoureux, issus de raisins qui se plaisent à merveille dans ces sols pauvres, exceptionnels pour la vigne qui doit chercher sa nourriture en profondeur. Petits rendements, terroirs exceptionnels, cépages spécifiques... Là viennent se rejoindre le terroir et la main de l’homme, qui font la différence.

    LES MEILLEURS VINS DE LA VALLEE DU RHONE

    Cliquez sur l'appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER

    BEAUMES DE VENISE
    CAIRANNE
    CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
    CONDRIEU
    CORNAS
    COSTIÈRES-DE-NÎMES
    CÔTE-RÔTIE
    CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES
    GIGONDAS
    GRIGNAN-LES-ADHÉMAR
    LIRAC
    LUBERON
    RASTEAU
    SABLET
    SAINT-JOSEPH
    VACQUEYRAS
    VENTOUX
    VINSOBRES
    VISAN

    Sur cette page vous pouvez chercher tous les producteurs d'une appellation donnée gràce au déroulant ci dessous :


    Ou vous pouvez chercher par région :

    Alsace 
    Beaujolais 
    Bordeaux
    Bourgogne
    Champagne
    Jura 
    Savoie
    Languedoc 
    Provence-Corse
    Sud-Ouest-Périgord 
    Val de Loire
    Vallée du Rhône

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu